Kaakook

Personnage - Bella Swan

Bella apparaît dans :


Répliques de Bella (97)

Mais nous avons toute notre éternité ?

6.15 (3 votes)

Rosalie : Bella dit à Jacob ta décision.
Jacob : Quoi, quelle décision ?
Edward : Rosalie n’est pas d’accord avec les prénom que Bella a choisi pour le bébé.
Jacob : Allons Bella tu sais que je serai toujours d’accord avec toi.
Bella : Bon si c’est un garçon Ijake ou Edjacob.
Rosalie : Ouais ça sa passe mais maintenant dit lui le prénom de fille.
Bella : J’ai voulu m’inspirer de nos Renée et Esmée et j’ai trouvé Renésmée.
Jacob : Re… Renésmée.
Bella : C’est trop bizarre ?
Edward : Non c’est pas trop bizarre. Il est unique et te correspond très bien. J’aime Renésmée.

6.15 (3 votes)

- Il faut que ton cœur batte !
- Non, il est en train de suffoquer !


L’enfance est l’époque qui va jusqu’à un certain âge, et à cet âge certain, l’enfant abandonne ces occupations infantiles. L’enfance est le royaume ou personne ne meurt.

5.88 (7 votes)

- Devines-tu à quel point je t’aime ? Comprends-tu combien je t’aime ?
- Je sais combien JE t’aime.
- C’est comparer un arbre frêle à une forêt.

5.83 (2 votes)

Si ça n’avait pas été lui, là dehors, si je n’avais pas senti jusque dans la moindre fibre de mon corps qu’il m’aimait autant que je l’aimais, de façon inconditionnelle, irrévocable et, pour être honnête, irrationnelle, je n’aurais jamais été capable de me relever.

5.83 (2 votes)

- Tu sais tout de moi, et personne au monde n’a jamais aimé comme je t’aime.
- À une exception près. Tu me refais voir ?
- Nous avons tout le temps tu crois pas ?
- L’éternité.
- L’éternité.

5.83 (2 votes)

- Tu t’inquiètes non parce que tu vas aller dans un nid de vampire mais parce que tu as peur qu’ils te rejettent c’est ça ?
- Exactement !
- Tu es… absurde. [Petit rire]

5.45 (1 vote)

Aimer donne le pouvoir de détruire l’autre.

5.45 (1 vote)

Ce n’était pas un choix entre lui et toi mais c’était un choix entre ce que je voudrais être et ce que je suis déjà…

5.45 (1 vote)

Lui et moi nous étions contemplé mutuellement, fixant ce sans quoi nous étions incapables de vivre : l’autre…

5.45 (1 vote)

Pour une humaine, je crois qu’il n’existe rien de plus délicieux.

5.45 (1 vote)

Plus que ma propre vie… c’est comme ça que je t’aime.

5.38 (3 votes)

Tu es seul, enfin pas vraiment, tu as des amis, mais ils ne te comprennent pas. Tu te sens mal, une boule au ventre tu avances dans cette vie, dans ce monde que tu n’aimes pas, tu veux t’en aller, rêver, croire qu’autre part tu seras heureux.


Tu m’avais dit que ce serait comme si tu n’avais jamais existé.


N’oublie jamais qui tu es vraiment.


Nos destin sont étroitement mêlé mais jamais ils ne se rejoignent.


Haut de page