Kaakook

Dernières

Trois fumiers de moins à Gotham, plus qu’un million à éliminer.

5 (0 vote)

- C’est toi qui m’as suivi, aujourd’hui ?
- Ouais…
- Il me semblait bien. Du coup, j’espérais que tu viendrais cambrioler chez moi.
- J’ai un flingue. Je peux passer demain.

5 (0 vote)

Toi tu m’dis qu’t’as d’la vertu, moi j’te dis qu’t’as un beau cul !

5 (0 vote)

- Le tarif de nuit, mon gros, c’est deux cents balles ! Tu t’décides ?
- Non, non, non, j’peux pas, non…
- Pour cent cinquante ? Eh, j’te le fais fais pour cent cinquante ! Pour cent ? Hein, pour cinquante ? Eh, gratos ! J’te l’fais gratos ! Merde, j’suis toute seule !

5.83 (2 votes)

- Il est raté.
- Il est fauté. Des comme ça, bah, y’en a que cent exemplaires. J’sais pas si tu vois la valeur que ça a pour un collectionneur ?

5.83 (2 votes)

Pourquoi est-ce qu’un mec qui joue avec les filles, c’est vachement bien, c’est un séducteur, alors qu’une fille qui joue avec les mecs, c’est une salope ?

5.83 (2 votes)

L’amour ! Que de conneries on peut faire pour l’amour !

5.83 (2 votes)

- Tu ne veux pas marcher à reculons sur le tableau d’avancement ?
- Non.

5.83 (2 votes)

Pitiaouté : S’il vous plaît, dans combien de temps j’obtiendrai ma mutation pour chez moi, la Martinique ?
L’informateur : Deux ans maximum.
Pitiaouté : Oui, mais si tu adhères à la GGT, ça risque d’être moins long, parce que nous, à la GGT, c’qu’on veut, c’est qu’les Noirs retournent le plus vite possible d’où ils viennent.

5.83 (2 votes)

À Paris, des beaux mecs, y’a que ça !

5.83 (2 votes)

J’ai été violée.

5.83 (2 votes)

Elle vous surnomme Ivan-le-pas-terrible parce qu’il paraît que vous êtes un très mauvais coup. Plus rapide qu’un lapin, plus mou qu’un chewing-gum.

5.83 (2 votes)

- Excitant ! Follement excitant !
- Ah oui ? On va vérifier ça tout de suite !

5.83 (2 votes)

Ce sont des gens comme vous qui salissez notre image de fonctionnaires intègres !

5.83 (2 votes)

Tu crois qu’il y a un homme qui vaut la peine qu’on pleure pour lui ?

5.83 (2 votes)

Me touche pas ! Fous le camp ! Et moi, j’croyais qu’on faisait l’amour alors qu’on faisait l’adieu…

5.83 (2 votes)

- T’es vraiment une petite salope !
- Pourquoi petite ?

5.83 (2 votes)

J’ai demandé au pompier, à l’épicier, au boucher, au boulanger, aucun d’eux ne savait, mais le petit caviste lui, il savait.

5 (0 vote)

Regardez moi ça. Ô mon Dieu tout puissant, envoie moi des grenouilles, des taons, des sauterelles, n’importe quoi, mais pas elle ! Comparé à vous les dix plaies d’Egypte c’est le bonheur !

5.45 (1 vote)

Tu conduis comme tu répares les routes.

5 (0 vote)

Chaque ninja se bat pour ce qu’il croit être juste, mais ses adversaires se battent aussi pour ce qu’ils croient être juste. Alors qu’est-ce qui est juste ?

5 (0 vote)

- Mademoiselle Moreau ? Mademoiselle Moreau…
- Oui, monsieur ?
- Pas monsieur, appelle-moi Marcel.
- C’est joli comme prénom, Marcel.
- J’ai un truc qu’est encore plus beau que mon prénom, tu veux t’en servir ? Qu’est-ce tu fais ce soir ?
- Je sors avec mon fiancé.
- Et après ?
- Je sais pas. Soit, j’irai dormir chez lui, soit lui viendra chez moi. Tu le la mets derrière l’oreille, elle fumera toute seule !

5.83 (2 votes)

Can I talk to you? I won’t keep you long. I have to go somewhere and I don’t think I can come back. But I just wanted you to know. Getting to be around you and Benicio was the best thing that ever happened to me.

5 (0 vote)

T’étais avec TREVOR.

5 (0 vote)

Trop clair ! Trop clair !

5.83 (2 votes)

- Celle du milieu, t’as vu la bouche qu’elle a, cette salope ?
- Oh, on doit être bien dedans. Laisse, j’y vais !

5.83 (2 votes)

Bonne nuit. Et surtout, n’oubliez pas : « That’s life ».

5.45 (1 vote)

Elle ment en allemand !

5.83 (2 votes)

Asile !

5.83 (2 votes)

L’honnêteté, blablabla… C’est un concept inventé par les riches pour que les pauvres ferment leurs gueules !

5.83 (2 votes)

Zeus frappe le ciel de ses foudres et envoie la tempête éventrer les navires perses. Magnifique. Seul un de nous garde sa réserve de Spartiate. Lui seul… Seul notre roi.

5 (0 vote)

[Les Spartiates se protègent d’un nuage de flèches avec leurs boucliers. Astinos se marre.]
- Qu’est-ce qui te fait rire ?
- Tu l’avais dit.
- Quoi ?
- Qu’on se battrait à l’ombre.

5 (0 vote)

La journée passe. Nous perdons peu d’hommes, mais chacun d’entre eux est un ami ou un parent. Et devant le corps décapité de son fils, le capitaine rompt les rangs, fou de chagrin, ivre de sang. Les cris du capitaine devant la perte de son fils sont plus effrayants pour l’ennemi que le bruit sourd des tambours. Il faut trois hommes pour le maîtriser et le ramener dans nos rangs. Ce jour est nôtre. Mais il n’y aura pas de chant.

5 (0 vote)

- J’ai vécu ma vie entière sans un regret jusqu’à aujourd’hui ! Ce n’est pas le fait que mon fils ait donné sa vie pour son pays, c’est le regret de ne lui avoir jamais dit à quel point je l’aimais ! Qu’il s’est tenu à mes côtés avec honneur, qu’il était ce qu’il avait de meilleur en moi !
- La perte de ton fils me brise le cœur.
- Le cœur ? Ce soir, le mien est plein de rage et de haine !

5 (0 vote)

- Dilios, j’espère que cette éraflure ne t’a pas rendu inapte.
- Nullement, mon roi. C’est juste un œil. Les dieux ont jugé bon de m’en donner un deuxième.

5 (0 vote)

- Puis-je t’offrir quelque-chose ? À boire, peut-être ?
- C’est du poison ?
- Je suis navrée de te décevoir, ce n’est que de l’eau.

5 (0 vote)

- Aucun homme, Perse ou Grec, aucun homme ne menace un messager !
- Tu apportes les couronnes et les crânes de rois vaincus dans ma cité de Spartes ! Tu insultes ma reine ! Tu menaces mon peuple de mort et d’esclavage ! J’ai choisi mes mots soigneusement, Perse ! Tu aurais dû en faire de même !
- C’est un blasphème ! C’est de la folie !
- De la folie ? NOUS SOMMES DES SPARTIATES !!

5 (0 vote)

- Je ne pourrai vivre dans le monde que vous offrez. Il ignore le soleil qui brille et l’air qu’on respire. Il ignore la foi, l’amour et l’honneur.
- Quand vous l’aurez quitté, il ne vaudra plus la peine de vivre.

5.83 (2 votes)

- Vous aimez l’Angleterre à ce point ?
- Est-ce qu’un prisonnier aime sa prison ?

5.83 (2 votes)

L’argent a peur quand la force triomphe du droit !

5.83 (2 votes)

- Rebecca, dès que je paraîtrai dans la lice, je me devrai de maintenir la renommée de mon nom et de mes armes. Ivanhoé mourra et vous mourrez ensuite dans des souffrances telles qu’on les endure encore dit-on au-delà de la tombe. Si je fais défaut, alors Ivanhoé sera proclamé vainqueur et vous vivrez tous les deux pendant que, moi, je tomberai en disgrâce et perdrai mon rang et mon honneur. Tout cela, je serais prêt à l’endurer si vous me disiez « Bois-Guilbert, je renonce à Ivanhoé pour vous ».
- Dieu décide de notre sort, seigneur.
- Comptez donc avec le Saxon les secondes qu’il vous reste à vivre.

5.83 (2 votes)

Lorsqu’on m’a mit ce collier de fer, seigneur Ivanhoé, j’avais onze ans et mon père quand il mourut avait encore le sien.

5.83 (2 votes)

- Pourquoi, Isaac, me regardez-vous ainsi ?
- Parce que c’est la première fois que je serre la main d’un Saxon amicalement, seigneur Ivanhoé.
- C’est la main de Richard que vous serrez.

5.83 (2 votes)

Messire, vous demandez plus que nous ne pouvons donner et vous offrez plus que Richard ne peut tenir.

5.83 (2 votes)

- Oh, c’est grand ! Quelle réussite ! Qu’il fasse ça encore deux fois et je resterai muet même si sa dame est une pauvre guenon d’Afrique !
- Je voudrais qu’elle le fût !

5.83 (2 votes)

- Par le grand Saint Dunstan, notre champion va rendre hommage aux Juifs !
- Non messire, il rend hommage à la beauté, non à la foi, j’en ai peur…

5.83 (2 votes)

Le pauvre fou, il les défie tous les cinq !

5.83 (2 votes)

- Ainsi vous m’imposez ce choix pénible, mon père ou mon roi ?
- Un choix ? Qui t’impose un choix ? Tu n’as plus de roi et je n’ai plus de fils !

5.83 (2 votes)

Où est Wamba ? Où est mon bouffon ? Je veux qu’il m’amuse ! Ce sera pour lui une tâche assez ardue !

5.83 (2 votes)

- Personne ne t’a rien dit mais il était très bon ton canard. J’m’y connais tu sais.
- Ah, t’es gentille Yoyo…
- Non, non, non, non, c’est vrai, j’m’y connais. Il était… mchwww… très bon…

5.83 (2 votes)

Haut de page