Kaakook

Série - Naruto : Shippûden

Affiche de Naruto : Shippûden
Titre
Naruto : Shippûden
Écrit par
Masashi Kishimoto
Année de sortie
2007
Nombre de citations
22
Note moyenne des citations
7.44
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques de la série (22)

Personne n’a le droit de nous juger avant la fin, parce que l’homme est capable du meilleur comme du pire jusqu’au bout. Au fond ce n’est qu’au moment de disparaître que l’on peut enfin savoir qui on a été, la fin donne un sens à tout ce qui a précédé.

9.52 (384 votes)

Les gens vivent en s’appuyant sur leurs convictions et leurs connaissances et ils appellent ça la réalité : mais le savoir et la compréhension sont des concepts si ambigus que cette réalité ne pourrait être alors qu’une illusion.

9.41 (398 votes)

Se pardonner et s’accepter tel que l’on est, voila ce que signifie être fort.

9.13 (266 votes)

Je continuerai d’être près de toi, comme le mur que tu devras franchir.

8.69 (143 votes)

Dès le moment où quelqu’un pense à toi quelque part, cet endroit devient ton foyer.

8.68 (28 votes)

Quand un homme est blessé il découvre la haine, quand il blesse quelqu’un il découvre la culpabilité ainsi que la rancœur des victimes.

Naruto : Shippûden, Jiraya.
8.57 (25 votes)

Ce ne sont pas les gens qui changent, ce sont juste les masques qui tombent.

8.41 (34 votes)

Petit imbécile… si tu veux être en mesure de me tuer un jour… remplis ton cœur de ressentiment ! Hais-moi ! Sauve ta vie lâchement… Fuis… Fuis ! Accroche-toi à la vie… et puis, quand tu posséderas la même pupille que moi… viens à moi !

8.31 (156 votes)

L’amour engendre le sacrifice qui lui même engendre la haine… Et après la souffrance entre en jeu…

Naruto : Shippûden, Pain à Naruto Uzumaki.
8.13 (70 votes)

Je ne reviens jamais sur ma parole, c’est ça pour moi être un ninja !

8.11 (27 votes)

On ne se rend compte des choses que quand on est sur le point de les perdre.

8.06 (26 votes)

Je n’abandonnerai pas sous les yeux de celui que j’admire alors qu’il me regarde enfin.

8.06 (21 votes)

- Tu veux que je te dise, Kyûbi ? Un de ces jours, j’arriverai peut-être à te débarrasser de cette boule de haine qui te ronges toi aussi ! J’en ai drôlement bavé à cause de toi, tu sais ? Mais je suis bien placé pour savoir à quel point on est malheureux quand on est guidé par la vengeance et par la haine.
- Tu es débile ou quoi ? Tu t’adresses au Démon Renard ! Le gamin qui m’apprivoisera n’est pas encore né ! Je suis un bloc de haine à l’état brut.
- Je relève le défi ! Non seulement je ne suis plus un gamin, mais j’aime bien les paris impossibles. Salut !

7.06 (7 votes)

- Non mais tu te moques de moi ? Comme si les paroles délirantes de Jiraya pouvaient encore avoir un sens. Combien de fois faudra-t-il te le dire, la véritable paix n’existe pas ! Tant que nous vivrons dans ce misérable monde, la paix sera impossible. C’est clair, non ?
- Dans ce cas, je ferai tout pour briser la malédiction. Si la paix existe quelque part sur cette Terre, j’irai la chercher et je l’imposerai coûte que coûte. Je ne renoncerai jamais, tu entends ?
- Ce que tu as dis…. Ces mots… Ce sont…
- Et oui, ça doit te rappeler quelque chose. Tout ce que je viens de dire est directement tiré de cet ouvrage. Le premier roman écrit par Jiraya. Tout à la fin, il parle du disciple qui l’a inspiré. C’est de toi qu’il est question, Nagato.
- C’est impossible…
- Quant au héro de ce roman… Figure-toi que son nom est Naruto !

6.43 (4 votes)

Vous me prenez pour une faible femme ? Pour qui prenez-vous maître Tsunade ? C’est elle en personne qui m’a formée. D’après vous, elle néglige la formation de ses élèves ? Il ne me manque pas grand-chose, j’y suis presque arrivé. Je vais atteindre ma véritable puissance. Je fais partie de l’équipe sept, et je suis le disciple d’une figure légendaire !

6.25 (6 votes)

Naruto Uzumaki : Moi j’ai grandi avec l’image d’un père, l’amour d’une mère et les conseils de mon maître. Mon imaginaire était peuplé de héros, comme celui de tous les enfants. Ça m’a permis de tracer ma voie sans jamais perdre le cap. J’ai toujours su qu’un jour, je deviendrais le plus puissant hokage qui ait jamais existé. Jamais tu ne m’empêchera de réaliser mon rêve, pauvre fou !
Gaï Maito : Le petit a raison, à un moment donné il faut faire un choix : renoncer à ses rêves de jeunesse ou au contraire passer à l’action.
Kakashi Hatake : Et les rêves sont fait pour être réalisés.
Killer B : Des rêves, des rêves, crois-moi j’en ai des tas ! Et mon préféré c’est sur, c’est d’me réfugier entre des lolos bien murs ! En tout cas, mon p’tit gars, si tu réalises ton rêve d’enfant, tout le reste sera tannant !
Gyûki : Sacré B, il n’y a que toi pour dévoiler tes fantasmes dans un moment pareil.

Naruto : Shippûden.
6.25 (6 votes)

- Hein ? Comment ça, un bébé ?
- Et bien oui : je vais devenir maman !
- Ce qui veut dire… que moi je vais être papa ?
- Bon sang, je vais devenir maman !
- Bon sang, je vais devenir papa !
- Tu te rends compte ? Je vais devenir maman !
- Et moi alors ! Je vais devenir papa !
- Hahaha ! C’est merveilleux, je vais devenir maman.

6.15 (3 votes)

Chôji Akimichi : Ça f’sait un bail que notre promotion ne s’était pas réunie comme ça. Ça doit remonter à l’examen des chunins.
Kiba Inuzuka : C’est moi le prochain hokage ! Hey ! Vous m’écoutez ou quoi ?!
Shino Aburame : Tais-toi. Personne n’écoute ton délire, enfin. T’es juste pathétique. Kiba, Sasuke vient juste de faire une déclaration fracassante, comment tu veux que quelqu’un écoute ce genre de délire de mégalo, surtout venant de toi ?

Naruto : Shippûden.
6.15 (3 votes)

- Pour commencer, je ne voulais pas partager ma piaule avec une saleté de batracien. Et puis ensuite, je ne supportais pas l’idée que tu veuilles t’initier au senjutsu, alors que tu possèdes déjà mon chakra.
- Ah d’accord ! En fait, t’étais jaloux, c’est ça l’histoire !
- Cette accusation est fausse et infondée !

6 (5 votes)

- [Il pleure] Oh… Pauvre enfant, tu as l’air plus jeune, plus petit et plus chétif que moi. J’imagine que ça n’a pas dû être facile pour toi d’être un hôte, mais tu t’es accroché. Dire qu’t’es mort, la vie est parfois bien cruelle. C’est trop injuste, t’es parti sans connaître la douce saveur d’un bon bol de ramen ni les goûts exquis des lèvres d’une fille.
- Tu n’as pas plus d’expériences que lui, toi non plus tu n’as jamais embrassé de fille. La seule personne que tu aies embrassée, c’est Sasuke. Il y a un petit moment déjà.
- Ahh, ne me rappelle pas cet horrible souvenir !

5.83 (2 votes)

Il manque une citation importante ? N'hésitez pas à proposer une réplique pour ce film.

Personnages du film

Haut de page