Kaakook

Personnage - Sarah Connor

Sarah Connor apparaît dans :


Répliques de Sarah Connor (13)

- You broke my arm!
- There’s 215 bones in the human body. That’s one.

7.78 (17 votes)

- J’ai peut-être l’air stupide mais des êtres comme ça n’existent pas.
- Non, c’est vrai. Pas avant quarante ans…

7.5 (22 votes)

- Dis moi les femmes de ton époque comment elles sont ?
- Prêtes a ce battre.
- C’est pas ce que je voulais dire. Est ce qu’il y en a une que tu aimes ?
- Que j’aime ?
- À qui tu tiens.
- Non. Aucune.
- Aucune ? Je m’excuse, je ne voulais pas te faire de peine. Moi aussi j’ai de la peine.
- La douleur sa se contrôle.
- Tu ne ressens rien ?
- John Connor m’a remis une photo de toi je sais maintenant pourquoi il l’a fait, c’est une vieille photographie déchirée, passée, tu étais aussi belle qu’aujourd’hui, le même regard aussi triste, et je savais que j’étais devant la seule femme de ma vie. Chaque trait de ton visage était gravé à jamais, j’ai traversé le temps pour toi Sarah, je t’aime tu es la seule que j’aime.

6.84 (9 votes)

L’avenir toujours si clair pour nous était devenu comme une autoroute sombre la nuit. Nous entrions sur des territoires inconnu faisant l’histoire à chacun de nos pas.

6.67 (8 votes)

- Vous m’avez bousillé le bras !
- Il y a 215 os différents dans le corps humain. Ça, c’en est un.

6.15 (3 votes)

- Moitié homme, moitié machine. Son squelette est un mécanisme de combat hyper sophistiqué tenu par une chaine de micro processeur invulnérable et indestructible mais entièrement recouvert de tissu humain. La série précédente avait une peau synthétique, il était facile à repérer mais pas lui. il est comme un être humain il transpire, parle même comme toi et moi !
- J’ai peu être l’aire stupide mais des êtres comme ça n’existe pas…
- Non, c’est vrai, pas avant 40 ans…


3 milliards de vies humaines prirent fin le 29 Août 1997.
Les survivants de l’incendie nucléaire appelée la guerre du jugement dernier, ne vécurent que pour affronter un nouveau cauchemar : la guerre contre les machines. L’ordinateur qui avait le contrôle de ces machines, Skynet, envoya deux terminators remonter le temps. Leur mission : éliminer le chef de la résistance humaine, John Connor, mon fils. Le premier terminator avait été programmé pour s’attaquer à moi en 1984, avant la naissance de John. Il avait échoué. Le second devait s’attaquer à John lui même lorsqu’il était encore enfant. Comme la première fois, la résistance fut mesure d’envoyer un guerrier solitaire, un protecteur pour John.
Toute la question était de savoir qui atteindrait John le premier…


En regardant John avec cette machine, tout devint très clair : le Terminator ne s’arrêterait jamais. Il ne l’abandonnerait jamais… Et il ne le frapperait jamais, ne crierait jamais après lui ou le tabasserait en rentrant saoul ou ne dirait qu’il est trop occupé pour jouer avec lui. Il serait toujours là… Et il mourrait pour le protéger… Et de tous les pères possible qui sont passés toutes ces années, cette chose, cette machine était le seul à être à la hauteur… Dans un monde de fous, c’était le choix le plus raisonnable.

5.83 (2 votes)

John Connor : On a de la visite !
Miles Dyson : La police ?
Sarah Connor : Combien ?
John Connor : Tout ce qu’ils ont pu trouver !

5.83 (2 votes)

It’s not every day that you find out you’re responsible for three billion death. He took it pretty well.

5.79 (9 votes)

- Ça ne marchera pas, Sarah ! Vous n’êtes pas une tueuse ! Je ne peux pas croire que vous le ferez !
- Vous savez que vous êtes déjà mort pour moi ! Tout-le-monde l’est, je le pense ! ALORS N’ESSAYEZ PAS DE ME BAISER !
- Ouvrez la porte !

5.45 (1 vote)

- C’est comme une immense stroboscope qui me brûle les yeux ! Et pourtant, j’y vois toujours ! On sait que le rêve est le même chaque nuit ! Les enfants ont l’air de papiers brûlés ! Noirs, immobiles ! Ensuite, la vague de feu arrive sur eux et elle les effrite comme des feuilles mortes ! [Elle craque]
- Les rêves de cataclysme et de fins du monde sont très courants.
- C’est pas un rêve, imbécile ! C’est réel ! Je connais le jour où ça arrivera !
- Je suis sûr que cela vous semble très réel.
- LE 29 AOÛT 1997, ÇA VOUS SEMBLERA VACHEMENT RÉEL À VOUS AUSSI ! LES PERSONNE QUI N’AURONT PAS À UN ÉCRAN TOTAL PROTECTIONS D’UN MILLION VONT PASSER UN SALE QUART-D’HEURE !
- Ne vous énervez pas, Sarah !
- OH NOM DE DIEU ! VOUS VOUS CROYEZ VIVANTS ET EN BONNE SANTÉ ! VOUS ÊTES DÉJÀ MORT ! VOUS ÊTES TOUS DÉJÀ MORTS ! LUI ET VOUS, VOUS ÊTES TOUS DÉJÀ MORTS ! IL N’EXISTE PLUS RIEN ! TOUT CE QU’IL Y A ICI EST FOUTU ! C’EST VOUS QUI VIVEZ DANS UN PUTAIN DE RÊVE, SILBERMAN ! MOI, JE SAIS QUE ÇA VA ARRIVER ! ÇA VA ARRIVER !


J’ai pas d’mandé tous ces honneurs et j’en ai rien à foutre !


Haut de page