Kaakook

Dernières

C’est parce que tu veux toujours tout contrôler et que la tu ne contrôle rien. Je ressens la même chose quand je suis avec toi. Quand on tombe amoureux c’est normal. Tout le monde devient vulnérable. Il faut... il faut baisser sa garde.

5 (0 vote)

Katherine et toi avez beaucoup plus en commun que votre physique.

5 (0 vote)

- Et moi alors je sers à quoi ?
- Toi t’as un joli p’tit cul.

5 (0 vote)

- Ne me laisse pas.
- J’ai pas le choix bébé.

5 (0 vote)

Officier 1 : Venez avec moi !
Un juif : Je suis un travailleur essentiel !
Officier 2 : Ah bon, un travailleur essentiel ?! HAHAHAHA !
Un juif : Oui... je travaille pour Oskar Schindler !
Officier 1 : Oh ! Un travailleur essentiel pour Oskar Schindler.
Officier 2 : Deux fois plus inutile...

5 (0 vote)

- Il va y avoir des générations grâce à ce que vous avez fait.
- Je n’en ai pas fait assez.
- Vous en avez fait tellement.
- Cette voiture... Goeth m’aurait acheté cette voiture. Pourquoi j’gardais cette voiture ? Dix, dix personnes avec ça. Dix personnes... dix personnes de plus. Cet insigne, deux personnes. C’est de l’or... deux personnes de plus. Il m’en aurait donné deux pour ça... au moins une, il m’en aurait donné au moins une, une de plus... une personne de plus. Une personne, Stern... J’aurai pu sauver une personne de plus... et je ne l’ai pas fait...

5 (0 vote)

Stern, si cette usine arrive à jour à fabriquer un obus qui puisse être tiré, je serais malheureux.

5 (0 vote)

Oskar Schindler, diront-ils. Tout le monde se souvient de lui ! Il a fait quelque chose d’extraordinaire. Quelque chose que personne d’autre n’a fait.

5 (0 vote)

Power is when we have every justification to kill, and we don’t.

5 (0 vote)

Le pouvoir c’est quand on a toutes les raisons de tuer, mais qu’on ne le fait pas.

5 (0 vote)

- C’est de l’hébreu tiré du talmut, cela dit « Quiconque sauve une vie, sauve le monde entier ».
- J’aurais pu en sauver plus... j’aurais put en sauver plus...
- Oskar, vous avez ici les 1100 personnes qui sont vivantes grâce à vous, regardez les.
- Si j’avais fait plus d’argent... j’ai tellement gaspillé d’argent, vous n’avez pas idée... si j’avais pu...
- Il va y avoir des générations grâce à ce que vous avez fait.
- Je n’en ai pas fait assez.
- Vous avez fait tellement.

5 (0 vote)

J’aurais pu sauver une personne de plus... et je ne l’ai pas fait !

5 (0 vote)

- Toutes les richesses du monde je ne pouvais pas les avoir avant bien sur, mais il y avait toujours quelque chose qui manquait. Dans toutes les affaires que j’ai tentées, je le vois aujourd’hui, ce n’est pas moi qui ai échoué. Il y avait toujours quelque chose qui manquait et même si j’avais su ce que c’était je n’aurais malheureusement rien pu y faire. On ne peut pas créer cette chose mais pourtant c’est elle qui fait la différence entre le succès et l’échec.
- La chance ?
- La guerre.

5 (0 vote)

Cette liste c’est le bien absolu, cette liste c’est la vie. Tout autour de ces marges, il y a le gouffre.

5.83 (2 votes)

- Ça va ?
- Bien.
- Bien ? Oh, c’est génial, ça fait sept fois que j’ai le droit à un « bien » depuis le match, je peux en entendre un autre s’il vous plaît ?
- Connard ! En voilà un autre !
- Alors j’aimais mieux bien.

4.62 (3 votes)

J’ai très peu d’ami, ça diminue les coups d’pute.

5 (4 votes)

- Tu vois ça comment entre nous ?
- Je n’en sais rien... Quand j’étais petite fille, maman m’enfermait à double tour dans le grenier quand j’étais vilaine, ce qui arrivait assez souvent... Et dans mon coin je m’imaginais que j’étais une princesse emprisonnée dans une tour par une méchante reine... Et tout à coup un chevalier arrivait sur son cheval blanc, avec ses couleurs flottant au vent. Il tirait son sabre au clair et prenait la tour d’assaut. Je lui faisais des signes, il grimpait les escaliers pour monter à la tour et il me délivrait... Mais jamais une seule fois le chevalier de mon rêve n’est arrivé et ne m’a dit : « tu vas voir ma poule je vais t’installer une petite garçonnière ».

3.85 (3 votes)

Ma mère m’avait surnommé « l’aimant à minable ». S’il y avait un minable dans un rayon de 100km, il était pour moi.

6.15 (3 votes)

Je suis une pute.

3.85 (3 votes)

Je me suis bien éclaté mais je t’assure que je suis prés a y renoncer pour être ton mari, ton âme-sœur, le père de tes enfants...

5.71 (4 votes)

- Je te trouve bien silencieux...
- [...]
- Raconte moi ce que Ketsia t’a dit quand vous étiez dans la cabane.
- Elle m’a fait tout un speech comme quoi on avait pas la moindre chance...
- Comment elle peut savoir ça ?
- Elle m’a raconté une petite histoire très intéressante sur les doubles. Comment ils sont destinés à tomber amoureux... En gros l’univers t’as programmée pour que tu tombes amoureuse de Stefan pas de moi. Ce qui veut dire... que quoi qu’on fasse on est foutus. Et là, je paraphrase...
- L’univers ?
- Mmh mmh, ce sont ses mots, pas les miens !
- Alors elle est cinglée !
- Peut-être que oui, peut-être pas tant que ça...
- Écoute, ces derniers jours je n’ai pensé à rien d’autre qu’à essayer de retrouver Stefan. Mais tout ça, ça n’a absolument rien à voir avec ce que je ressens pour toi. Et je ne vais pas laisser l’ex-copine de Silas 20 fois centenaire détruire ce qu’il y a entre toi et moi.
- Parce que tu crois que moi, oui ?! Personne ne me dicte comment je dois vivre ma vie, personne ne me dicte qui je dois aimer. Surtout pas un vieux fossile de sorcière rancunière et encore moins l’univers ! Et c’est pas la conception du destin de je sais pas qui, qui m’empêchera d’être amoureux de toi, d’être avec toi, de construire un avenir avec toi. Parce que... Tu ES ma vie.

5.71 (4 votes)

Je me permet d’interrompre ce film parce qu’on se fout un peu de ma gueule, c’est du vol et du plagiat. J’aime pas trop les voleurs, et les fils de pute.

6.15 (3 votes)

- Mais j’te reconnais toi, j’t’ai déjà vu quelque part ! Je suis sûr que j’te reconnais.
- Désolé mais c’est moi qui te reconnaît. J’t’ai vu le premier, toi tu m’as vu en deuxième. Vu ?
- Beh... j’t’ai vu le deuxième alors voilà.
- Perdu ! C’est aussi moi qui t’ai vu le deuxième.
- Ohh dis-donc t’es super fort !
- Mais j’suis pas super fort j’suis mieux que ça même ! J’suis surpuissant !
- Bon ben lui il va prendre la tête.

6.15 (3 votes)

Tu crois qu’tu m’impressionnes ? Moi j’sais dire allons à la plage monsieur Renard : « vamos a la playa señor Zorro. »

3.85 (3 votes)

- Mais pourquoi j’peux pas travailler seul ?
- Parce que t’es trop mauvais.
- Ah ben là patron vous m’avez convaincu. C’est une bonne raison.

4.62 (3 votes)

- Qu’est-ce que j’apprends Franky, espèce de malhonnête ! Il paraît que t’as des propos intolérables, ou y a pas de tolérance ? Tu sais donc pas qu’c’est pas bien d’être raciste ? C’est mal, on ne doit pas faire de discrimination raciale, c’est mal. Jugez les gens sur leur religion c’est mal, sur leur couleur de leur peu, sur leurs origines sociales ou sur leur nationalité c’est mal !
- OK puisque j’vois qu’on peut pas discuter... on va faire un duel.
[« Ooooh », exclamations et bavardages dans la salle]
- Enculé de ta race !
[chacun tire un coup de feu]
- J’adore les duels inoffensifs. Et maintenant casse-toi ! La prochaine fois je m’occuperai de toi avec de vraies balles. Et ça chauffera pour ton cul sale français !
- Bah j’suis même pas français, je suis américain.
- Non t’es français, moi j’suis américain !

4.62 (3 votes)

- C’est une devinette. Qu’est ce qui a trois bras, un seul chapeau, deux chemises et une veste, un foulard, un pistolet et quatre oreilles ?
- Hé c’est toi et...
- Mais aucun problème, c’est le Cow-Boy de Tchernobyl.

5.38 (3 votes)

C’est jamais son jour...

3.85 (3 votes)

On l’a retrouvé assassiné un jour, il en est mort !

3.85 (3 votes)

Si tu veux me parler, envoie moi un... FAX !

4.62 (3 votes)

Qui ne défend rien, cède à n’importe quoi.

5.38 (3 votes)

Je ne suis qu’un tas d’os dans une boite, Teddy.

5.38 (3 votes)

Il est mort, Jim.

4.62 (3 votes)

Notre homme a relié la trappe à la bombe, ce qui le classe dans la catégorie « fou, mais pas con » !

Speed, Capitaine McMahon.
5.38 (3 votes)

J’en ai marre de voir tous les jours la même chose. Tout le monde déprime ici parce que tout le monde voit les mêmes choses. On se réveille dans le même lit, les mêmes maisons, avec le même éclairage sinistre dans les rues. Les mêmes stations services, le gazon qui est même pas vert, il est marron. Tout pareil, partout, tout le monde est triste. Je veux pas finir comme ça moi, je veux partir d’ici. C’est pas juste un départ en vacances, c’est une occasion de découvrir le monde.

3.85 (3 votes)

Ils disent que je finirai derrière une porte blindée, mais je suis déjà blindé ! Blindé d’oseille, pété de thunes !

5.38 (3 votes)

Je m’amuse tellement, ici. Un endroit à part. Je n’ai jamais vu autant de spiritualité, je crois. On s’est trouvés, ici. On a enfin découvert d’autres parties du monde. On a vu des choses magnifiques. Incroyable, le nombre d’amis qu’on s’est fait. Venus de partout. Tout le monde est si gentil. Si chaleureux, si accueillant. C’est beaucoup plus que de la détente. C’est tellement bon d’échapper à la réalité un moment. Je m’en souviendrai toujours. Je veux revenir l’an prochain, avec toi. C’est tellement incroyable. Magique. Tellement beau. Un monde parfait, on dirait ! Un monde qui n’en finirait jamais.

4.62 (3 votes)

Vous savez ce qui serait cool ? Mettre la vie sur pause. Genre, pouvoir juste cliquer et figer l’écran et dire : « voilà ça va rester comme ça pour toujours ! On sera ensemble comme ça pour toujours. »

3.85 (3 votes)

C’est ça le secret de la vie. Etre bien en tant que personne.

5.38 (3 votes)

I’m a motherfuckin’ walking nightmare!

3.85 (3 votes)

Just pretend it’s a fucking video game.

5.38 (3 votes)

Seems like a dream...

5.38 (3 votes)

Spring Break pour la vie !

5.38 (3 votes)

Spring break forever bitchies...

5.38 (3 votes)

Mike, j’ai trouvé les puddings au chocolat !

5 (4 votes)

C’est parce que je t’aime que je ne veux pas être égoïste.

4.67 (5 votes)

- Enfin il pouvait tirer à pile ou face, face il te choisissait toi, pile il choisissait...
- Hé bah se sera face.

4.67 (5 votes)

It’s not a crime to love what you cannot explain.

6 (5 votes)

Putain je suis misérable. Et je l’ai toujours été depuis qu’elle m’a quitté. Avant elle, je ne savais pas comment c’était d’être heureux, d’être comblé, d’être complet. Mais maintenant je sais, et maintenant que je connais ce sentiment, vivre sans elle ? C’est vain.

4.67 (5 votes)

Si j’avais su, j’aurai piqué plus de bouteille, ça aurait fait moins lourd à porter.

5.71 (4 votes)