Kaakook
connexion inscription

Personnage - John Keating

John Keating apparaît dans :


Répliques de John Keating (10)

C’est dans ses rêves que l’homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité.

9.13 (611 votes)

Et ne pas, quand viendra la vieillesse, découvrir que je n’avais pas vécu.

9.04 (613 votes)

Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.

9.03 (549 votes)

Je partis dans les bois parce que je voulais vivre sans me hâter. Vivre intensément et sucer toute la moelle secrète de la vie.

8.89 (251 votes)

On ne lit pas ni écrit de la poésie parce que c’est joli. On lit et écrit de la poésie car on fait partie de l’humanité. Et l’humanité est faite de passions. La médecine, le droit, le commerce sont nécessaires pour assurer la vie, mais la poésie, la beauté, la romance, l’amour, c’est pour ça qu’on vit.

8.85 (217 votes)

Sucez la moelle de la vie mais n’avalez pas l’os.

8.82 (151 votes)

À présent dans cette classe, vous apprendrez à penser par vous-même, vous apprendrez à savourer les mots et le langage !

8.71 (114 votes)

- Le langage s’est surtout développé pour un motif ; quel est-il, M. Anderson ? Êtes-vous un homme ou une amibe...? M. Perry ?
- Pour communiquer ?
- Non ! Pour courtiser les femmes !

8.64 (166 votes)

De l’excrément : c’est tout ce que vaut Monsieur J. Evans Pritchard. Il ne s’agit pas de mesurer de la tuyauterie !

8.53 (65 votes)

- Cette photo de l’oncle Watt là-haut, qu’est-ce-qu’elle vous inspire ? Ne réfléchissez pas, répondez tout de suite.
- Heu... Un.. un malade.
- Un malade. Quel genre de malade ? Tout de suite !
- Un... malade mental.
- Oui mais là vous enrobez. Allez encore plus loin ! Laissez parler ce qui est en vous, dites la première chose qui vous vient, même si c’est farfelu !
- Heu... Dracula qui a oublié de se raser !
- Oui c’est bon ! Il y a un poète en vous en fin de compte !
Ok fermez les yeux. Non on ferme les yeux ! Attention décrivez-nous ce que vous voyez.
- Je ferme toujours les yeux ?
- Oui...
- Je vois la photo de Watt sur le mur...
- Le Dracula fou qui a oublié de se raser ?
- Le Dracula fou qui a oublié de se raser, avec un regard qui martèle mon cerveau...
- Ca devient très intéressant... Animez-le maintenant ! Comment se comporte-t-il ?
- Il tend ses mains vers moi, il m’étrangle...
- C’est ça ! Bravo ! Magnifique !
- Maintenant il marmonne...
- Qu’est-ce-qu’il marmonne ?
- La vérité toute crue...
- Oui ?
- Il dit que la vérité c’est comme une couverture qui laisse les pieds froids !
[Rire des élèves]
- Oubliez-les, oubliez-les ! Restez avec la couverture ! Parlez-moi de la couverture !
- On... on a beau la pousser, la tirer, elle ne recouvre jamais... On lui donne un coup de pied il n’y a rien à faire, c’est pas mieux ! Depuis qu’on est arrivé au monde en criant, jusqu’à ce qu’on le quitte en mourant, elle ne recouvre que notre visage ! Et c’est pourquoi on crie... on geint... et on pleure...
- N’oubliez jamais ça.

8.5 (117 votes)