Kaakook

Personnage - Lucas Scott

Lucas apparaît dans :


Répliques de Lucas (46)

Tu peux t’amuser. Mais un de ces soirs, tu te rendras compte que je suis l’homme de ta vie, Brooke Davis.

8.74 (101 votes)

- Moi ce que je veux, c’est que tu me le montres. Je te repousse pas Lucas, au contraire, je m’accroche de toutes mes forces, seulement je tiendrais pas si toi tu m’aides pas ! Et pourquoi tu m’as pas parlé de ce baiser ? Pourquoi tu m’as pas appelée pendant ton voyage ? Et pourquoi est-ce-que tu m’ouvres pas totalement ton cœur ? Tout le monde nous attend pour les discours… Il faut qu’on aille parler d’amour.
- Brooke, ne m’en veux pas, je t’en supplie.
- Je t’en veux pas Lucas, je t’en veux pas…

8.73 (100 votes)

Ça vous ai déjà arrivé de faire un rêve qui avait l’air si réel, qu’en vous réveillant vous ne savez plus à quoi vous fier ? Que feriez vous si tout ce que vous croyez vrai était faux ? Et si tout ce que vous croyez faux était vrai ? Quelquefois, la vie est encore plus étrange que les rêves. Et le seul moyen de se réveiller, c’est d’affronter les mensonges qui engourdissent notre esprit. Tout ce qu’on peut espérer, c’est que dans ces moments de sombres réflexions, on ne soit pas tout seul.

8.67 (133 votes)

Et si ces ténèbres avaient un nom. Et si ce nom… c’était le votre.

8.63 (63 votes)

- [Dans sa tête] Je pense que j’aurais du lui répondre quelques chose, n’importe quoi… Je suis censé être un futur écrivain mais aucun mot ne me venaient… J’avais l’impression de ne jamais avoir rien lu. Et de toute façon quand quelqu’un vous annonce que vous avez arrêté de lui manquer… je crois que vous êtes fichus, quoi que vous trouviez à dire.
- Ça ne devrait pas être comme ça entre nous…
- Brooke !
- Je suis désolée, je suis à bout, ça me fait trop mal…
- [Dans sa tête] Et voila ! Pourtant j’aurais du trouver quelque chose à lui dire. Quelque chose que personne n’avais encore jamais dit jamais écrit et qui aurait tout changé… [À voix haute] Brooke… Je suis vraiment désolé.
- Ouais ! Moi aussi.
- [Dans sa tête] Mais je n’ai pas trouvé…

8.58 (131 votes)

À ce moment là, ma plus grande joie n’était pas d’avoir remporté ce championnat, mais d’avoir enfin ouvert les yeux.

8.58 (138 votes)

- Lucas ! J’ai plus cours, si Waity vous laisse finir de bonne heure on pourrais aller au ciné ?
- À quoi tu joues Peyton ?
- L’espace d’une seconde je voulais faire comme si on avait 17 ans et que rien n’avait changé. Tu me crois si je te dis que j’ai rencontré une fille qui rêve d’avoir notre vie, enfin celle du roman ?
- Bien sur que je te crois. C’était formidable de vivre cette histoire et elle a pris fin il y a longtemps.
- Je sais. Je suis pas venue pour pleurer sur le passé. Aujourd’hui quelqu’un m’a rappelé d’une drôle de manière que l’amour le plus fort est celui qui est prêt à se sacrifier. Comme Kaith l’a fait pour ta Karen, elle avait besoin de lui en temps qu’ami alors il lui a caché ses sentiments toutes ces années. [Elle lui prend ces mains] Je t’aime Lucas. Je crois que je t’ai aimé dès la première seconde que j’ai croisé ton regard. Ça va être une torture ! Mais si c’est vraiment ce que tu veux, je suis prête à renoncer. J’t’oublierai Lucas. J’espère que vous serez heureux, en tout cas je te le souhaite de tout mon cœur. [Elle embrasse sa main et part]

8.42 (148 votes)

T’as le droit d’être énervé mais il faut que tu te reprennes pour l’équipe et Jaimie, et en plus Skills sera un bien meilleur père que Dan… Héhéhé.

8.4 (115 votes)

La solitude est l’élément déterminant de la condition humaine, l’Homme est la seul créature qui se rend compte qu’il est seul.

8.38 (70 votes)

- On peut vous aider ?
- Coucou ! C’est nous !
- Tu as dis « coucou c’est nous » ?! Normal qu’elle t’ait viré !

8.25 (355 votes)

- Peyton !… C’est toi.
- Quoi ?
- Celle que je veux à mes côtés le jour où je réalise mon rêve, c’est toi. C’est toi, Peyton.

8.17 (50 votes)

Parfois quand on est jeune on se dit que rien ne peut nous toucher comme si on était invincible, on a toute sa vie devant avec plein de projets dans la tête, comme trouver son âme-sœur, la personne qui nous complétera vraiment. Mais en vieillissant on se rend compte que la vie est pas si facile. Ce n’est qu’à la fin de notre vie qu’on réalise nos projets n’était que des projets. Mais à la fin lorsqu’on regarde son passé et non plus son avenir on a envie de croire qu’on a profité au maximum de ce que la vie nous a offert, on a envie de croire qu’on laissera du bien de notre passage sur Terre. On a envie que tout ça soit compté…

8.14 (60 votes)

- Tu crois que deux personnes peuvent vraiment faire connaissance sans se raconter leur petites histoires respectives ?
- Bien sur.
- Mais la personne que tu es aujourd’hui dépend de celle que tu étais avant, non ?
- Oui en partie… Mais ce que je veux dire c’est que la personne que tu étais avant importe peu, ce qui m’intéresse c’est celle que tu veux devenir…

8.11 (64 votes)

- Mais tu comprends rien du tout ce soir.
- J’vois pas ce qui t’as vexé là dedans.
- Ah nan ? Et bah j’vais te le dire moi, tiens lis moi la dernière phrase. Vas-y !
- Pourquoi, ça t’as pas plus que j’te dise « Tu es mon éternel » ? Je trouve ça très beau moi.
- Oh oui c’est magnifique, c’était déjà magnifique quand j’ai lu cette phrase pour la première fois dans une autre lettre que tu as écrite à Peyton !
- Brooke arrête c’est ridicule.
- Ah tu trouves ? J’ai trouver cette lettre dans ta boîte à souvenir spécial Peyton. « Ma chère Peyton, blablablablabla. Tu es mon éternel. Signé Lucas. »
- J’me souviens même pas lui avoir écrit ça !
- Et bah pourtant tu l’as fait. L’éternité s’est plus ce que c’était !
- Brooke, j’te demande pardon, j’ai fais une bêtise.
- Quand ça, quand tu m’l’as écrit à moi ou à Peyton ?
- T’avais cas pas fouiller dans mon placard !
- Ah parce que tu crois que tu vas t’en tirer comme ça ?
- Je sais que c’est un sujet sensible, tu m’as écris des lettres…
- Ça n’a rien avoir, le problème c’est que t’es qu’un goujat qui recycle ses lettres d’amour !
- Et toi t’es une folle à lier !

8 (60 votes)

Si Nathan ne se rend pas compte que tu es une fille super, alors tant pis c’est que c’est un con ! Moi je te trouve formidable.

8 (25 votes)

Lucas : Alors Hansel dit à Gretel « Grâce à ses miettes de pain, nous allons retrouver le chemin de la maison. Nous serions bien malheureux si nous nous égarions ». Cette année je me suis égaré moi aussi.
Nathan : C’est malheureux de s’égarer. Mais il y a pire que de perdre son chemin, c’est de perdre sa raison d’avancer.
Peyton : Mon errance aura duré 8 mois. Parfois, j’aurai dérivé seule, parfois d’autres auront guidé ma route et pris mon cœur. Mais la personne qui est arrivée à destination, ce n’est pas moi, ce n’est plus moi.
Brooke : Lorsqu’on se perd en chemin on a deux solutions : tenter de retrouver la personne qu’on était ou lui dire adieu pour toujours.
Micro : Il faut savoir oublier la personne qu’on était pour se souvenir de la personne qu’on aurait dû être ou de la personne qu’on veut devenir. La personne qu’on est.

8 (35 votes)

- Joli tir.
- Jolies jambes !

7.98 (74 votes)

- Je suis venue Lucas. J’étais vraiment fière de toi. Mais il y avait tellement longtemps qu’on s’était pas vu et quand je t’ai aperçu avec Lindsey, je me suis dit que vous étiez ensemble et on dirait que j’avais raison. Tant mieux. D’ailleurs je la trouve super, je t’assure. Mais tu te souviens de ce que tu m’as dit quand tu as intégré les Ravens ? Tu as emmené tous mes dessins à un magazine sans me laisser le choix. Tu te souviens de ce que tu m’as dit au gymnase quand t’es revenu jouer le match au lieu de laisser tomber ?
- Tes dessins ont bien un sens. Ils m’ont redonné l’espoir.
- Ouais. Tu as touché mon âme ce jour-là. Et, y a quelques jours j’ai failli baisser les bras encore une fois… Mais c’est toi qui m’a sauvé. Grâce à ce que tu avais écrit sur moi dans ton livre. Alors si tu as du mal à écrire un second roman, sache une chose, Lucas, c’est que tes mots aussi ont du sens. Ils m’ont rendu l’espoir.

7.67 (33 votes)

Tu ne peux pas retenir tout le monde, tu peux retenir ton cœur avant qu’il ne s’enfuie dans le désert à jamais.

7.67 (20 votes)

Ralph Waldo Emerson a dit : « Il n’existe aucun secret qui ne puisse être découvert, on ne peut rien cacher dans le monde civilisé. Notre société est comme un bal masqué, chacun y cache sa véritable nature et la révèle par le choix de son masque. »

7.65 (24 votes)

Haut de page