Kaakook
connexion inscription

Film - Batman v Superman : l’aube de la justice

Affiche de Batman v Superman : l’aube de la justice
Titre
Batman v Superman : l’aube de la justice
Réalisé par
Zack Snyder
Année de sortie
2016
Nombre de citations
12
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (12)

Men with power obey neither policy nor principle, Miss Lane. No one is different, no one is neutral.

5.71 (4 votes)

Les hommes de pouvoir n’obéissent ni à la politique, ni aux principes, mademoiselle Lane.

Batman v Superman : l’aube de la justice, General Amajagh à Lois Lane.
5 (0 vote)

- Êtes-vous un terroriste, général ?
- Je ne savais pas que c’était une femme qui m’interviewerais.
- Je ne suis pas une femme, je suis une journaliste.
- Quant à moi, je suis un homme qui ne possède rien. À part de l’amour pour son peuple.
- Qui paye ces agents de sécurité privés ?
- Qui paie ces drones qui volent au-dessus de nos têtes la nuit ? Toute question en appelle une autre, non ?

5 (0 vote)

There was a time above. A time before. There were perfect things, diamond absolutes. How things fall, things on Earth and what falls is fallen. In the dream, they took me to the light. A beautiful lie!

Batman v Superman: Dawn of Justice, Batman.
5 (0 vote)

Des hommes tombent du ciel, les dieux crachent la foudre, des innoncents meurent. C’est comme cela que ça commence, monsieur. De la fureur, de la fièvre, un sentiment d’impuissance, qui rend les hommes bien… cruels.

Batman v Superman : l’aube de la justice, Alfred à Batman.
5 (0 vote)

Grande vague de crime à Gotham. Et dans la série des scoops : de l’eau qui mouille.

Batman v Superman : l’aube de la justice, Perry White à Clark Kent.
5 (0 vote)

La conscience américaine est morte avec les frères Kennedy et Martin Luther King.

Batman v Superman : l’aube de la justice, Perry White à Clark Kent.
5 (0 vote)

- Connaissez-vous ce mensonge vieux comme l’Amérique, sénatrice ? Je peux vous appelez June ?
- Oui, appelez-moi comme vous voudrez. Prenez un bocal de pisse et appelez ça thé à la pêche de grand-mère. Prenez une arme de destruction et appelez-là arme de dissuasion. Vous n’attrapez ni mouche, ni moi. J’avalerai pas ça.

5 (0 vote)

- Quel opinion avez-vous du Bat-justicier de Gotham ?
- Le Daily Planet. Tiens, est-ce qu’il est à moi ? Ou à l’autre type ?
- On bafoue les libertés dans votre ville de Gotham. Les honnêtes gens vivent dans la peur.
- Mon petit, ne croyez pas tout ce qu’on vous dit.
- Mais je l’ai vu, M. Wayne. Il se croit au-dessus des lois.
- De la part du Daily Planet, critiquer ceux qui se croient au-dessus des lois, c’est légèrement hypocrite. Je dirais que non ? Dès que votre héros sauve un chat coincé dans un arbre, vous pondez un édito ronflant sur un extraterrestre qui, s’il le décide, peut tout mettre à feu et à sang. Et là on pourrait toujours courir pour essayer de l’en empêcher.
- Peu de gens dans le monde sont de votre opinion, M. Wayne.
- Ça doit être mon côté Gotham, il faut comprendre qu’on a de mauvais souvenirs de monstres déguisés en clown.

5 (0 vote)

Vikram Gandhi : Nous autres, habitants de cette planète, avons toujours cherché un sauveur. 90% des gens croient en l’existence d’une force supérieure, et toute religion croit en une forme de figure messianique. Et lorsque ce sauveur consent à descendre sur Terre, on voudrait qu’il se soumette à nos lois ? Nous devront comprendre qu’il y a révolution conceptuelle, il nous faut aller au-delà de la politique.
Andrew Sullivan : Cet individu est-il soumit à une quelconque contrainte morale ? Nous avons le droit international. Sur notre Terre, la moindre action est politique.
Charlie Rose : Est-il véritablement si surprenant que l’hommme le plus puissant du monde soit l’objet de controverses ?
June Finch : Qu’un individu s’adonne à des interventions qui sont normalement du ressort d’un état, cela nous invite à réfléchir.
Glen Woodburn : L’histoire montre que l’hommme a une affreuse propension à suivre les gens dotés de grands pouvoirs sur des voies qui conduisent à d’énormes atrocités. Depuis toujours, nous créons des idoles à notre image. Et, disons-le, nous nous projetons sur lui. Il n’est peut-être pas en vérité une sorte de personnage démoniaque ou christique, c’est peut-être juste un gars plein de bonnes intentions.
Neil DeGrasse Tyson : Nous avons à faire un être dont l’existence même remet en cause l’ordre de nos priorités dans l’univers. Déjà Copernic en son temps avait replacé le Soleil au centre de l’univers connu, et ainsi rétrogradé la Terre. Et plus tard, l’évolution darwinienne nous appris que nous n’étions pas exceptionnels sur Terre, que nous n’étions qu’une forme de vie parmi d’autres. Et aujourd’hui nous apprenons que dans l’univers, au sens large, nous ne sommes pas exceptionnels non plus car il y a Superman. Il est bien là. Un extraterrestre parmi nous. Nous ne sommes pas seuls.
Charlie Rose : Vous êtes sénatrice des États-Unis, est-ce que à titre personnel, vous vous verrier dire à des parents endeuillés : « Superman aurait pu sauver votre enfant, mais par principe, nous avons souhaité qu’il n’intervienne pas » ?
June Finch : Je ne dis pas qu’il ne doit pas intervenir. Mais qu’il ne doit pas le faire unilatéralement.
Charlie Rose : Mais alors, la véritable question est : « devrons-nous absolument avoir un Superman ? »
June Finch : Mais nous l’avons.

Batman v Superman : l’aube de la justice.
5 (0 vote)

Tout le monde s’en fout que Clark Kent s’attaque au Batman.

Batman v Superman : l’aube de la justice, Perry White à Clark Kent.
5 (0 vote)

Il y eu des temps célestes, les temps d’avant, emplit de merveilles : des diamants de la plus belle eau. Plus dure est la chute, la chute sur Terre, et ce qui chute est déchu. Dans mon rêve, elles m’emportaient vers la lumière. Sublime mensonge !

Batman v Superman : l’aube de la justice, Batman.
4.55 (1 vote)

Personnages du film