Kaakook

Acteur / Actrice - Bernard Blier

Bernard Blier joue dans :


Répliques de Bernard Blier (26)

Mais y connaît pas Raoul ce mec. Y va avoir un réveil pénible. J’ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter qu’le sang coule mais maint’nant c’est fini ! Je vais l’travailler en férocité ! L’faire marcher à coup d’latte, à ma pogne je veux l’voir ! Et j’vous promets qui demandera pardon ! Et au garde-à-vous !

9.11 (80 votes)

Mais dis donc on n’est quand même pas venu pour beurrer des sandwichs !

9.08 (132 votes)

Non mais t’as déjà vu ça ? En pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec ! Mais moi les dingues, j’les soigne, j’m’en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins d’Paris qu’on va l’retrouver, éparpillé par petits bouts façon puzzle… Moi quand on m’en fait trop j’correctionne plus, j’dynamite… J’disperse… Et j’ventile…

9.08 (250 votes)

Alors ? Y dors le gros con ? Bah y dormira encore mieux quand il aura pris ça dans la gueule ! Il entendra chanter les anges le gugusse de Montauban… Je vais le renvoyer tout droit à la maison mère… Au terminus des prétentieux.

8.86 (139 votes)

C’est du brutal.

8.46 (68 votes)

[En pleurs devant un tas de lingots d’or] J’sais que j’devrais pas… Mais j’peux pas m’en empêcher. C’est beau comme une crèche !

8.33 (20 votes)

Je pourrais pas vivre aux Indes. je dis les Indes comme je dirais la Chine ! C’est la même misère tout ça ! … Je suis sûr qu’un jour aux Indes, y mangeront les touristes… comme ça… sans méchanceté… un coup de fringale. Pareil en Chine, vous verrez qu’y ne boufferont pas toujours que du riz en Chine… Y tourneront voraces.

7.59 (19 votes)

C’est pas inhumain d’entendre ça ! Mais qu’est-ce que tu veux que je fasse avec cinq cents briques, hein ! Surtout d’nos jours… Le SMIC est en plein chancelique, la TVA nous suce le sang, la Bourse se fait la malle… J’ai calculé, j’en aurais à peine pour cinq piges… J’aurais cinquante berges… Tu voudrais tout d’même pas que j’retourne au charbon à c’t âge-là, non ? Tu serais pas vache avec les vieux, des fois ?

7.59 (19 votes)

Messieurs, si je vous ai arrachés à vos pokers et à vos télés, c’est qu’on est au bord de l’abîme. La maladie revient sur les poules. Et si j’étais pas sûr de renverser la vapeur, je vous dirais de sauter dans vos autos comme en 40. Le tocsin va sonner dans Montparnasse. Il y a le choléra qu’est de retour. La peste qui revient sur le monde. Carabosse a quitté ses zoziaux. Bref, Léontine se repointe. Bon, je récapitule dans le calme : on la débusque, on la passe à l’acide, on la dissout au laser et on balance ce qui reste dans le lac Daumesnil.

7.22 (26 votes)

- Entre nous, Dabe, une supposition. Hein, je dis bien une supposition, que j’ai un graveur, du papier, et que j’imprime pour un milliard de biftons. En admettant, c’est toujours une supposition, en admettant qu’on soit cinq sur l’affaire, ça rapporterait, net, combien à chacun ?
- Vingt ans de placard. Les bénéfices ça se divise, la réclusion, ça s’additionne.

6.88 (6 votes)

Dis-toi bien qu’en matière de monnaie, les états ont tous les droits et les particuliers aucun !

5.83 (2 votes)

- Ça m’a l’air d’une gentille personne, votre dame.
- Ah, ça pour être gentille, elle l’est. Elle l’est même un peu trop, ça. Elle est bien serviable. Tenez, monsieur, moi qui vous parle, j’l’ai pincée huit fois en flagrant-délit, m’sieur, huit fois, et encore c’étaient des coups de veine. En réalité, pour savoir où j’en étais, j’avais qu’à compter mes clients plus le barman et le garçon. Bah si vous totalisez, dans une affaire qui travaille bien, ça va chercher du monde. Traînée va ! Bah c’est ça qui m’amène chez les affreux. On a beau dire, la moralité, ça passe avant les bénéfices.

5.83 (2 votes)

- Avez-vous prévu un endroit pour le tirage ?
- Bah j’crois qu’nulle part on s’rait mieux qu’ici. J’avais pensé à la cave. On pourrait débarrasser un coin.
- Tiens donc ! Pourquoi pas sur l’trottoir ? T’as déjà entendu rouler une bécane d’imprimerie ?

5.83 (2 votes)

- J’ai un autre tube. Un manouche…
- Oh…
- Attends, attends… dont le beau-frère connaît un Arménien qui travaille dans une papeterie de Saint-Ouen…
- Comme quoi ? Comme balayeur ?

5.83 (2 votes)

- C’est grâce à tous ces cons qu’on est puissants.
- Et n’oubliez jamais messieurs, que c’est grâce à tous ces puissants qu’on est des cons !

5 (0 vote)

Mais c’est le champion de la ligne ! Pardonnez ma curiosité, vous seriez pas ensablé des fois ?

5 (0 vote)

Vous allez pas me faire croire que votre seule recette du bonheur se limite à la charlotte pomme en l’air et à la bécasse sur canapé !

5 (0 vote)

Vous prenez un suspect bien dodu, vous l’entourez de quatre inspecteurs bien en chair, vous faites mariner le tout 48H à l’étouffée, voilà de quoi délier les langues les plus rébarbatives !

5 (0 vote)

- Mais qu’est-ce que c’est que ces galipettes à répétition ? Vous pouvez pas travailler avec votre tête de temps en temps ?
- Quand ?
- Hein ?
- Quand travailler avec ma tête ? Il a passé la nuit à coincer mes cheveux dans sa braguette, à s’envoyer des coups de cornemuse, à jouer son opéra, et accessoirement à me faire l’amour… très bien d’ailleurs.

5 (0 vote)

Il tire la chasse d’eau ? Comment ça, il tire la chasse d’eau ? Non, je comprends rien, il doit y avoir une raison, mais pourquoi tire-t-il la chasse d’eau ?

5 (0 vote)

Haut de page