Kaakook

Film - Mr. Robot

Affiche de Mr. Robot
Titre
Mr. Robot
Réalisé par
Sam Esmail
Année de sortie
2015
Nombre de citations
7
Note moyenne des citations
5.47
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (7)

I don’t know… I wanted to save the world.

6.25 (6 votes)

- Pourquoi êtes vous si en colère après la société ?
- Oh, je ne sais pas, peut-être parce que nous avons tous pensé que Steve Jobs était un grand homme, même quand nous savions qu’il a fait des milliards sur le dos des enfants ? Ou peut-être que c’est parce que tous nos héros sont contrefaits ; le monde lui-même est juste une grosse blague. À se spammer l’un l’autre avec nos commentaires de merdes, se faisant passer pour un aperçu, les réseaux sociaux qui nous volent notre intimité. Ou c’est peut-être pour ce pour quoi on a voté ? Pas avec nos élections truquées, mais avec nos affaires, notre propriété, notre argent. Je ne dis rien de nouveau. Nous savons tous pourquoi nous faisons cela, c’est pas parce que Hunger Games nous rend heureux, mais parce que nous voulons être sous sédatifs. Parce qu’il est douloureux de ne pas faire semblant, parce que nous sommes des lâches. Fuck Society.

6.11 (8 votes)

I understand what is like to be different… I’m very different too.

5.45 (1 vote)

Is any of it real? I mean, look at this. Look at it! A world built on fantasy. Synthetic emotions in the form of pills. Psychological warfare in the form of advertising. Mind-altering chemicals in the form of… food! Brainwashing seminars in the form of media. Controlled isolated bubbles in the form of social networks. Real? You want to talk about reality? We haven’t lived in anything remotely close to it since the turn of the century. We turned it off, took out the batteries, snacked on a bag of GMOs while we tossed the remnants in the ever-expanding Dumpster of the human condition. We live in branded houses trademarked by corporations built on bipolar numbers jumping up and down on digital displays, hypnotizing us into the biggest slumber mankind has ever seen. You have to dig pretty deep, kiddo, before you can find anything real. We live in a kingdom of bullshit. A kingdom you’ve lived in for far too long. So don’t tell me about not being real. I’m no less real than the fucking beef patty in your Big Mac.

5.45 (1 vote)

I thought I’d feel guilty for being a murderer, but… I don’t, I feel wonder.

5 (4 votes)

- Depuis combien de temps ça dure ?
- Je ne sais pas.
- Et qu’est-ce que vous faites exactement ?
- J’encrypte tout les fichiers, toutes les données financières d’Evil Corp ne seront plus accessibles. La clé d’encryptage va s’auto-effacer dés la fin du processus.
- Et à propos des sauvegardes ?
- Je m’en suis aussi occupé. Chainang…
- Steel Mountain ! Bien sûr, même quand on a utilisé la redondance…
- J’ai piraté le réseau d’Air Dream, j’y étais dans tous.
- Tu as vraiment pensé à tout… Qui d’autre était impliqué ?
- … Seulement moi.
- Maintenant, c’est toi et moi. Je t’avais dit qu’on finirait par travailler ensemble Elliot. Mais, quand même, je dois savoir. Pourquoi avoir fait ça ? Qu’est-ce que tu espérais accomplir en faisant tout ça ?
- Je ne sais pas… je voulais changer le monde…

5 (0 vote)

- Tu bloques sur ce truc ? Tu veux faire une partie ?
- Non c’est pas… pour jouer avec toi.
- C’est pour jouer avec qui alors ?
- Avec personne.
- Tu sais quoi, j’ai lu quelque part qu’aux temps des lumières, les mecs se servaient des échecs comme moyen de s’échapper ou d’évoluer. À l’époque, t’avais pas de coach pour t’aider à t’auto-réaliser. Ouais, t’avais les échecs. Qu’est ce que tu cherches toi du coup ? Si y’a pas de qui, y’a bien un quoi ? Tu veux jouer pour quoi ?
- L’existence.
- Classe, c’est pas rien ça mon pote. D’accord, eh ben t’attends quoi ?
- Comment ça ?
- T’as des rêves Elliot ? T’as l’air paumé là, comme si t’avais jamais réfléchit à ça avant. Le truc, c’est de te demander si t’as envie d’être ici. Et attention, je veux pas dire ici, je veux dire ici ! Au sens cosmique, mon frère. Au sens où, l’existence ça peut-être magnifique, ou complètement naze, ça dépend de toi, juste de toi.
- Comment je peux faire pour qu’elle soit magnifique ?
- Grâce à tes rêves, tu dois trouver dans tes rêves l’avenir pour lequel t’as envie de te battre. Y’a des moments où il faut que tu fermes les yeux, où tu visualises le bordel mec ! Si ce bordel t’exaltes, t’es dans le magnifique. Mais si ça te gonfle, tu peux dire direct, tchao tout le monde, ça sert à rien.

5 (0 vote)

Il manque une citation importante ? N'hésitez pas à proposer une réplique pour ce film.

Personnages du film

Haut de page