Kaakook

Acteur / Actrice - Dany Boon

Dany Boon joue dans :


Répliques de Dany Boon (6)

C’est pas compliqué de parler le ch’timi. On ne dit pas : « pardonnez-moi je n’ai pas bien saisi le sens de votre question », on dit : « Hein ? ».

9.03 (226 votes)

- Putain c’est un canon, me dis pas qu’tu t’la fait, me dis pas qu’tu t’la fait…
- Ben, j’te l’dis pas…
- Mais si dis moi qu’tu t’la fait, dis moi qu’tu t’la fait putain.

8.41 (34 votes)

- Vous les français, vous vous croyez supérieur !
- Mais on est supérieur.

7.86 (18 votes)

- Non ! Nooon !!
- Quoi non ?
- Vous peignez mon parquet Louis XV en blanc !
- On le peint pas on essuie… C’est la peinture du mur…
- Mais arrêtez tout ! Vous étalez ! Mais pourquoi il est pas protégé avec des bâches mon sol ?
- Si au début, elles étaient au sol, mais on les a mises aux fenêtres, à cause des courants d’air…
- les bâches du sol, elles sont aux fenêtres… Et la peinture du mur elle est au sol… Mais elles sont où les fenêtres qui devraient être à la place des bâches ?
- Ben elles sont posées avec les portes, dans le jardin…
- Mais pourquoi elles sont pas posées ? [Sous entendu sur leurs gonds]
- Ben si elles sont posées, mais dans le jardin…
- Mais pourquoi elles font posées dans le jardin ?
- Ben au début on les avait posées dans l’escalier, mais comme ça gênait pour passer avec les matériaux, on a voulu les mettre dans le jardin… Mais vous inquiétez pas, le gars qui doit le faire, il vous les posera, vos portes et vos fenêtres, aux portes et aux fenêtres…
- Mais pourquoi il les a pas déjà posées ?
- Ben il a eu un petit accident… Il s’est pris une porte…
- Comment il a fait pour se prendre une porte, y en a aucune de posée…
- Bah justement… Il s’est pris une porte dans l’escalier en voulant la poser dans le jardin…

7.22 (8 votes)

Philippe Abrams : Antoine, vous portez ça au centre de tri, vous demandez le responsable il en a besoin d’urgence.
Antoine Bailleul : J’y vais tout de suite.
Philippe Abrams : Une fois arrivé là bas, appelez-moi pour me dire qu’il l’a bien reçu en main propre.
Antoine Bailleul : Entendu, j’vous appelle et j’vous dit quoi.
Philippe Abrams : Eh bah, qu’il a bien le dossier en main.
Antoine Bailleul : Oui ché cha, j’vous appelle de là bas et j’vous dit quoi.
Philippe Abrams : Quoi ? Mais je viens de vous le dire quoi !
Antoine Bailleul : Oui, j’ai bien compris.
Philippe Abrams : Donc vous m’appelez !
Antoine Bailleul : Oui heu ché cha. Une fois que j’lui remet en main propre j’vous appelle heu d’la bas et jvous dit quoi !
Philippe Abrams : Bah je sais pas moi heu par exemple : « allo heu c’est Antoine, ça y est je viens de donner le dossier en main propre au responsable du centre de tri ». C’est clair ?
Antoine Bailleul : Bah oui heu chui pas un boubourse je vous appellerai.
Philippe Abrams : Voilà vous m’appelez !
Antoine Bailleul : Et je vous dit quoi.
Philippe Abrams : Regardez moi Antoine ! Vous avez bu !
Antoine Bailleul : Non ?!
Annabelle Deconninck : Mais non monchieu le directeur, en fait « j’vous dis quoi » ché une expression ch’ti cha veut dire heu « j’vous dit s’qu’il en est quoi ».
Philippe Abrams : AH d’accord ! Pardonnez moi Bailleul. Donc vous m’appelez et vous me dites « quoi ».
Antoine Bailleul : Bah que le dossier est bien arrivé !

5.83 (2 votes)

Tuer n’est jamais une victoire !

5 (0 vote)

Haut de page