Kaakook

Film - Blow

Affiche de Blow
Titre
Blow
Réalisé par
Ted Demme
Année
2001
Nb de citations
7
Liens
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (7)

Au bout du compte, est-ce que ça valait la peine ? Bon dieu comme ma vie a changé de manière irréversible. C’est le dernier jour d’été et moi je resterai à jamais dans le froid. Je reconnais que j’ai eu plus que ma part de moment intense. La plupart des gens n’ont pas la vie dont ils rêvaient. Moi, durant la mienne, j’ai éparpillé mon cœur par-ci, par-là, et il ne m’en reste pas assez pour vivre maintenant. Mais je m’efforce de sourire car je sais que mon ambition a de loin dépassé mes talents. Il n’y a plus de chevaux blancs, ni de jolies femmes devant ma porte.

9.3 (147 votes)

Elle se droguait comme un homme, mais faisait l’amour comme une femme.

Blow.
8.89 (62 votes)

Danbury n’était pas une prison, c’était l’école du crime. J’y suis rentré avec un baccalauréat en marijuana, j’en suis sorti avec un doctorat en cocaïne.

8.83 (135 votes)

Que le vent te pousse toujours en avant et que le soleil illumine ton visage, que les vents du destin t’emmènent danser avec les étoiles...

8.75 (134 votes)

J’ai franchi une ligne imaginaire avec quelques plantes.

8.48 (23 votes)

Et quand tu as dit aux flics qui s’était mis à genoux pour enfiler mes bottes : « c’est tout ce que tu mérite sale enfant de putain, lui enfiler ses bottes. » c’était bien envoyé.

8.05 (31 votes)

Au cours de ma vie, j’ai perdu des morceaux de mon cœur ça et là. Maintenant il ne m’en reste presque plus assez pour rester en vie. Mais bon, je me force de sourire, sachant que mon ambition a bien dépassée mon talent. Il n’y a plus de chevaux blancs ou de belles filles à ma porte.

7.54 (59 votes)

Personnages du film