Kaakook

Acteur / Actrice - Hugh Laurie

Hugh Laurie joue dans :


Répliques de Hugh Laurie (117)

J’ai horreur des anagrammes, si tu veux jouer avec mon nom rappelle-toi seulement que dans « Grégory House » il y a « égo ».

6.84 (9 votes)

Cameron : Ça n’est pas génétique, la mère n’avait aucun des symptômes.
Chase : Bien sur que si, admettons que les symptômes soit la présence de poils pubiens et les menstruations…
Cameron : Alors la, n’importe quoi ! Si avoir ses règles est un signe de tumeur cérébrale il est temps que je fasse une chimio d’urgence !
House : Alors la, n’importe quoi, vous êtes bien trop maigre pour avoir vos règles.

6.84 (9 votes)

Ah ! J’adore quand vous faites la conversation tout seul, c’est comme la musique de l’ascenseur, c’est extrêmement reposant.

6.84 (9 votes)

- Appelez votre mère !
- Vous êtes qui ? Ma mère ?

6.67 (8 votes)

Ce ne sont pas les mots mais les actes qui comptent.

6.67 (8 votes)

Je vois Cuddy et le plus souvent toute nue ! Vous visualisez le truc ? J’espère que vous avez un grand angle !

6.67 (11 votes)

- Il veut les p’tites pilules bleues.
- Vous parlez de votre pénis à la troisième personne ?
- Lui et moi… Ça fait deux.
- Vous vous séparez pour les weekends ? Ça doit pas être drôle pour l’un des deux.

6.5 (10 votes)

Qu’est-ce qui peut faire baver un type comme ça, hein ? Chase vous aviez mis un short au ras des fesses ?

6.5 (10 votes)

- Dans quoi je mets le prélèvement ?
- On va s’arrêter la, vous avez biopsié le matelas.

6.47 (7 votes)

La religion n’est pas l’opium du peuple. C’est le placebo du peuple.

6.32 (9 votes)

Soit vous avez parlé au flic et vous voulez l’absolution. Soit vous n’avez rien dit et vous voulez que j’applaudisse. Ça m’emmerde dans les deux cas.

6.25 (6 votes)

Les choses ne sont pas là où on veut qu’elles soient simplement parce qu’on le veut… Ça ne veut pas dire qu’elles sont là où elles devraient être.

6.25 (6 votes)

Qu’est ce que tu connais à la mode toi, tu ne reconnaîtrais même pas la paire de chaussures qui te botterait le cul.

6.11 (8 votes)

- Moins elles ont de dents, plus ça m’excite !
- C’est dégoûtant !

6.11 (8 votes)

Imaginez. Vous pouvez voir le futur et vous êtes terrorisé par ce que vous voyez, comment réagissez-vous ? Vous vous tournez vers qui ? Les hommes politiques ? Les grands industriels ? Et comment les convaincre ? Avec des données, des chiffres ? Bonne chance… Les seuls chiffres qu’ils ne contestent pas sont ceux qui alimentent la pompe à dollars et les rouages du système. Mais maintenant imaginez qu’il soit devenu possible de supprimer les intermédiaires, et d’implanter directement l’idée du désastre annoncé dans le cerveau des gens. La probabilité de l’anéantissement général ne cessait pas de progresser. La seule façon de l’empêcher, c’était de le montrer pour provoquer un sursaut salutaire. Car, enfin, quel être humain normalement constitué ne se sentirait pas mobilisé à l’idée que tout ce à quoi il tient tant dans la vie va disparaître ? Pour sauver la civilisation, j’allais montrer son anéantissement. Et comment croyez-vous que les gens aient réagi à une telle perspective ? Comment se sont-ils comportés à l’annonce de l’imminence du désastre ? Ils l’ont gobé, comme un éclair au chocolat. Loin de redouter leur propre fin, ils l’ont recyclé. Ils s’en repaissent dans les jeux vidéos, les émissions de télé, les livres, les films… Résultat : soudain, le monde entier vénère l’apocalypse, et se rue dans les bras du néant avec une joyeuse inconscience ! Et pendant ce temps-là, votre Terre commence à pourrir sous vos yeux, et les gens à mourir simultanément : les uns d’obésité, les autres de faim. Si quelqu’un est capable de m’expliquer ça, ça m’intéresse ! Les papillons et les abeilles disparaissent, les glaciers fondent, les algues prolifèrent… Partout les signaux sont au rouge, le canari meurt au fond de la mine, et malgré cela personne sur Terre ne réagit ! Pourtant, à tout moment, il est possible d’œuvrer pour un avenir meilleur, mais personne ne veut plus y croire. Et comme personne ne veut plus y croire, personne ne fait rien et le cauchemar devient réalité. Alors vous ronchonnez contre cet affreux futur, et vous vous installez dans la catastrophe, et cela pour une seule raison : parce que ce futur n’exige rien de vous à l’heure qu’il est. Alors oui, nous avons vu l’iceberg. Nous avons alerté le Titanic. Mais vous avez continué à foncer droit dessus, à pleine vapeur. Pourquoi ? Parce que vous voulez couler. Vous avez baissé les bras. Et ce n’est pas la faute du Monitor, c’est la vôtre.

6.11 (8 votes)

Et il est noir ! On vous aurait pensé plus sensible sur la question de l’esclavage.

6 (5 votes)

Bon j’en ai marre de tous vous voir alors je paye 50$ le patient qui s’en va le premier en courant…

5.83 (2 votes)

- Vous enquêtez sur moi aussi ?
- [Il hoche la tête]
- Et je vous paye pour ça ?

5.63 (6 votes)

Si vous vouliez de la justice, vous vous êtes trompée de patron… de métier… d’espèce.

5.45 (1 vote)

Si tu gagnes tu vis, si tu perds tu meurs.

5.45 (1 vote)

Haut de page