Kaakook
connexion inscription

Film - Un gars, une fille

Affiche de Un gars, une fille
Titre
Un gars, une fille
Réalisé par
Guy A. Lepage
Année de sortie
1999
Nombre de citations
16
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (16)

Jean, il manie sa queue comme personne.

Un gars, une fille, Alex.
5.45 (1 vote)

Fais gaffe ! Je t’ai à l’œil !

Un gars, une fille, Alex.
5 (0 vote)

ELLE M’ÉNEEERVE !

Un gars, une fille, Jean.
5 (0 vote)

Alex : Et là, tu vois, on a opté pour une couleur jaune très lumineuse. Ça agrandit la pièce. Bon, bien-sûr, il manque quelques finitions par-ci, par-là.
La belle-mère : Ça se voit.
Alex : Et t’as vu ? J’ai fait moi-même les rideaux.
La belle-mère : Oui, ça se voit.
Alex : Et devant la fenêtre, t’as vu ? J’ai mit une commode. Alors c’est vrai que, bon, on peut plus ouvrir la fenêtre, mais de toute façon, comme on l’ouvre jamais…
La belle-mère : Oui, ça se sent.
Alex : Bon. Euh… tu veux visiter là-haut ?
La belle-mère : Oh non. Tes escaliers, je les trouve un peu raide, moi. Je verrai ce soir. Tu sais, je suis plus toute jeune.
Jean : Ça se voit.
La belle-mère : Mais dis-donc ! Est-ce que c’est une manière de parler à sa belle-mère ? Je vous signale que j’ai fait un très long et très fatigant voyage pour venir jusqu’ici !
Jean : Ça se sent.

Un gars, une fille.
5 (0 vote)

- C’est vous, belle-maman ?
- Gagné !
- Je parie que vous vous refaites une beauté.
- Oh ! Bah… euh… oui. Comment vous le savez ?
- Intuition masculine. Toute façon, on aura pas mieux. Ça sert à rien, vous serez pas plus belle.
- GOUJAT !
- Vieux laideron.
- MAIS QUEL SALAUD !
- Il y a que la vérité qui blesse, pot de poulet.
- OH ! ESPÈCE DE PETIT CON, VA ! TÊTE À CLAQUE ! PETIT MORVEUX DE MERDE ! RACLURE DE BIDET ! VERRUE ! CONNARD ! ENFOIRÉ ! ESPÈCE DE SALE MERDEUX ! ESPÈCE D’ENFLURE ! POURRITURE ! SAC-À-MERDE ! ESPÈCE DE CONNARD ! C’EST PAS POSSIBLE D’AVOIR UN GENDRE AUSSI CON !

5 (0 vote)

- Qu’est-ce qui vous motive dans ce poste, mademoiselle ?
- Bah, le salaire.
- Oui, mais à part ça ?
- À part ça ? Bah, rien. Vous voulez que je sois motivée par quoi ? Par le fait de me réveiller tous les matins à sept heures du mat’ ? Pour me taper deux heures d’embouteillage pour venir bosser ? Pour me coltiner, pendant huit heures, des gens à qui je n’ai strictement rien à dire ? Pour faire un sale boulot débile et mal payé en plus ? Aaah ! Je suis désolé, mais là, il fallait que ça sorte, quoi ! Ça fait depuis ce matin que je passe des entretiens et j’en ai, mais alors, ras-le-bol ! Je sature ! J’en ai marre de jouer les filles ultra-motivées ! Vous comprenez, ça ? Alors, je suis désolée que ça tombe sur vous, c’est comme ça, mais merci beaucoup, au-revoir et à jamais, j’espère !

5 (0 vote)

Jean : Mais c’est… MAIS C’EST PAS VRAI, PUTAIN ! MAIS… TU L’AVANCES, TON GROS CUL ? ÇA FAIT CINQUANTE BORNES QUE JE SUIS LÀ !
Un routier : QUOI ? SI T’ES PAS CONTENT, T’AS QU’À DOUBLER, PAUVRE NAZE !
Jean : DOUBLER ? PAUVRE ABRUTI, IL Y A QU’UNE FILE ! JE NE VAIS PAS ALLER DANS LE RAVIN !
Un routier : PUTAIN ! ET MON POING DANS TA GUEULE ?
Alex : BON, TU VAS LA BOUGER TA CAISSE ? NOUS, ON EST EN VACANCES, ON EST LÀ POUR SE DÉTENDRE !
Jean : OUAIS ! ON EST LÀ POUR PRENDRE DU PLAISIR !
Jean et Alex : MERDE !

[]

Alex : Eh ben voilà ! On n’a pas fait encore une piste que déjà, on est bloqué !
Jean : Putain, au prix où on paye le forfait, là ? Non mais oh !
Alex : Non mais c’est incroyable ! C’EST INADMISSIBLE ! ON EST EN VACANCES, ON EST LÀ POUR SE DÉTENDRE !
Jean : POUR PRENDRE DU PLAISIR !
Jean et Alex : MERDE !

[]

Jean : Non mais c’est bon, arrêtez de pousser ! On n’est pas des bœufs, quand-même !
Un vacancier : Je pousse pas !
Alex : Si, vous poussez ! De toute façon, c’est bloqué. Alors, ça sert à rien.
Un vacancier : MAIS ÇA FAIT UNE DEMI-HEURE QUE TOUT-LE-MONDE VOUS PASSE DEVANT, MERDE !
Alex : ON EST EN VACANCES, ON EST LÀ POUR SE DÉTENDRE !
Jean : POUR PRENDRE DU PLAISIR !
Jean et Alex : MERDE !

Un gars, une fille.
5 (0 vote)

La belle-mère : J’ai fait du clafoutis.
Alex : Oh, du clafoutis ! Mais tu sais bien que Jean n’aime pas les cerises.
La belle-mère : C’est pour ça que je l’ai fait. Qui veut du bon café ?
Alex : Moi, j’en veux bien un petit peu, merci.
Jean : Non merci.
La belle-mère : Vous n’aimez pas ça, du bon café ?
Jean : Du bon, si.

Un gars, une fille.
5 (0 vote)

- Tu sais ce qu’il y a de bien chez toi ?
- Non.
- Bah moi non plus.

5 (0 vote)

- C’est quoi, pour toi, la qualité la plus importante chez un homme ?
- La franchise.
- Ah ouais.
- Ouais. Et toi Loulou, c’est quoi la qualité la plus importante chez une femme ?
- Un beau cul.
- Franchement Loulou, parfois, je me demande ce que je fous avec toi !
- La franchise.

5 (0 vote)

- Bon, qu’est-ce que t’as à me surveiller, là ? T’as pas un truc de fille à faire ?
- Bah… t’es pas gentil ! Moi, j’aime bien te regarder à l’œuvre.
- Attends, quand Beethoven a créé sa neuvième symphonie, est-ce que tu crois que Mme Beethoven était là à le surveiller ?
- Voilà ! Alors ça, je l’attendais ! Il faut toujours qu’on parle de lui ! Toujours de M. Beethoven ! On oublie complètement cette femme ! T’en sais rien, peut-être que sa femme a vécu dans l’ombre et qu’elle s’occupait de tout, de toute l’intendance de la maison. Peut-être qu’elle a emmené ses vêtements au pressing, peut-être que c’est elle qui payait la facture de téléphone… non, ça, bien-sûr, tout-le-monde l’oublie complètement ! On parle que de lui ! Lui, qu’est-ce qu’il faisait ? Il écrivait des chefs-d’œuvre ! Eh ben elle, il avait peut-être beaucoup de chance d’avoir une femme comme ça. Lui, finalement, il était… il était…
- IL ÉTAIT SOURD ! Et ça, c’est une chance énorme !

5 (0 vote)

- Oh merde ! Jean !
- Quoi ?
- J’ai oublié la clef dans la voiture !
- Bah c’est pas grave, t’as ton boîtier automatique.
- Bah non, il est accroché à la clef !
- Bien-sûr. T’as pas un double dans ton sac ?
- Bah mon sac, il est dans la voiture !
- Mmh… bon ok, c’est pas grave, on va pas s’énerver, on va trouver une solution. Il y a toujours une solution. Je vais réfléchir.
- D’accord.
- [Il s’éloigne d’Alex] QUI C’EST QUI M’A FOUTU UNE GONZESSE PAREILLE ? [Il revient] Bon, ce qu’on va faire, on…
- T’es fâché ?
- Non.
- Tu me fais un petit bisou, quand-même !
- Non.
- Mais tu m’aimes ?
- Non-plus. Non, pas là. En tous-cas, pas là.

5 (0 vote)

- J’ai rêvé d’un truc bizarre, cette nuit. J’ai rêvé que je me faisais kidnapper.
- Ah ouais ?
- Qu’est-ce que tu ferais si je me faisais kidnapper ?
- Ben j’sais pas. Pourquoi tu te ferais kidnapper ?
- Bon, Jean, qu’est-ce que tu ferais si je me faisais kidnapper ?
- J’en sais rien, c’est débile. Pourquoi tu te ferais kidnapper, Alex ?
- Ben pour l’argent, patate.
- Ah ouais, mais t’as pas de thune. Ça devrait aller.
- Mais c’est pas grave, on parle pour parler. Bon, je me fais kidnapper, les gens t’appellent, te demandent 300 000 francs de rançon. Qu’est-ce que tu fais ?
- Ben je sais pas, je préviens la police.
- Non, non, non, ils veulent pas que t’appelles la police, c’est clair. Ils veulent les 300 000 francs là dans les 48 heures. Qu’est-ce que tu fais ?
- Ben je laisse passer une journée.
- Pourquoi ?
- Mais parce-qu’après avoir passé la journée avec toi, je pense que la rançon passerait, en fait, de 300 000 francs à 30 francs.

5 (0 vote)

C’est au Seychelles qu’la vie est belle, lalalala
C’est au Seychelles qu’y a du soleil, lalalala
Si t’es pas bien, si t’as chagrin, lalalala
Viens-donc ici, y a pleins de copains, lalalala.

Un gars, une fille.
4.55 (1 vote)

- T’as pas un bonbon à la menthe ?
- T’en veux un ?
- Non, c’est pour toi.

4.55 (1 vote)

Julie : Peter Pan ! Peter Pan, tu peux me donner un autographe s’il te plaît ?
Jean : Bien-sûr, ma chérie. C’est quoi ton petit prénom ?
Julie : Julie. [Jean note le prénom de la gamine]
Alex : Bonjour.
Julie : C’est ta copine ?
Alex : Oui, c’est ça. Je suis sa copine.
Julie : Je savais pas que Cruella était mariée avec Peter Pan !
Jean : Hahahahahahaha ! Elle t’a tué, là !
Alex : Petite peste !

Un gars, une fille.
4.55 (1 vote)

Personnages du film