Kaakook

Film - Un gars, une fille

Affiche de Un gars, une fille
Titre
Un gars, une fille
Réalisé par
Guy A. Lepage
Année
1999
Nb de citations
16
Liens
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (16)

Jean, il manie sa queue comme personne.

Un gars, une fille, Alex.
5.45 (1 vote)

Fais gaffe ! Je t’ai à l’œil !

Un gars, une fille, Alex.
5 (0 vote)

ELLE M’ÉNEEERVE !

Un gars, une fille, Jean.
5 (0 vote)

Alex : Et là, tu vois, on a opté pour une couleur jaune très lumineuse. Ça agrandit la pièce. Bon, bien-sûr, il manque quelques finitions par-ci, par-là.
La belle-mère : Ça se voit.
Alex : Et t’as vu ? J’ai fait moi-même les rideaux.
La belle-mère : Oui, ça se voit.
Alex : Et devant la fenêtre, t’as vu ? J’ai mit une commode. Alors c’est vrai que, bon, on peut plus ouvrir la fenêtre, mais de toute façon, comme on l’ouvre jamais…
La belle-mère : Oui, ça se sent.
Alex : Bon. Euh… tu veux visiter là-haut ?
La belle-mère : Oh non. Tes escaliers, je les trouve un peu raide, moi. Je verrai ce soir. Tu sais, je suis plus toute jeune.
Jean : Ça se voit.
La belle-mère : Mais dis-donc ! Est-ce que c’est une manière de parler à sa belle-mère ? Je vous signale que j’ai fait un très long et très fatigant voyage pour venir jusqu’ici !
Jean : Ça se sent.

Un gars, une fille.
5 (0 vote)

- C’est vous, belle-maman ?
- Gagné !
- Je parie que vous vous refaites une beauté.
- Oh ! Bah… euh… oui. Comment vous le savez ?
- Intuition masculine. Toute façon, on aura pas mieux. Ça sert à rien, vous serez pas plus belle.
- GOUJAT !
- Vieux laideron.
- MAIS QUEL SALAUD !
- Il y a que la vérité qui blesse, pot de poulet.
- OH ! ESPÈCE DE PETIT CON, VA ! TÊTE À CLAQUE ! PETIT MORVEUX DE MERDE ! RACLURE DE BIDET ! VERRUE ! CONNARD ! ENFOIRÉ ! ESPÈCE DE SALE MERDEUX ! ESPÈCE D’ENFLURE ! POURRITURE ! SAC-À-MERDE ! ESPÈCE DE CONNARD ! C’EST PAS POSSIBLE D’AVOIR UN GENDRE AUSSI CON !

5 (0 vote)

- Qu’est-ce qui vous motive dans ce poste, mademoiselle ?
- Bah, le salaire.
- Oui, mais à part ça ?
- À part ça ? Bah, rien. Vous voulez que je sois motivée par quoi ? Par le fait de me réveiller tous les matins à sept heures du mat’ ? Pour me taper deux heures d’embouteillage pour venir bosser ? Pour me coltiner, pendant huit heures, des gens à qui je n’ai strictement rien à dire ? Pour faire un sale boulot débile et mal payé en plus ? Aaah ! Je suis désolé, mais là, il fallait que ça sorte, quoi ! Ça fait depuis ce matin que je passe des entretiens et j’en ai, mais alors, ras-le-bol ! Je sature ! J’en ai marre de jouer les filles ultra-motivées ! Vous comprenez, ça ? Alors, je suis désolée que ça tombe sur vous, c’est comme ça, mais merci beaucoup, au-revoir et à jamais, j’espère !

5 (0 vote)

Jean : Mais c’est… MAIS C’EST PAS VRAI, PUTAIN ! MAIS… TU L’AVANCES, TON GROS CUL ? ÇA FAIT CINQUANTE BORNES QUE JE SUIS LÀ !
Un routier : QUOI ? SI T’ES PAS CONTENT, T’AS QU’À DOUBLER, PAUVRE NAZE !
Jean : DOUBLER ? PAUVRE ABRUTI, IL Y A QU’UNE FILE ! JE NE VAIS PAS ALLER DANS LE RAVIN !
Un routier : PUTAIN ! ET MON POING DANS TA GUEULE ?
Alex : BON, TU VAS LA BOUGER TA CAISSE ? NOUS, ON EST EN VACANCES, ON EST LÀ POUR SE DÉTENDRE !
Jean : OUAIS ! ON EST LÀ POUR PRENDRE DU PLAISIR !
Jean et Alex : MERDE !

[]

Alex : Eh ben voilà ! On n’a pas fait encore une piste que déjà, on est bloqué !
Jean : Putain, au prix où on paye le forfait, là ? Non mais oh !
Alex : Non mais c’est incroyable ! C’EST INADMISSIBLE ! ON EST EN VACANCES, ON EST LÀ POUR SE DÉTENDRE !
Jean : POUR PRENDRE DU PLAISIR !
Jean et Alex : MERDE !

[]

Jean : Non mais c’est bon, arrêtez de pousser ! On n’est pas des bœufs, quand-même !
Un vacancier : Je pousse pas !
Alex : Si, vous poussez ! De toute façon, c’est bloqué. Alors, ça sert à rien.
Un vacancier : MAIS ÇA FAIT UNE DEMI-HEURE QUE TOUT-LE-MONDE VOUS PASSE DEVANT, MERDE !
Alex : ON EST EN VACANCES, ON EST LÀ POUR SE DÉTENDRE !
Jean : POUR PRENDRE DU PLAISIR !
Jean et Alex : MERDE !

Un gars, une fille.
5 (0 vote)

La belle-mère : J’ai fait du clafoutis.
Alex : Oh, du clafoutis ! Mais tu sais bien que Jean n’aime pas les cerises.
La belle-mère : C’est pour ça que je l’ai fait. Qui veut du bon café ?
Alex : Moi, j’en veux bien un petit peu, merci.
Jean : Non merci.
La belle-mère : Vous n’aimez pas ça, du bon café ?
Jean : Du bon, si.

Un gars, une fille.
5 (0 vote)

- Tu sais ce qu’il y a de bien chez toi ?
- Non.
- Bah moi non plus.

5 (0 vote)

- C’est quoi, pour toi, la qualité la plus importante chez un homme ?
- La franchise.
- Ah ouais.
- Ouais. Et toi Loulou, c’est quoi la qualité la plus importante chez une femme ?
- Un beau cul.
- Franchement Loulou, parfois, je me demande ce que je fous avec toi !
- La franchise.

5 (0 vote)

- Bon, qu’est-ce que t’as à me surveiller, là ? T’as pas un truc de fille à faire ?
- Bah… t’es pas gentil ! Moi, j’aime bien te regarder à l’œuvre.
- Attends, quand Beethoven a créé sa neuvième symphonie, est-ce que tu crois que Mme Beethoven était là à le surveiller ?
- Voilà ! Alors ça, je l’attendais ! Il faut toujours qu’on parle de lui ! Toujours de M. Beethoven ! On oublie complètement cette femme ! T’en sais rien, peut-être que sa femme a vécu dans l’ombre et qu’elle s’occupait de tout, de toute l’intendance de la maison. Peut-être qu’elle a emmené ses vêtements au pressing, peut-être que c’est elle qui payait la facture de téléphone… non, ça, bien-sûr, tout-le-monde l’oublie complètement ! On parle que de lui ! Lui, qu’est-ce qu’il faisait ? Il écrivait des chefs-d’œuvre ! Eh ben elle, il avait peut-être beaucoup de chance d’avoir une femme comme ça. Lui, finalement, il était… il était…
- IL ÉTAIT SOURD ! Et ça, c’est une chance énorme !

5 (0 vote)

- Oh merde ! Jean !
- Quoi ?
- J’ai oublié la clef dans la voiture !
- Bah c’est pas grave, t’as ton boîtier automatique.
- Bah non, il est accroché à la clef !
- Bien-sûr. T’as pas un double dans ton sac ?
- Bah mon sac, il est dans la voiture !
- Mmh… bon ok, c’est pas grave, on va pas s’énerver, on va trouver une solution. Il y a toujours une solution. Je vais réfléchir.
- D’accord.
- [Il s’éloigne d’Alex] QUI C’EST QUI M’A FOUTU UNE GONZESSE PAREILLE ? [Il revient] Bon, ce qu’on va faire, on…
- T’es fâché ?
- Non.
- Tu me fais un petit bisou, quand-même !
- Non.
- Mais tu m’aimes ?
- Non-plus. Non, pas là. En tous-cas, pas là.

5 (0 vote)

- J’ai rêvé d’un truc bizarre, cette nuit. J’ai rêvé que je me faisais kidnapper.
- Ah ouais ?
- Qu’est-ce que tu ferais si je me faisais kidnapper ?
- Ben j’sais pas. Pourquoi tu te ferais kidnapper ?
- Bon, Jean, qu’est-ce que tu ferais si je me faisais kidnapper ?
- J’en sais rien, c’est débile. Pourquoi tu te ferais kidnapper, Alex ?
- Ben pour l’argent, patate.
- Ah ouais, mais t’as pas de thune. Ça devrait aller.
- Mais c’est pas grave, on parle pour parler. Bon, je me fais kidnapper, les gens t’appellent, te demandent 300 000 francs de rançon. Qu’est-ce que tu fais ?
- Ben je sais pas, je préviens la police.
- Non, non, non, ils veulent pas que t’appelles la police, c’est clair. Ils veulent les 300 000 francs là dans les 48 heures. Qu’est-ce que tu fais ?
- Ben je laisse passer une journée.
- Pourquoi ?
- Mais parce-qu’après avoir passé la journée avec toi, je pense que la rançon passerait, en fait, de 300 000 francs à 30 francs.

5 (0 vote)

C’est au Seychelles qu’la vie est belle, lalalala
C’est au Seychelles qu’y a du soleil, lalalala
Si t’es pas bien, si t’as chagrin, lalalala
Viens-donc ici, y a pleins de copains, lalalala.

Un gars, une fille.
4.55 (1 vote)

- T’as pas un bonbon à la menthe ?
- T’en veux un ?
- Non, c’est pour toi.

4.55 (1 vote)

Julie : Peter Pan ! Peter Pan, tu peux me donner un autographe s’il te plaît ?
Jean : Bien-sûr, ma chérie. C’est quoi ton petit prénom ?
Julie : Julie. [Jean note le prénom de la gamine]
Alex : Bonjour.
Julie : C’est ta copine ?
Alex : Oui, c’est ça. Je suis sa copine.
Julie : Je savais pas que Cruella était mariée avec Peter Pan !
Jean : Hahahahahahaha ! Elle t’a tué, là !
Alex : Petite peste !

Un gars, une fille.
4.55 (1 vote)

Personnages du film