Kaakook

Film - Paris je t’aime

Affiche de Paris je t’aime
Titre
Paris je t’aime
Réalisé par
18 réalisateurs...
Année
2006
Nb de citations
2
Liens
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (2)

Écoute. Parfois, la vie exige un changement. Une transition. Comme les saisons. On a eu un printemps merveilleux, mais l’été est fini et nous avons manqué l’automne. Tout d’un coup, il fait froid, si froid que tout se met à geler. Notre amour s’est endormi, et la neige l’a pris par surprise. Et si tu t’endors dans la neige, tu ne sens pas la mort venir. Prends soin de toi.

Paris je t’aime.
8.77 (55 votes)

Le temps passait, le temps filait. Tout paraissait si facile, si simple, libre, si nouveau et si unique. On allait au cinéma, on allait danser, faire des courses. On riait, tu pleurais. On nageait, on fumait, on se rasait. De temps à autre, tu criais. Sans aucune raison, ou avec raison parfois. Oui, avec raison parfois.Je t’accompagnais au conservatoire. Je révisais mes examens. J’écoutais tes exercices de chant, tes espoirs, tes désirs, ta musique. Tu écoutais la mienne. Nous étions proches. Si proches. Toujours plus proches. Nous allions au cinéma, nous allions nager. Nous riions ensemble. Tu criais. Avec une raison parfois, et parfois sans. Le temps passait, le temps filait.nJe t’accompagnais au conservatoire. Je révisais mes examens. Tu m’écoutais parler Italien, Allemand, Russe. Je révisais mes examens. Tu criais. Parfois avec raison. Le temps passait, sans raison. Tu criais. Sans raison. Je révisais mes examens. Mes examens. Mes examens. Le temps passait, tu criais. Tu criais. Tu criais. J’allais au cinéma.
Pardonne-moi Francine...

Paris je t’aime.
8.25 (30 votes)