Kaakook
connexion inscription

Acteur / Actrice - Mel Gibson

Mel Gibson joue dans :


Répliques de Mel Gibson (32)

Ils peuvent nous ôter la vie… Mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté.

9.26 (112 votes)

Tous les hommes meurent un jour mais peu d’entre eux vivent vraiment.

9.15 (167 votes)

Le magistrat royal : Un seul mot, dit juste… pitié.
La foule : Pitié, pitié, pitié, pitié, pitié [Jusqu’à la dernière réplique du magistrat]
Le magistrat royal : Crie le donc.
Le magistrat royal : Aller dit le, « pitié »…
Hamish : Pitié William, pitié…
Stephen : Jésus, seigneur…
Le magistrat royal : Le prisonnier souhaite dire un mot.
William Wallace : Libertééééé !!

9.13 (70 votes)

- T’as déjà rencontré des gens que tu n’as pas tué ?
- Et bien… je t’ai pas encore tué que je sache.

8.95 (76 votes)

Ils se battirent en guerrier et en poète. Ils se battirent en écossais et gagnèrent leur liberté.

8.91 (54 votes)

Je peux pas flinguer un chien, un mec j’veux bien mais pas un chien.

8.84 (76 votes)

- La vérité, c’est que Dieu me déteste.
- Hé ben, fais comme moi. Rends-lui la monnaie.

8.52 (51 votes)

- Et si je te disais que tu as fait le travail pour lequel on t’a engagé et bien fait même mais que quelqu’un te sabotait, quelqu’un t’exploitait, te piquait tes idées et toi tu t’es rendue compte de rien !
- Comment est-ce possible ?
- Oh crois moi c’est possible.
- Mais qui ferait une chose aussi ignoble ?
- C’est… c’est moi !
-…
- J’étais un pauvre type sans grand intérêt quand tu as été nommée au poste que moi j’étais persuadé avoir, et bah je ne me suis pas demandé si tu le méritais plus que moi ou si tu étais plus compétente. J’trouvais que ce boulot me revenait de droit et j’étais prêt à tout faire pour le reprendre. Et alors je t’ai exploité de la façon la plus épouvantable…
- … [les larmes aux yeux]
- Ça t’es arrivée de faire ça ? De faire fausse route ? Non bien sûr pas toi, t’aurais jamais fait ça, y’a que quelqu’un comme moi pour le faire. Et le problème dans cette histoire c’est que plus j’essayais de t’enfoncer et plus j’apprenais à te connaitre. Et plus je te connaissais et… et plus j’étais émerveillé ! Non c’est vrai, tu m’as ébranlé, tu as boulversé ma vie, tu m’as ébloui !
Les hommes dans le genre de ton ex mari sont coupable de t’avoir fait croire que le prix à payer pour être toi même, c’était de perdre le droit d’être aimé ! C’est bien ça que tu as essayée de me dire l’autre soir, que tu n’étais pas une femme complète et dans ses conditions pas vraiment gagnante.
Tout ce qui fait que tu es toi, ton esprit ta bonté ton, intelligence, tout ce que tu es, tout fait que moi je te désir encore plus et… Oh… Oh non de Dieu… On pourrait croire que je suis venu à une heure du matin pour jouer les héros et voler à ton secours mais la vérité c’est que moi j’ai besoin qu’on vole à mon secours.
- … [retenant ses larmes]
- Maintenant j’aimerai pouvoir lire dans tes pensées.
- J’étais en train de penser que, si tout ce que tu m’as dis est vrai, si c’est vrai qu’on me rend mon travail… je… crois que tu es viré.
- Bah… j’avais pas vu les choses sous cet angle là… Enfin non pas que… que je ne le mérite pas… ça… ça oui je le mérite… je begaye…
Euh maintenant je me sens un peu gêné, je me sens gêné de t’avoir dit que j’avais besoin d’être secouru. [en partant]
Enfin voila…
- … [le rattrapant] Et c’est fini ?
- Je ne veux pas que ce soit fini ! C’est pas ce que je veux du tout !
- Alors tu ne vas pas laisser le simple fait que je t’ai viré constituer un obstacle ? Je ne savais pas à quoi réagir en premier. Hé grande nouvelle, j’ai fait fausse route. Quel genre de prince charmant je serai si l’homme que j’aime a besoin d’être secourus et que je le laisse franchir le seuil de ma porte !
- Mon Héros !

8.48 (23 votes)

J’suis pas mort dans tes chiottes, je vais pas mourir dans tes bras !

8.06 (26 votes)

Vous savez quelquefois on en arrive à un point où pour pouvoir tenir le coup on est obligé d’effacer l’ardoise, parce qu’on se sent comme dans une boite, pris au piège en quelque sorte et on a beau tout essayer pour s’en sortir, le travail sur soi, la psychothérapie, les médicaments, on se sent sombré inexorablement et la seule façon de sortir vraiment de la boite, c’est tout simplement de vous en débarrasser. Après tout, c’est vous qui vous l’êtes fabriqué et si les gens qui vous entourent vous découragent, à quoi servent il ? Votre femme qui prétend qu’elle vous aime, votre fils qui ne peut plus vous supporter, délivrez les de leurs malheurs, faire table rase n’est pas une folie. La folie c’est d’accepter d’être malheureux et de continuer à vivre comme un somnambule, jour après jour, nuit après nuit, la folie c’est de faire semblant d’être heureux, comme si l’état actuel des choses devaient nécessairement se perpétuer jusqu’à la fin de cette chienne de vie.

8 (15 votes)

Je ne peux pas vous promettre de vous ramenez tous en vie dans vos foyers. Mais je fais le serment devant vous et devant le Tout-puissant que lorsque nous irons nous battre je serai le premier à poser le pied sur le terrain et que je serai le dernier à partir et je n’abandonnerai personne sur le sol ennemi… mort ou vivant. Nous reviendrons tous ensemble chez nous. Je le jure devant Dieu.

7.92 (43 votes)

- Je peux être franche avec toi ?
- Ah mais je t’en prie.
- Avant que j’arrive ici j’avais entendu dire que tu étais un gros connard macho !
- Ah je ne m’attendais pas à autant de franchise !
- Oh pardon.
- Nan nan, ça fait rien.
- Je suis désolée.
- Tu devais avoir hâte de faire ma connaissance ?
- Pas vraiment nan, si tu savais le portrait horrible que je m’étais fait de toi !
- Bah puisqu’on joue la franchise j’avais entendus quelques trucs sur toi aussi…
- Hen oui bien sûr je suis une mangeuse de mecs, la menthe religieuse de la pub.
- Textuellement !
- Ah c’est vrai ? Bon bah alors voila ravie de te connaître !

7.91 (33 votes)

Every man dies, not every man really lives.

7.86 (46 votes)

Longtemps j’ai craint que mes pêchers ne reviennent me hanter et c’est plus que je ne peux supporter.

7.83 (13 votes)

Oh putain ! Y a plus de plastic que dans Cher !

7.65 (24 votes)

Libertééé !!

7.6 (15 votes)

Si William Wallace était ici, ses yeux lanceraient des éclairs et des boules de feu seraient projetées de son cul…

7.59 (44 votes)

They may take away our lives, but they’ll never take our freedom!

7.44 (29 votes)

Roger, attrappe le chat !

7.27 (34 votes)

La chaîne des menottes est en acier trempé. Il te faudrait dix minutes pour la scier avec ça. Ou bien, avec un peu de chance, tu dois pouvoir te trancher la cheville en cinq minutes.

7.11 (28 votes)

- Tu m’as appris beaucoup de choses !
- Comme quoi ?
- Et bien pour commencer tu aimes vraiment ce que tu fais et ça…
- Mais toi aussi tu aimes vraiment ce que tu fais…
- Mais non beaucoup moins que toi !
- Ne dis pas ça ! Ce que tu fais est génial, tout ce que tu fais est génial ! Je crois que Dan doit même se demander pourquoi il m’a engagé. Non, c’est vrai je crois qu’il ne reste plus que les épines sur la rose… Tu veux entendre ma bonne nouvelle ?
- Oui.
- Je viens de signer l’achat de mon premier appartement, enfin je possède mon chez moi !
- …
- Quoi ? Maintenant c’est moi qui aimerais lire dans tes pensées ?
- Je pensais seulement que les hommes comme moi sont vraiment des pauvres types !
- Il n’y a pas d’hommes comme toi ! (Si on s’embrassait maintenant, ça gâcherai tout ?)
- Écoute, je trouve que tu es une femme très exceptionnelle, c’est vrai je te le jure.
[Elle l’embrasse]
- Excuse moi, c’était une façon de… de te dire merci.
[Ils s’embrassent]

7 (10 votes)

J’ai les boules Roger, Roger j’ai les boules. J’suis pas un flic Roger, ce soir j’suis pas un flic. Il les a tuées, il les a tuées toutes les deux.

6.88 (22 votes)

- À la fin de ce conflit je vous tuerai.
- Pourquoi attendre ?

6.88 (6 votes)

Frappe fort Merrill.

6.77 (21 votes)

- Je ne savais pas que pour un trou de balle on vous faisais une analyse du rectum… Et avec une caméra assez grande pour voir Vénus !
- Oui, mais tout ce qu’ils ont vus c’est l’anus !

6.5 (30 votes)

- This is someone armed and dangerous.
- What do you think I am?

6 (5 votes)

Nous sommes partenaires, nous sommes une équipe. Ce qui t’arrive à toi, ça arrive à moi. Après toutes les merdes qu’on a vécu ensemble tu comprends pas ?! Tu comprends pas ?! Quand tu prends ta retraite c’est pas toi que tu retires du coup. C’est pas toi, c’est nous mon vieux.

5.83 (2 votes)

Je t’ai raconté comment ça s’est passé quand tu es venue au monde, Bo ? T’es sortie du ventre de Maman et tu n’as pas pleuré. Tu as ouvert les yeux et tu as regardé la chambre et tout le monde. Tu avais des yeux magnifiques. Et les dames dans la chambre étaient estomaquées. Littéralement estomaquées. Elles disaient « Oooh ! On dirait un ange ! ». Personne n’avait jamais vu un aussi bel enfant. Et puis tu sais ce qui s’est passé ? On t’a posée sur la table pour faire ta toilette et tu m’as regardé et tu m’as souri. On dit qu’un bébé qui vient de naître ne sourit pas. Toi, tu m’as souri. Et toi, Morgan, tu sais comment ça s’est passé pour toi ? Tu es sorti de son ventre. Mais comme elle saignait beaucoup, le docteur a demandé qu’on t’emmène avant même que j’ai pu te regarder. Pendant que le médecin s’occupait d’elle, elle n’arrêtait pas de demander où tu étais. Je voulais que Maman te voit la première parce-qu’elle avait beaucoup rêvé de toi toute sa vie. Et quand elle s’est sentie mieux, tu as pu rentrer. On t’a posé sur elle entre ses bras et elle t’a regardé et tu l’as regardée et vous êtes resté longtemps comme ça à vous contempler. Et là, tout doucement, elle t’a dit « Bonjour, Morgan ! Je suis ta maman ! Tu es comme je t’avais rêvé ! »

5 (0 vote)

- Hey ! Riggs, c’est quoi le signal ?
- Tu le reconnaîtras quand il arrivera.
- Oui, je pense que je le reconnaîtrai.

4.71 (7 votes)

J’me souviens d’une fête un soir. Je me suis assis à côté de Renda Mckinney. Elle était là assise, elle me regardait, elle était belle. Et quand je me décide à agir, je me rappelle que j’ai un chewing-gum dans la bouche. J’me retourne, je crache le chewing-gum dans un gobelet posé à côté du canapé. Et quand je me retourne, j’la vois qui porte sa main à sa bouche et qui puis se met à vomir. Et j’ai tout de suite compris que c’était un miracle. À une seconde près j’aurais été en train de l’embrasser, ça m’aurait traumatisé à vie, j’m’en serais jamais remis. J’suis vraiment un miraculé !

4.62 (3 votes)

She was my wife.

4.55 (1 vote)

- Gene, il est mort ?
- Bah s’il est pas mort en tout cas, il est très très calme.

4.55 (1 vote)