Kaakook

Acteur / Actrice - Ashley Rickards

Ashley Rickards joue dans :


Répliques de Ashley Rickards (8)

Vous vous êtes jamais demandé comment serait le monde si vous n’étiez plus là ? Comment réagiraient les gens autour de vous ? Quoique vous imaginiez, vous vous trompez. La mort n’a rien de romantique, elle est sombre et si vaste qu’elle peut engloutir n’importe lequel d’entre nous. La tristesse est comme un voleur dans la nuit, silencieux, incontrôlable, injuste.

9.3 (292 votes)

Ils disaient que dans ses meilleurs jours, il pouvait voler. Maintenant, il peut.

9.26 (460 votes)

Vaut mieux suivre son cœur que d’avoir peur de ce que l’on ressent.

8 (30 votes)

Quention Field était un basketteur, c’était aussi un fils, un frère, pour beaucoup un ami. Je ne connaissais pas Quentin Field et maintenant je ne le connaîtrai jamais.

7.95 (63 votes)

- Tu m’as assez gâché la vie jusqu’à présent, et maintenant c’est à moi de te faire du mal.
- Brooke pose cette arme ! Je t’en prie maman reste avec moi.
- Je ne vais pas gâcher le reste de ma vie pour toi.

7.84 (27 votes)

Quentin Fields était un basketteur. C’était aussi un fils, un frère. Pour certains c’était un équipier, pour beaucoup un ami. Je ne connaissais pas Quentin Fields, et maintenant je ne le connaîtrai jamais.
Le chagrin est comme un océan : profond, sombre et si vaste qu’il peut engloutir chacun d’entre nous. La tristesse est comme un voleur dans la nuit : silencieux, incontrôlable, injuste. Les seules choses qui peuvent vaincre le temps sont la foi et l’amour. Je ne connaissais pas Quentin Fields mais je suis jalouse de lui parce que je vois à quel point sa disparation touche ceux qui l’ont connu. Alors je sais qu’il comptait beaucoup pour eux et je sais qu’il était aimé.
Tout le monde dit que Quentin Fields était un basketteur exceptionnel, vif, gracieux, charismatique. Il parait que lorsqu’il était en forme, on avait l’impression, qu’il pouvait voler. Maintenant il le peut…

6.32 (9 votes)

Je me battais pour penser à ce que j’allais dire, alors j’ai arrêté de penser. J’étais convaincue que je ne savais pas qui je voulais être. Et là, j’ai réalisé que les réponses étaient autour de moi. Je serais quelqu’un qui serait prêt à pardonner. Je veux être quelqu’un qui s’inquiète plus pour les autres que pour elle-même. Je veux être quelqu’un qui peut dire ce qui est tel qu’il est. Je veux être quelqu’un qui abandonnerait tout pour la bonne raison. Je veux être celle qui voit le meilleur chez tout le monde. Je veux être une vrai amie. Je veux être quelqu’un qui essaye toujours d’être une meilleure personne. Et quelqu’un qui apprend de ses erreurs. Je suppose que je veux juste être quelqu’un qui comprend toutes ces choses pour que je sois enfin cette fille qui n’a pas besoin de mec pour être heureuse. Parce que je saurais danser seule.

6 (5 votes)

Avec le temps, on arrive à un stade avec nos amis où ceux-ci deviennent bien plus que des amis. Ils deviennent notre famille.

5.45 (1 vote)

Haut de page