Kaakook

Acteur / Actrice - David Wenham

David Wenham joue dans :


Répliques de David Wenham (10)

L’ennemi nous est trois fois supérieur en nombre. Trois contre un, c’est bien pour des grecs !

8.57 (109 votes)

- Père souhaiteriez vous donc que nos places aient été échangées… Que je sois décédé et que Boromir ait vécu ?
- Oui… Oui je le souhaiterais…

8.48 (122 votes)

Taught never to retreat, never to surrender. Taught that death on the battlefield in service to Sparta was the greatest glory he could achieve in his life.

7.04 (17 votes)

- … Nom de Diable ça m’étonnerait bien !
- Mais tu jures ! À l’envers j’en conviens mais tu es un moine il t’es interdit de jurer.
- Je ne suis jamais qu’un frère, donc je jure autant qu’je veux… SACRE BLEU !

6.84 (9 votes)

Frodon : Je suis Frodon Sacquet, de la Comté, et voici Sam Gamegie.
Faramir : Votre garde du corps ?
Frodon : Son jardinier.

6.67 (5 votes)

Zeus frappe le ciel de ses foudres et envoie la tempête éventrer les navires perses. Magnifique. Seul un de nous garde sa réserve de Spartiate. Lui seul… Seul notre roi.

5.45 (1 vote)

- Frodon Sacquet… Je crois qu’enfin nous nous comprenons.
- Vous connaissez les lois de votre pays, les lois de votre père ! Vous perdrez la vie si vous les laissez partir…
- Alors je la perdrai. Relâchez-les !

5.33 (5 votes)

- Pourquoi ça sent le chien mouillé ici ?
- Le loup-garou tu veux dire !

5 (0 vote)

- Jusqu’où remontent vos souvenirs ?
- Une autre fois, Carl.
- Vous n’avez pas tout oublié ?
- Je me rappelle avoir combattu les Romains à Massada.
- En 73 après Jésus Christ ?!
- Bah, tu voulais savoir…
- Que faisons-nous ici ? Pourquoi est-ce si important de tuer ce Dracula tout compte fait ?
- Parce qu’il est le fils du Diable.
- Nan mais sans parler de ça.
- Parce que tout ce qui a été mordu ou même conçu par lui mourra en même temps que lui.
- Nan mais sans parler de ça.

5 (0 vote)

La journée passe. Nous perdons peu d’hommes, mais chacun d’entre eux est un ami ou un parent. Et devant le corps décapité de son fils, le capitaine rompt les rangs, fou de chagrin, ivre de sang. Les cris du capitaine devant la perte de son fils sont plus effrayants pour l’ennemi que le bruit sourd des tambours. Il faut trois hommes pour le maîtriser et le ramener dans nos rangs. Ce jour est nôtre. Mais il n’y aura pas de chant.

5 (0 vote)

Haut de page