Kaakook

Personnage - Anthony DiNozzo

DiNozzo apparaît dans :


Répliques de DiNozzo (20)

- Mon entrée au NCIS ne date pas d’hier, Kate. D’ailleurs, demain ça fera…
- Deux ans.
- Ça me touche, Gibbs, que tu te souviennes du jour où tu m’as embauché.
- Cela m’avait parut être une bonne idée, à l’époque.

9.35 (128 votes)

- NCIS ? Est-ce que ça a un lien avec CSI ?
- Seulement si vous êtes dyslexique.

9.15 (84 votes)

- Tu sais, certains de ces gars se pétrifient lors de leur premier saut. On doit leur botter les fesses pour les faire sauter.
- Pas moi.
- Non. Tu tombes dans la catégorie de ceux dont je veux botter les fesses même au sol.

9.13 (70 votes)

Notre chef d’équipe est… le courageux agent spécial Leroy Jethro Gibbs. Ancien sergent d’artillerie, tireur d’élite de la Marine, amateur de café et quasiment muet.

9.12 (47 votes)

- Je le savais. Je vais mourir. Je l’ai reniflé. Bon Dieu ! Je ne me voyais pas finir comme ça. Plutôt comme Cagney dans L’Enfer est à lui, dans une explosion. Ou Redford et Newman dans Butch Cassidy, sous les balles.
- Ou Charlie Chaplin dans La ruée vers l’or.
- Il est mort comment ?
- En silence.

8.99 (59 votes)

Abby Sciuto, l’experte en médecine légale du NCIS, le cœur et l’âme, un paradoxe emballé dans un oxymore, étouffé de contradictions, dormant dans un cercueil. La plus heureuse gothique que vous n’ayez jamais vue.

8.89 (44 votes)

Une seule note et je t’enferme dans une pièce en te faisant écouter « It’s a Small World » pendant 24 heures d’affilées. On est d’accord ?

8.48 (56 votes)

Mon partenaire est Tim McGee. Petits muscles, gros cerveau, le cœur d’un lion. Ensemble, on est virtuellement imbattables. Virtuellement.

8.46 (42 votes)

DiNozzo : Vous ne voulez vraiment pas savoir ce que je vous ai ramené de Porto Rico ?
Kate : Très bien.
Gibbs : Bien sûr.
Kate : Tu déconnes.
DiNozzo : C’est un bikini. Deux pièces.
Kate : Un bas… et un chapeau.

8.29 (25 votes)

Gibbs : [À Abby] Amuse-toi bien avec ton MMROPG. [À Tony] Quoi ?
DiNozzo : MMORPG.
Gibbs : Merci.
DiNozzo : De rien.

7.84 (27 votes)

- Elle est morte seule.
- On est toujours tout seul.

5.83 (2 votes)

- J’vois des choses dans ton décolleté.
- J’crois pas que ta nouvelle copine serait ravie.
- Mais de qui tu parles ? J’vois pas de qui tu parles.
- J’veux parler de toi. Et du fait que tu ne mates plus toutes les femmes qui passent à portée de tes yeux libidineux.
- Pourtant je mate dans ton décolleté.
- Des choses intéressantes ?
- Oui… tout à fait… Mais j’sais pas trop si ça vaut le coup de crever… pour ça.
- Pas le coup de crever pour ça… J’m’en souviendrai.
- Et, si j’avais dit que si ?
- Ça, tu le sauras jamais.

5.83 (2 votes)

- I’m driving.
- I’m dead.

5.83 (2 votes)

Il n’y a qu’une seule force au monde qui puisse court-circuiter les meilleurs instincts d’un homme, lui faire bouillir le sang, le faire plonger la tête la première dans une situation dangereuse sans qu’il se soucie une seconde de son bien-être… c’est la vengeance.

5.83 (2 votes)

La vie est courte il faut en profiter.

5.45 (1 vote)

J’peux pas vivre sans toi, ça doit être ça.

5.45 (1 vote)

Tu sais en arabe le mot désert se dit sahara alors le désert du Sahara sa fait le désert du désert. Sa fait beaucoup de sable !

5 (0 vote)

- Paris. C’est sûrement là que ça s’est passé.
- Tous les deux seuls dans un autre monde.
- Remettant leur vie entre les mains de l’autre tous les jours.
- Sans parler des longues nuits.
- C’était inévitable.
- Rien n’est inévitable.

5 (0 vote)

- DiNozzo, où cacherais-tu ton magot si tu avais peur que ta maison soit fouillée ?
- Pas dans ma maison !!

5 (0 vote)

La vie est courte il faut en profiter.

5 (0 vote)

Haut de page