Kaakook
connexion inscription

Film - Jeux d’enfants

Affiche de Jeux d’enfants
Titre
Jeux d’enfants
Réalisé par
Yann Samuell
Année de sortie
2003
Nombre de citations
78
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (78)

Je t’aime plus que ma propre vie...

Jeux d’enfants.
9.34 (2080 votes)

T’essayes de m’faire du mal ? Sois pas ridicule Julien, t’en es même pas cap’.

9.34 (1509 votes)

- On a jamais parlé de l’avenir tout les deux. Enfin, je veux dire, de nos deux avenirs.
- Nos deux avenirs... Tu vois, moi, spontanément, j’aurais dit NOTRE avenir... Faut croire que le présent devrait me suffire.

9.34 (1595 votes)

- Bon cap ou pas cap ?
- Cap...
[Il descend son pantalon]
- Mouaiiis...
- Quoi mouais ?
- C’est juste à cause de çà qu’les hommes sont mieux payés qu’les femmes ?
- Aux bons ouvriers les bons outils !... À mon tour... montres-moi ta zizette !
- C’est pas du jeu c’est MON gage t’as pas l’droit d’copier...
- Cap ou pas cap ?
[Sophie se résigne à soulever sa robe]
- Cap !
- C’est tout ?! Mais on voit rien du tout !
- Tu vois qu’les femmes sont plus malignes que les hommes !

9.34 (1494 votes)

- Alors, t’es amoureuse ? T’es pas obligée de répondre, c’est juste une question.
- J’ai personne dans mon lit si c’est ce que tu veux savoir... Enfin, personne que je n’puisse changer avec les draps. Il est footballeur, il s’appelle Sergueï Nimovnemovitch... Enfin s’appelait je l’ai largué ce matin.
- Comment t’as pu sortir avec un mec qui a un nom à coucher dehors ?
- Bah justement j’en avait marre de coucher dehors.
- Et depuis ce matin, rien d’autre ?
- A part Sergeï ? Euh... Greg son copain, Jérôme son père, un François, deux trois Kévin, le prince de Cendrillon, les droïdes de la guerre des étoiles enfin tu vois rien de bien sérieux. Un cœur à prendre.

9.33 (1381 votes)

T’es cap toi de faire pleurer une fille le jour de son mariage, de rire quand t’es malheureux, de te taire pendant dix ans ? Dis moi, t’es cap’ ?

9.33 (1857 votes)

- T’as un copain ?
- Oui.
- Eh bien maintenant t’en as deux !

9.33 (1211 votes)

Dis moi qu’tu m’aimes, rien qu’une fois.

Jeux d’enfants.
9.33 (1440 votes)

- Aime moi !
- Cap !
- Attends, c’est un jeu là pour toi ?
- Non, c’est un pari. C’est toi qui l’a lancé.
- Bah si c’est moi qui l’ai lancé t’as pas su le rattraper au vol. Pauvre tache. Tu vas rater ton bus.

9.32 (1401 votes)

C’est comme ça qu’on a gagné la partie. Ensemble. Heureux. Et là, au fond du béton, on a enfin partagé notre rêve d’enfant : le rêve d’un amour sans fin...

9.32 (1848 votes)

- Qu’est c’que tu f’ras quand tu s’ras grand ?
- Tyran !
- Wouaw ! Tyran ! Avec tout un peuple asservit ?
- Parfaitement ! Avec un... harem, des esclaves ! J’les torturerai chaque jeudi matin...
- Coooool.
- Et toi ?
- Beeen, je... Non, c’est idiot...
- Allez, dis le !
- Non, ça va pas t’plaire !
- Moi j’te l’ai dit, raconte !
- J’aimerais être un flan... un flan aux abricots... ou nature tiens, un peu tiède, dans une boulangerie... en vitrine...
- Un flan ? comme les gâteaux ?
- Ben évidemment !! Qu’est ce que tu veux que ce soit d’autre ? Y’en a pas 46 000 des flans !
- Flan... Flan... Ah mais ouais ! Un flan ! Mais ouais, mais c’est super génial !!

9.32 (1338 votes)

Un jeu de crétin ? Peut-être bien, mais c’était notre jeu !

9.32 (1088 votes)

Alors c’est ça être adulte, avoir un compteur qui affiche 210 et ne jamais dépasser le 60 ?

Jeux d’enfants.
9.31 (1399 votes)

On avait déjà parlé de l’avenir, une fois. On s’était pas trop trompé d’ailleurs. T’apprends à devenir un Tyran et moi un Flan !

Jeux d’enfants.
9.31 (1374 votes)

- Tu m’attendras ?
- C’est un gage ?
- Non.
- Tu verras bien alors...

9.31 (967 votes)

- Tu dors ?
- Officiellement oui.
- Les rumeurs disent que tu fais semblant.
- Oui j’ai vu ça dans Paris Match. Juste des ragots.
- Je vais dormir un peu.

9.31 (1336 votes)

- Tu crois au coup de foudre ?
- Ouais.
- Naïve.

9.3 (1680 votes)

T’aime ma robe ? J’ai hésité. J’l’ai chipé à ma sœur, y’en avait une autre : rouge, genre bombe thermonucléaire, tu vois ? Je sais que c’est celle là que j’aurai dû mettre mais j’ai peut-être passé, j’sais pas moi... Trois heures devant mon miroir. Mais j’y suis arrivée tu vois. J’suis jolie. Et alors là j’espère que ça te plait sinon j’te colle un de ces raclées. Attend... J’en étais où... Le problème c’est que même si tu m’disais j’adore j’te croirais pas. Julien je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. J’suis perdue. Attend. J’ai pas fini. Dis moi qu’tu m’aimes, dis moi juste que tu m’aimes parce que moi j’oserais jamais te le dire la première, j’aurais trop peur que tu crois que c’est un jeu. Sauve-moi. J’t’en prie.

9.3 (1748 votes)

Bouche toi les oreilles. Bouche toi les oreilles fort fort fort, encore plus fort ! Tu entends comme je t'aime ?

9.3 (3661 votes)

- Maman maman, tu as oublié ton trésor.
- Mon seul trésor, c’est toi !

9.3 (1300 votes)

Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.

Jeux d’enfants.
9.29 (1015 votes)

T’es désolé ? À ouais, ça change tout !

Jeux d’enfants.
9.29 (1079 votes)

Le problème, c’est que même si tu m’disais « je t’adore » j’te croirais pas ! Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. J’suis perdue... Attends deux secondes, j’ai pas fini... Dis-moi qu’tu m’aimes... Dis-moi juste que tu m’aimes. Parce que moi j’oserai jamais te l’dire la première, j’aurais trop peur que tu crois qu’c’est un jeu...

9.29 (5517 votes)

J’aime bien les osselets, le Monopoly mais seulement quand je tiens la banque. J’adore jouer aux billes je gagne tout le temps. Le jeux de loi c’est franchement débile, enfin toujours moins que les jeux dames. Le Rubik’s cube et toutes ces conneries des pays de l’est. Les devinettes ? C’est pas mon truc. Yams, crapettes, marelle c’est ok. Au chat perché sa passe encore mais sa s’arrête là. Mais il y a un jeux auquel ils ne faut jamais jouer, je dit bien jamais, même si c’est votre meilleur ami qui vous le propose ! C’est de se faire ensevelir dans un bloc de béton.

9.29 (1085 votes)

[Julien fait pipi devant le directeur]
- Séparez-les, séparez-les mademoiselle !
- Nous séparer ! Ils ont jamais été cap d’y arriver !

9.29 (1164 votes)

La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix !

Jeux d’enfants, Julien à Sophie.
9.28 (1133 votes)

- À présent « B » ; d’autres noms communs qui commencent par la lettre « B » ? Oui, Sophie. « B » comme...
- « B » comme... Bite, « B » comme... Brouter, Brouter la moquette, Bordel, Braguette, Bistouquette, Babouin Bigleux, Boudin Baveux, Barre-toi Boudin Baveux...

9.28 (1002 votes)

- Va en enfer !
- D’accord... Tu m’y accompagnes ! On se revoit pas pendant 10 ans. Cap.

Jeux d’enfants.
9.27 (983 votes)

Je vous présente ma vie vers 35 ans. J’avais tout. Une femme, deux enfants, trois potes, 4 crédits, 5 semaines de vacances, 6 ans dans la même boite, 7 fois mon poids en matériel hi-fi, 8 coïts conjugaux par trimestre, 9 fois le tour de la terre en emballages plastiques, couvercles de polystyrène et autres packaging alimentaires non biodégradables et 10 ans sans voir mon père. Le bonheur. La panoplie du parfait tyran dont j’avais rêvé toute mon enfance.

9.27 (925 votes)

- La vulgarité n’est pas au programme de l’éducation, ni de l’académie, mademoiselle Kowalsky ! Je vais donc une fois de plus devoir convoquer vos parents.
- Nos parents ils parlent pas français alors bite en polonais ça veut dire marteau ! Autre chose ?

9.27 (753 votes)

- C’est coquet chez toi !
- J’ai un goût de chiottes... C’est pour ça que tu me plais !

9.26 (638 votes)

La règle du jeu était de ne rien changer, et ce que l’on pouvait appeler taquinerie lorsqu’on était gamin devait à présent s’appeler perversion.

Jeux d’enfants.
9.25 (749 votes)

- Dites moi, monsieur Sergueï Nimov Nemovitch, avez-vous dit bonjour à votre femme récemment ?
- Euh, non, pas depuis hier. Mais vous ? Madame Nimov Nemovitch, vous avez dit « je t’aime » à votre mari, récemment ?
- Non, pas depuis 100 ans. J’t’ai jamais dit « ornithorynque » non plus, et je pense qu’il faut réparer cet oubli. Ornithorynque.

9.25 (818 votes)

T’es vraiment con quand tu t’y mets.

Jeux d’enfants.
9.25 (722 votes)

Et là, ça était le pire. Plus rien, plus rien pendant 10 ans, plus rien pendant 3652 jours et 3653 nuits. Fini le jeu, les jeux, le piment de mon existence. J’ai erré dans ma vie comme quand on erre dans une tragédie de Racine. Hermione version mec. Où suis-je ? Qu’ai-je fait ? Que dois-je faire encore ? Quel transport me saisit ? Quel chagrin me dévore ? Ah ne puis-je savoir si j’aime ou si je hais. Sophie m’a assassiné. Trucidé. Egorgé. Baisé. Enculé. Et tant d’autres rimes tarées. Et puis j’ai fini par y penser à l’imparfait. Me résoudre au bonheur fade de ma naissance. L’amour, la famille, le boulot, l’antenne parabolique. Du Racine j’vous dis.

9.24 (1431 votes)

Je me sentais comme un chien qui a pissé sur la moquette et qui attend que son maître s'en rende compte pour recevoir sa raclée. Et un certain lundi soir, la raclée est tombée. Ça m’a fait un bien fou.

9.24 (582 votes)

- Elle s’appelle Christelle, jolie non ?
- Non
- Et elle porte la même robe que toi y a 4 ans. C’est moi qui lui ai offerte. Tu te souviens de ce jour là où tu m’as dis que je serais jamais cap te faire du mal ? Cap. Cadeau. Comme ça on est quitte.
- Tu nous présentes maintenant ?
- Christelle Sophie. Sophie Christelle. Ma futur. Mon passé.

9.23 (1069 votes)

Une vie entière pour se dire « je t’aime ». 80 ans pour démarrer une histoire d’amour. Et tout ça à cause d’un jeu. Ou peut-être grâce à un jeu.

Jeux d’enfants.
9.23 (186 votes)

Pour gagner ce jeu, il faut une jolie boîte, une jolie copine, et le reste on s’en fout...

Jeux d’enfants.
9.22 (1175 votes)

- J’étudie les hommes...
- Ah t’as pris socio finalement ?
- J’ai pas dit les humains, j’ai dit dit les hommes, les mâles, les mecs, et j’ai pas mal révisé.
- Bah profites en tu es dans une bibliothèque y a pas mieux pour réviser.
- Cap ?
- Cap.

Jeux d’enfants.
9.21 (786 votes)

Personnages du film