Kaakook
connexion inscription

Personnage - Neil DeGrasse Tyson

Neil DeGrasse Tyson apparaît dans :


Répliques de Neil DeGrasse Tyson (1)

Vikram Gandhi : Nous autres, habitants de cette planète, avons toujours cherché un sauveur. 90% des gens croient en l’existence d’une force supérieure, et toute religion croit en une forme de figure messianique. Et lorsque ce sauveur consent à descendre sur Terre, on voudrait qu’il se soumette à nos lois ? Nous devront comprendre qu’il y a révolution conceptuelle, il nous faut aller au-delà de la politique.
Andrew Sullivan : Cet individu est-il soumit à une quelconque contrainte morale ? Nous avons le droit international. Sur notre Terre, la moindre action est politique.
Charlie Rose : Est-il véritablement si surprenant que l’hommme le plus puissant du monde soit l’objet de controverses ?
June Finch : Qu’un individu s’adonne à des interventions qui sont normalement du ressort d’un état, cela nous invite à réfléchir.
Glen Woodburn : L’histoire montre que l’hommme a une affreuse propension à suivre les gens dotés de grands pouvoirs sur des voies qui conduisent à d’énormes atrocités. Depuis toujours, nous créons des idoles à notre image. Et, disons-le, nous nous projetons sur lui. Il n’est peut-être pas en vérité une sorte de personnage démoniaque ou christique, c’est peut-être juste un gars plein de bonnes intentions.
Neil DeGrasse Tyson : Nous avons à faire un être dont l’existence même remet en cause l’ordre de nos priorités dans l’univers. Déjà Copernic en son temps avait replacé le Soleil au centre de l’univers connu, et ainsi rétrogradé la Terre. Et plus tard, l’évolution darwinienne nous appris que nous n’étions pas exceptionnels sur Terre, que nous n’étions qu’une forme de vie parmi d’autres. Et aujourd’hui nous apprenons que dans l’univers, au sens large, nous ne sommes pas exceptionnels non plus car il y a Superman. Il est bien là. Un extraterrestre parmi nous. Nous ne sommes pas seuls.
Charlie Rose : Vous êtes sénatrice des États-Unis, est-ce que à titre personnel, vous vous verrier dire à des parents endeuillés : « Superman aurait pu sauver votre enfant, mais par principe, nous avons souhaité qu’il n’intervienne pas » ?
June Finch : Je ne dis pas qu’il ne doit pas intervenir. Mais qu’il ne doit pas le faire unilatéralement.
Charlie Rose : Mais alors, la véritable question est : « devrons-nous absolument avoir un Superman ? »
June Finch : Mais nous l’avons.

5 (0 vote)