Kaakook
connexion inscription

Personnage - Antoine Doinel

Antoine Doinel apparaît dans :


Répliques de Antoine Doinel (5)

- Tu es ma petite sœur, tu es ma fille, tu es ma mère.
- J’aurais bien voulu aussi être ta femme.

6.43 (4 votes)

- J’ai fait la connaissance de madame Tabard. Elle a une voix enchanteresse et parle l’anglais avec une pureté admirable.
- Donnez-moi son signalement.
- C’est une femme superbe ! Avec un air très vague et très doux. Le nez est un peu relevé, mais droit et spirituel.
- Sa taille ?
- Elle a la taille élancée.
- Non, je vous demande combien elle mesure.
- Oh… un mètre 66, sans talons.
- La forme du visage ?
- C’est un ovale très pur. Enfin, un ovale un peu triangulaire, mais le teint est lumineux et comme éclairé de l’intérieur !
- Antoine, ce qu’on vous demande c’est un rapport, pas une déclaration d’amour !

6.43 (4 votes)

- Ah, te voilà toi ! Alors, il suffit d’un devoir supplémentaire pour te rendre malade ! Et les parents tombent dans le panneau ! J’serai curieux de savoir ce que tu leur as soutiré comme excuse, moi. Fais voir ton mot.
- J’en ai pas, m’sieur.
- Ah, t’en as pas ! Et tu crois que ça va se passer comme ça ? Ça serait trop facile, mon ami !
- M’sieur, c’était… c’était ma mère, elle…
- Hé ben ta mère, ta mère, qu’est-ce qu’elle a ta mère ?
- Elle est morte !
- Ah… fichtre. Excuse-moi, petit, j’pouvais pas savoir ! Faut toujours se confier à ses maîtres. Allez, file !

5.88 (7 votes)

Ici souffrit injustement Antoine Doinel, puni injustement par Petite feuille pour une pin-up tombée du ciel. Entre nous ce sera dent pour dent, œil pour œil.

5.56 (8 votes)

- Tes parents disent que tu mens tout le temps.
- Ben, je mens… je mens de temps en temps, quoi. Des fois je leur dirais des choses qui seraient la vérité ils me croiraient pas, alors je préfère dire des mensonges.

5.29 (7 votes)