Kaakook

Acteur / Actrice - Charlton Heston

Charlton Heston joue dans :


Répliques de Charlton Heston (31)

- Si tu n’étais pas fiancée, je te donnerais un baiser d’adieu.
- Si je n’étais pas fiancée, nous n’aurions pas besoin de nous dire adieu.

7.62 (11 votes)

Sir Arthur Robertson : Le captaine Hanley m’a dit que vous avez repris le Mur, mon commandant. Je suppose qu’on vous a dit. Il est mort aussi.
Le sergent Harry : Monsieur le ministre peut peut-être nous dire pourquoi il est mort et pourquoi le capitaine Marshall est mort, puisqu’il a l’air de tout savoir ?
Le major Lewis : Ça suffit, sergent. Retournez là-bas.
Sir Arthur Robertson : C’est un excellent soldat quand il sait pourquoi il se bat.
Le major Lewis : C’est plus facile quand c’est pour quelque chose qui se voit, un mur, un bastion, une rivière… Mais comment leur expliquer quand c’est pour un principe ?
Sir Arthur Robertson : Ce n’est pas facile, surtout ici, en Chine. C’est trop loin de leur pays.

7.62 (11 votes)

Les inconnus sont quelques fois les meilleurs amis d’un soldat.

7.62 (11 votes)

[Il découvre la statue de la Liberté]
C’est pas vrai… c’est pas possible. 2000 ans plus tard, nous étions revenus sur la Terre. Ce monde de cauchemar, c’est la Terre. Ah, les criminels ! Ils les ont fait sauter, leurs bombes ! Ah, les fous ! Je vous hais, soyez maudits jusqu’à la fin des siècles !

7.5 (10 votes)

- Judah, ou bien tu m’aides ou bien tu me combats, tu n’as pas d’autre choix. Tu es soit pour moi soit contre moi !
- S’il faut que je choisisse, alors je serai contre toi !

7.5 (10 votes)

- Tant que nous serons victorieux, tu ne pourras pas t’évader. Si nous sommes vaincus, tu couleras avec ce navire, enchaîné à ton aviron.
- Je ne croirai jamais que Dieu m’a gardé vivant pendant ces trois années pour que je meure enchaîné.
- C’est vraiment une foi étrange et obstinée que celle qui permet à un homme de croire que notre existence a un but précis. Un homme normal aurait depuis longtemps perdu cette croyance.
- À ton exemple, qu’est-ce qui te l’a fait perdre ?

7.5 (10 votes)

Messala : Regarde !
Drusus : C’est magnifique.
Messala : Et offert par quelqu’un que je n’ai jamais vu.
Ben-Hur : Tu te trompes, Messala.
Messala : Judah ? Par quelle magie est-ce que tu portes le nom glorieux d’un consul de Rome ?
Ben-Hur : C’est toi, le magicien, Messala. C’est toi qui m’a condamné aux galères.

7.5 (10 votes)

- Je dois traiter Messala à ma façon.
- Et ta façon est de l’tuer. Je vois cette chose terrible dans ton regard, Judah Ben-Hur, mais quoi que Messala ait pu te faire autrefois, tu n’as pas le droit de lui ôter la vie, il sera inévitablement puni.

7.5 (10 votes)

- L’heure a sonné, Judah. C’est le moment de régler nos comptes.
- Tu as raison, l’heure a sonné.

7.5 (10 votes)

- Viens.
- Où ?
- À Tyr.
- À Tyr ? Mais je n’ai même pas été jugé. Je mourrai aux galères sans seulement avoir été jugé ? On ne me laisse même pas m’expliquer ! Il n’y a pas un mot de vrai dans cette accusation ! Ma mère, ma sœur ? Que sont-elles devenues ? Où sont-elles ?
- Attachez-lui les mains.
- Attends. Au moins, dis-moi si elles sont en vie !
- Je ne peux rien te dire.

7.5 (10 votes)

- Je suis américaine. Qu’est-ce qui nous rend différend des Américains d’origine italienne ou germanique ?
- Pearl Harbor, c’est tout.

7.37 (9 votes)

Ben-Hur : Je n’ai pas de femme.
Cheik Ilderim : Pas de femme du tout ?
Ben-Hur : Non.
Cheik Ilderim : Oh, j’en ai six, non j’en ai sept !
Balthazar : Haha, j’en ai compté huit. Et ça, c’est parce qu’il est en voyage. Chez lui, il en a plus.
Cheik Ilderim : Oui, mon ami, c’est un grand avantage d’avoir plusieurs épouses.
Ben-Hur : J’espère en avoir une un jour.
Cheik Ilderim : Une seule femme ? Oh oh, Un seul dieu, j’l’admets encore, mais une seule femme, ce n’est pas civilisé, héhéhé… Ce n’est pas généreux !

7.37 (9 votes)

Allons Harry, ne me fais pas rire, j’ai lu ce qu’il y a là-dedans, ces pauvres gens ne menacent pas davantage la sécurité de l’état que ton petit ami pilote !

7.37 (9 votes)

Cheikh Osman : Où est-elle cette armée ?
Gordon Pacha : Je n’en sais rien !
Un cheikh indéterminé : Je me demande, y a-t-il une armée ?
Gordon Pacha : Suis-je un menteur ? Ne me dis pas ça, sans quoi je te fais enfermer !
Cheikh Osman : Mais nous le sommes déjà !

7.22 (8 votes)

Il me faut t’informer, avec tout le tact possible, que je ne suis pas Jésus-Christ.

7.22 (8 votes)

- Sois le bienvenu, Gordon Pacha.
- Merci. C’est bon de revenir chez soi.

7.22 (8 votes)

Réunissez votre état-major, Stewart, il va falloir recenser nos vivres. On va tenir jusqu’à ce qu’arrivent les renforts. J’ai servi dans le génie toute mon existence. Si je ne puis fortifier une ville avec des fleuves sur deux de ses côtés, je veux bien être cassé de mon grade !

7.22 (8 votes)

- Plutôt que de recevoir ma patrie de vos mains pleines de sang, je la verrai mourir. Tu as tué mon fils.
- Je l’ai exécuté.
- As-tu des fils, Gordon Pacha ? As-tu des fils ? Non. Tu as tué le mien.
- Dieu me pardonne, Zobeir, mais laissons les morts là où ils sont.
- Tu as tué ma chair, mon propre sang, mon Suleiman. Sors de ma maison tout de suite et puisses-tu mourir sans linceul dans le désert, puisse ton sang gaver les sables et ta chair les vautours.

7.22 (8 votes)

- Descends, j’vais recharger un peu la batterie avant de m’en aller. Tu risques une crise cardiaque.
- J’aurais pas cette veine !

7.22 (8 votes)

- Qu’est-ce que vous comptez faire à Khartoum quand on saura que nous sommes partis ?
- Qu’est-ce que vous comptez faire à Berber si Mohammed El Keïr a des pièces lourdes ?
- Couler.

7.22 (8 votes)

Haut de page