Kaakook

Film - Captain America : civil war

Affiche de Captain America : civil war
Titre
Captain America : civil war
Réalisé par
Anthony Russo et Joe Russo
Année de sortie
2016
Nombre de citations
15
Note moyenne des citations
7.16
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (15)

- À quel Bucky je parle, là ?
- Ta mère s’appelait Sarah. [Rire] Tu fourrais du papier journal dans tes chaussures !
- Ça, tu l’as pas appris au musée.

8.53 (24 votes)

- Tu te rappelles la fois où on a dû rentrer de la plage planqués dans un camion frigorifique ?
- C’était pas le jour où t’avais dépensé l’argent des billets de trains pour t’acheter des hot dogs ?
- C’est toi qui avait dépensé trois dollars pour gagner une peluche pour une rouquine.
- Comment elle s’appelait ?
- Dolores. Tu l’appelais Dodo.
- Elle doit avoir cent ans, aujourd’hui.
- Comme nous, Bucky.

8.21 (18 votes)

- Il y a des jours où…
- … où j’écraserais bien mon poing sur votre magnifique dentition !

8.13 (22 votes)

Un pain perdu, dix de retrouvés.


- Multiple contusions detected.
- Yeah, I detected that too…

7.83 (13 votes)

- [À propos de Barnes] C’est mon ami.
- Je l’étais aussi.

7.69 (16 votes)

Qui a versé du marc de café dans l’évier ? J’ai l’impression de tenir une auberge de jeunesse pour Hell’s Angel !

7.5 (10 votes)

- You got heart kid, where are you from?
- Queens.
- … Brooklyn.

7.5 (14 votes)

- Can you move your seat up?
- No.

7.22 (8 votes)

- NON ! ARRÊTE, BUCKY ! Tu vas tuer quelqu’un !
- J’ai pas l’intention de tuer qui-que-ce-soit.

6.88 (6 votes)

Envie, rouillé, dix-sept, aube, fournaise, neuf, bénigne, retour au foyer, un, wagon de marchandise.

Captain America : civil war.
6.88 (6 votes)

La victoire au prix du sang des innocents n’est pas la victoire de la justice, c’est la victoire de la honte.

6.84 (9 votes)

- Tu as du cœur petit. D’où tu viens ?
- Queens.
- … Brooklyn.

6.15 (3 votes)

La mort, dans notre culture, n’est pas la fin… pour nous c’est plutôt, un point de départ. Le défunt n’a qu’à tendre les bras et Bast et Sekhmet le guident jusqu’à l’entrée de la grande vallée… où il résidera à tout jamais.


La vengeance est un déesse dévorante. Eux aussi en sont victimes… Je ne dois pas céder à son appel. La justice finira par triompher.


Il manque une citation importante ? N'hésitez pas à proposer une réplique pour ce film.

Personnages du film

Haut de page