Kaakook
connexion inscription

Acteur / Actrice - Vincent Perez

Vincent Perez joue dans :


Répliques de Vincent Perez (19)

- J’devrais pas te parler comme ça j’suis pas ton père… Mais je t’aimerai pas plus si je t’avais faite.
- Tu sais Papou… Tu m’as peux-être pas faite mais c’est grâce à toi que je me construis.

9.35 (434 votes)

- Je crois que je suis amoureuse…
- Je sais.
- Ça me fait peur…
- C’était pas dans tes plans hein… Tu sais de belles choses peuvent sortir de l’inconnu même celle qui font peur. D’ailleurs si ça ne fait pas peur c’est que ça n’existe pas. Regardes fort dans ses yeux et tu verras si tu peux lui faire confiance, mais ne vas nulle part où tu n’as pas envie d’aller.

9.31 (1053 votes)

Madame, vous ressemblez à mes rêves mieux que toutes celles qui les ont suscités. Vous avez ce quelque chose de délicieusement désinvolte qui ne se rencontre que chez les êtres divins. Mon imagination n’a rien n’a vous prêtez que vous n’ayez déjà.

8.14 (33 votes)

Pour que la passion ne décline pas, pour ne jamais connaître avec Fanfan ce qu’il y’a de pesant dans une vie de couple… J’ai décidé de faire la cour à Fanfan sans jamais lui déclarer mes sentiments, sans jamais l’embrasser… Jusqu’à ma mort !

8.06 (21 votes)

- Pas assez dans la culotte Monsieur Fanfan !
- Il faudrait savoir ! Trop ou pas assez ?

7.86 (18 votes)

- J’suis vannée, j’vais me coucher…
- Y’a qu’une chambre de libre, la jaune.
- Et alors ?
- Ben y’a qu’un lit dans la chambre…
- Mais nous ne sommes pas des bêtes enfin !

7.69 (16 votes)

La foudre vient de me toucher, je la remercie de toute cette lumière.

7.31 (16 votes)

Mais j’accepte pas le déclin de la passion ! Et que tout le monde s’y résigne ça m’donne envie de gerber !

7.14 (11 votes)

Je veux vivre avec Fanfan une histoire qui échappera à la réalité.

7.08 (14 votes)

- Elle est blonde ou brune ?
- Qui ?
- Celle qui t’a mordu la lèvre.
- Tu veux que j’te dise la vérité ? … Elle est brune.

6.67 (5 votes)

- C’est Peyrolles et ses sbires, la mort, courrez jusqu’à Cayllus, enfermez-vous, je les retiens ici.
- Tu n’y arriveras jamais !
- Allez, allez, monsieur le Duc !
- Sois prudent… allez, écoute-moi bien, tu connais la première botte, la deuxième te rendra invincible… Vas-y attaque, parade de septime, riposte, enveloppement de carte, battement sur le bras, prise de fer en changeant de main, désarmement au front !
- Évidemment, mais au front, ça peut pas rentrer !
- Si, juste là, précisément… Allez à toi.
- Ah, ah…
- Ah, frère de sang, Chevalier.
- Vous m’avez rendu immortel Philippe, à présent, je peux tenir contre une armée, immortel !

6.43 (4 votes)

- Et Viviane, tu trouves ça comment ?
- Oui, c’est bien. Ça fait fée. C’est classe Viviane, ça fait pas du tout pétasse.
- Oui, c’est ça surtout, ça fait pas pétasse. ça c’est quand même super important, j’estime. N’empêche, c’était pas du gâteau… De se décider, j’veux dire. Un cauchemar ça a été.
- Non, non, mais je comprends très bien. C’est vite fait de faire pétasse.
- Les gens se rendent pas compte… Si, ils doivent s’en rendre compte quand il faut qu’ils choisissent le prénom de leur gosse.
- Et Dominique, il savait tout depuis le début ?
- Oui et il a été bien, hein ? Il a jamais cafté… Ouais, c’est c’que j’me disais tout à l’heure au cimetière. Que c’était drôle que… enfin drôle ! Oui drôle que… comme vous ne m’avez pas reconnu, personne, en fait, hein ?!
- Pas moi, en tout cas.
- Je pétochais, je peux te dire ! Tu vois, de savoir que j’allais vous revoir tous, enfin tous… comme personne ne m’a reconnu, je me suis dis que bon… C’était un peu comme si on avait enterré Frédéric aujourd’hui… Tu vois un enterrement pour deux, genre d’une pierre deux coups. Ce genre de trucs… Pas… pas triste du tout, ni rien, tu vois. En fait c’est vachement gai. C’est une naissance, en fait, tu vois quelque part… Excuse-moi, je dis des conneries.
- Qu’est-ce que tu veux que j’te dise ? La vie est compliquée pour tout le monde, voilà… Qu’est-ce qu’on peut dire ?

6 (5 votes)

- Je vous admire Monsieur Diderot. Quelle fermeté d’âme !
- S’il faut que je pose mon pantalon pour qu’on remarque ma fermeté d’âme…

5 (0 vote)

Messieurs les cocus ! messieurs les cocus ! le bonsoir chez vous !

5 (0 vote)

Un gentilhomme sans sabre n’est qu’un taureau sans cornes.

5 (0 vote)

Je ne porte pas plainte. Il fait chaud, ils ont bu, je plais beaucoup. On passe l’éponge ?

5 (0 vote)

Désolé, question de principe, je n’épouse pas, je n’épouse jamais. Je ferais trop de malheureuses !

5 (0 vote)

Elle ignorait qu’elle était belle, je l’ai instruite !

5 (0 vote)

Vous n’êtes pas seulement belle, Adeline, vous êtes éclatante de vie. On voit votre âme dans vos yeux. Vous faites penser à un jeune animal, vif, courageux… Vous êtes pure comme l’eau d’une source, libre comme l’air. L’homme que vous aimerez, car beaucoup pourront vous aimer, mais vous serez la femme d’un seul. L’homme que vous aimerez sera plus le heureux des hommes. Alors choisissez bien, ni un curé ni un courtisan… ni surtout un militaire de carrière !

5 (0 vote)