Kaakook

Acteur / Actrice - Esther Comar

Esther Comar joue dans :


Répliques de Esther Comar (36)

Sarah : Ok chut tu vois pas que tu dérange tous le monde la ?!
Zachary : Y a que toi que je dérange. Mais sa te rend assez craquante on va dire.
Sarah : Ah t’es un emmerdeur, ok. [Elle range ses affaires] À t’à l’heure Pauline.
Pauline : Nan, elle parle fort c’est parce que elle a ses bouchons d’oreilles.
Zachary : Ah ok.

9.08 (316 votes)

Un mec : Tu veux danser ?
Sarah : Non c’est bon.
Un mec : Allez viens danser.
Sarah : Non c’est bon je t’ai dit.
Un mec : Tu veux qu’on se tire ? Aller viens on se casse.
Sarah : Non non je préfère rester ici.
Zachary : J’crois qu’elle t’a dit qu’elle voulait rester ici.
Un mec : Oh là là ! T’es qui toi ?
Zachary : Aller casse-toi, dégage, va prendre du jus d’orange.
Un mec : Ouuuh, ouais t’as raison va, j’te la laisse bonne soirée.
Sarah : De quoi j’me mêle, enfin ça va j’ai pas quatre ans et demi, je suis capable de me débrouiller toute seule.
Zachary : Ah oui d’accord, sous tes airs de sainte ni touche t’es une petite allumeuse en fait.
[Elle lui balance le champagne de son verre dans le visage]

5.45 (1 vote)

- Tu m’ emmène où ?
- C’ est une surprise. [Ils s’ embrassent] J’ ai envie que ce soit ce soir.

5.38 (3 votes)

C’est toi, c’est comme une évidence.

5.38 (3 votes)

Juste… ferme les yeux.

5 (0 vote)

- Pas un message, pas un coup de fil pendant 15 jours et tout ce que je me prends moi, c’est un « salut ». Je suis restée là comme une conne à ne pas savoir quoi dire. Mais sérieux qu’est-ce que je peux lui dire moi aussi, tu vois ? Pauline, tu m’écoutes ou pas là ? [Pauline se met à éclater en sanglot, dans son lit] Qu’est-ce qui va pas mon amour ?
- Je peux dormir avec toi ?
- Bah oui bien sûr, viens vite. Qu’est-ce qu’il y a ma Pauline ?
- Rien…

5 (0 vote)

- Et là, c’est qui ?
- C’est mon père, enfin mon géniteur.
- Tu le vois souvent ?
- Non il habite aux États-Unis, il est parti quand j’avais un an, pour sa carrière.
- C’est pour ça que tu veux faire tes études là bas ?!
- Non c’est juste que c’est mieux là-bas c’est tout.
- Et qu’est ce qu’il fait aux États-Unis ?
- Il est pianiste, et compositeur de musique de films.
- Tu lui en veux d’être parti ?
- Non plus vraiment, j’ai arrêté d’attendre qu’il pense à moi, qu’il me demande comment j’allais après mon appendicite, des trucs cons… Si j’étais triste quand mon chien est mort, qu’il me dise qu’il est fier que je sois la première de la classe qu’il ait hâte de me voir, de me serrer dans ses bras. J’ai arrêté d’attendre qu’il m’aime.
- Il t’aime forcément Sarah.
- Peut être, mais ça sert à quoi si tu le montres jamais ? Je me dis que s’il m’aime un peu il le met dans sa musique.

5 (0 vote)

- Ça fait une heure que je te cherche partout Sarah, qu’est ce que tu fais ?
- Je me mets au boulot, tu te rends pas compte Zac, j’ai jamais eu une aussi mauvaise note de ma vie.
- Oh exagère pas c’est pas parce que pour une fois t’es pas la meilleure de la classe.
- Comment ça j’exagère ? Tu t’en fous toi, d’avoir des sales notes, tu te fous de tout ça, tu vis au jour le jour, moi je suis pas comme ça, d’accord ?
- T’as raison je suis nul, tu devrais pas trop traîner avec moi d’ailleurs, c’est contagieux apparemment.
- Sérieux Zac, c’est pas ce que j’ai dit !

5 (0 vote)

Je t’aime et je t’attends, ton étoile, Sarah.

5 (0 vote)

- M’man c’était qui ton premier amour ?
- Que-ce que c’est que ces questions ? c’est pas le moment ! Bonne nuit.

5 (0 vote)

- Tu sais depuis que je suis tout petit j’ai peur du noir, et toi tu t’amuses dans le noir.
- Pourquoi t’as peur du noir ?
- J’ai des mauvais souvenirs c’est tout.

5 (0 vote)

Tu sais Papou tu m’as peut-être pas faite, mais c’est grâce à toi que je me construis.

5 (0 vote)

Zach revient s’il te plait… s’te plait Zach…

5 (0 vote)

En fait j’me dis que peut-être… s’il m’aime un peu… il le met dans sa musique.

5 (0 vote)

- Je t’aime Zach.
- Je t’aime Sarah…

4.55 (1 vote)

- Et tes photos, tu laisses tomber ?
- Non, mais tu sais j’ai grandi en pensant que ce que mes parents me disaient tout le temps était vrai, que je valais rien. T’es pas la première qui me dit le contraire, mais t’es la première que je crois.

4.55 (1 vote)

Haut de page