Kaakook

Film - Roméo + Juliette

Affiche de Roméo + Juliette
Titre
Roméo + Juliette
Réalisé par
Baz Luhrmann
Année de sortie
1996
Nombre de citations
41
Note moyenne des citations
7.56
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (41)

Parles sans retard, il me tarde à moi de mourir !

Roméo + Juliette, Juliette au père Laurence.
8.51 (77 votes)

L’amour bondit vers l’amour comme l’écolier referme le livre mais l’amour et l’amour se quittent comme l’écolier va à l’école.

Roméo + Juliette.
8.44 (144 votes)

La peste soit de vos deux familles.

8.31 (138 votes)

J’ai acheté la demeure d’un amour mais je n’en est pas encore pris possession, et je suis moi-même acquise sans encore en jouir.

Roméo + Juliette.
8.27 (94 votes)

You kiss by the Book.

8.24 (75 votes)

Alors je vois bien que la reine Mab vous a rendu visite, l’accoucheuse des songes parmi les fées !
Elle vient, pas plus volumineuse qu’une agate a un index d’échevin, derrière un attelage d’infimes créatures, se poser au bout du nez des hommes dans leur sommeil.
Son chariot est la coque d’une noisette aménagée par un écureuil-menuiser ou l’un de ces vieux vers qui trouent le bois, l’un et l’autre depuis le fond des âges les carrossiers des fées.
Les rayons de ses roues sont faits de longues pattes de faucheux, la capote, d’un élytre de sauterelle, les guides, des toiles les plus fines de l’araignée, les colliers, des iridescentes humides du clair de lune, le fouet, d’un os de grillon, et sa mèche, c’est un fil de la Vierge.
Et le cocher, un moucheron de petite taille, au manteau gris, qui n’est pas la moitié du petit ver rond que l’on extrait du doigt des filles flemmardes.
Voici dans quelle pompe elle va nuit après nuit au galop dans la tête des amoureux, et alors ils rêvent d’amour, sur les genoux des courtisans, qui rêvent aussitôt de courbettes, sur les doigts des hommes de loi, qui rêvent aussitôt d’honoraires, sur les lèvres des dames, qui rêvent aussitôt de baisers, mais que Mab irritée afflige souvent de cloques, car leur haleine empeste les sucreries.
Parfois elle galope sur les narines d’un courtisan et il rêve qu’il flaire une bonne place à briguer.
parfois, avec la queue d’un cochon de dîme, elle vous chatouille le nez d’un curé qui dort, et en rêve il reçoit de nouveaux bénéfices.
Parfois elle voyage sur le cou d’un homme de guerre, il rêve qu’il égorge ses ennemis et de brèches et d’embuscades, de lames d’acier d’Espagne, de rasades profondes de cinq brasses ; mais elle bat le tambour à ses oreilles, et il sursaute, se réveille, et tout apeuré, marmonne une ou deux prières qui embrouille la nuit le crin des chevaux et noue dans les cheveux des souillons crasseuses ces petites touffes démones qu’il est funeste de démêler.
Ah, la sorcière, qui vient peser sur elles, et la première leur enseigne comment soutenir la charge, faisant d’elles des femmes de bon maintien !

8.23 (103 votes)

Roméo, Ô Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo ?
Renie ton père et refuse le nom qu’il t’a transmis ou si tu ne veux pas, fais serment de m’aimer et je cesserai d’être un Capulet. C’est ton nom qui est mon ennemi. Tu resterais toi-même si tu n’étais pas un Montaigu. Qu’est-ce qui est Montaigu ? Ce n’est pas la main, ni le pied, ni le bras, ni le visage, ni la moindre partie de la personne humaine. Prends un autre nom. Qu’est-ce qu’un nom après tout ? Si celle qu’on appelle une rose portait un autre nom, ne sentirait-elle pas aussi bon ? Roméo même s’il ne s ’appelait Roméo garderait cette perfection qui m’est chère qu’elle qu’en soit son titre. Ô Roméo défais-toi de ton nom qui n’est pas ta personne et à la place de ce nom prends moi toute entière…

6.15 (3 votes)

Soleil… laisse entrer le jour et sortir la vie.

5.83 (2 votes)

- Oublie de penser à elle.
- Enseigne moi à cesser de penser.
- Il suffit de rendre leur liberté à tes yeux. Examine d’autres beautés. Roméo, tu es fou à lier !
- Non pas fou, mais plus lié qu’un fou ne peut l’être. Enfermé dans une prison privé de nourriture, fouetté et tourmenté.

5.83 (2 votes)

Il me faut partir et vivre ou rester et mourir.

5.83 (2 votes)

Je préfère mourir de leur haine que de ne pas être aimé de toi.

Roméo + Juliette, Roméo à Juliette.
5.83 (2 votes)

Il faut que toi, ou moi, ou tout deux allions le rejoindre !

5.45 (1 vote)

- Roméo ! L’amour que je te porte de me dicte pas d’autres mots ! Tu es une racaille !
- Tybalt, la raison que j’ai moi de t’aimer me pousse à excuser l’apparente violence d’un tel salut ! Je ne suis pas ce que tu dit, ainsi donc au revoir, je sais que tu me connais mal.
- Mon garçon, ceci ne saurait excuser tous les torts que tu m’as fait ! Tourne toi et dégaine, tournes toi et dégaine, tourne toi et dégaines !
- J’affirme, que je ne t’ai fait aucun tort, et je t’aime bien plus que tu ne pourrais le croire, tant que tu ne connaîtras pas les raisons de mon amour, aussi cher Capulet, dont je chéri le nom, tout autant que le mien, estime toi satisfait ! Estime toi, satisfait !

5.45 (1 vote)

Si je viens profaner de ma main, loin d’en être digne cet hôtel sacré, ma pénitence sera douce. Mes lèvres s’apprêtent comme deux pèlerins rougissants à effacer l’affront de se rude touché par un tendre baiser !

5.45 (1 vote)

Ces violents plaisirs ont des fins violentes, ils meurent en pleine gloire comme le feu et la poudre que leur étreinte consume, le plus doux des nectars écœure par sa douceur même, ainsi donc aime modérément.

5.45 (1 vote)

Ô comme il doit être doux l’amour que l’on possède si la seule ombre de l’amour prodigue tant de joie.

5.45 (1 vote)

C’est sous le fardeaux de l’amour que je me noie…

Roméo + Juliette, Roméo à Juliette.
5 (0 vote)

Ces violents plaisirs ont des fins violentes !

Roméo + Juliette.
5 (0 vote)

Alors reste immobile tandis que je recueille le fruit des miennes…

5 (0 vote)

- Ne jure pas par la lune, cette inconstante qui en un mois vire constamment sur son orbe de peur que ton amour soit aussi variable.
- Par quoi faut il que je jure alors ?
- Ne jure pas, ou alors si tu le veux jure… par ton adorable personne qui est le dieux de mon idolâtrie et je te croirais.

5 (0 vote)

Il manque une citation importante ? N'hésitez pas à proposer une réplique pour ce film.

Personnages du film

Haut de page