Kaakook

Personnage - Mary Alice

Mary Alice apparaît dans :


Répliques de Mary Alice (36)

Si vous regardez bien le visage de ceux qui vous entourent, vous apercevrez une certaine pointe de jalousie. Et vous verrez alors qu’ils envient votre vie professionnelle… votre vie amoureuse… le temps que vous passez avec leur enfant… Comment gérer tant de jalousie ? Il existe plusieurs solutions. Mais la meilleure est tout simplement de partager ce que vous avez.

8.28 (19 votes)

La compétition a une signification particulière selon les gens. Mais qu’il s’agisse de rivalité amicale ou d’un combat sans merci, le résultat reste le même. Il y a des vainqueurs et des perdants. L’important est de savoir dans quelle bataille on peut s’engager. Parce que… chaque victoire a un prix.

8 (35 votes)

Oui, c’est bon d’avoir des amis qui aident à nettoyer nos dégâts. Mais chaque ménagère sait que dès qu’un problème est réglé, un autre apparaît. Et nous pouvons nous trouver là où tout a commencé…

7.78 (26 votes)

À 17h15, cette après-midi là, Eddie Williams commença a appeler ses amies, pour leurs dire que son mari était rentré à la maison. Hélas, elle ne trouva aucune oreille attentive. Gabrielle ne décrocha pas. Ses filles semblaient avoir compris qu’elles devaient obéirent à maman. Elle les regardaient en se retenant de sourire. Lynette n’était pas à la maison quand Eddie a appelé. Elle était avec sa mère, elle riait en se remémorant des histoires du passé et profitait de chaque instants. Bree était dehors, elle essayait de trouver avec son futur gendre la bonne couleur pour la maison qu’elle venait de lui offrir et souriait poliment en signe de désaccord. Susan quant à elle, ne répondit pas. Parce qu’elle était confortablement installée dans son fauteuil préféré, avec une tasse de thé, goûtant pour la première fois de sa vie, au plaisir d’être seule.

7.74 (21 votes)

Oui, je me souviens de ce monde dans chaque détail. Ce dont je me souviens le mieux, c’est de la peur qui m’habitait. Quel gâchis… Vivre dans la peur, c’est ne pas vivre du tout. J’aimerais pouvoir le dire à ceux que j’ai laissé. Mais cela changerait-il quelque chose ? Sûrement pas. Je comprends maintenant, il y aura toujours ceux qui affrontent leur peur, et ceux… qui la fuient.

7.63 (28 votes)

Lorsque j’étais de ce monde j’ai porté différentes étiquettes. J’ai étais amante, épouse et pour finir victime. Oui c’est important les étiquettes, chez les vivants elles déterminent la façon d’on chacun se perçoit…

Quel genre d’individu pourrait bien envoyer un mot pareil ? Un ennemi ? Évidemment. Mais quel genre d’ennemi ? Une relation ? Un inconnu ? Et si c’était un voisin ? Qui vit à quelques pas de chez vous…

7.57 (27 votes)

Good friends are the ones who tell us the truth about ourselves, even if this truth might be something we’re locked in to admit.

7.5 (34 votes)

Dans les banlieues chics tout le monde a besoin d’une jolie maison, surtout pour que les voisins ne puissent jamais soupçonner ce qu’il se passe à l’intérieur. Derrière ces murs fraîchement repeins, vous trouverez des parents rongés par la culpabilité, des épouses fatiguées de se battre, des femmes amoureuses auxquelles on a menti. Oui, dans les banlieues chics, tout le monde a besoin d’une jolie maison, ne serait-ce que pour avoir un « chez soi » où rentrer.

7.5 (26 votes)

Nous espérons tous vivre quelque chose qui donnera un sens à notre vie. Mais hélas, toutes les vies n’ont pas forcément un sens. Pour certains, leur passage sur terre se résume à rester sur la touche, à attendre que quelque chose leur arrive… avant qu’il ne soit trop tard.

6.15 (3 votes)

Nous avons tous une bonne raison de réécrire l’histoire. Que ce soit parce qu’on a besoin d’un bon alibi, parce qu’on veut faire souffrir celui qui nous a blessé, et aussi parfois pour éviter quelques questions embarrassantes. Naturellement, pour certains, réécrire l’histoire n’est qu’une autre façon de mentir. Mais qu’est-ce que l’histoire finalement ? Sinon un tissu de mensonges convenu.

5.83 (2 votes)

C’est toujours facile de savoir qui sont nos amies. Ce sont les personnes qui nous disent quand on a l’air ridicule, ou quand nous prenons nos désirs pour des réalités, ou quand nous avons suffisamment mangé ; mais seules vos meilleures amies vous diront la vérité même quand elles savent que ça vous troublera… Oui, seules vos amies vous diront la vérité, alors quand elle vous mettrons en garde devant quelqu’un de suspect, peut être que, vous devriez les écouter.

5.71 (4 votes)

Je sais ce que vous avez fait, ça me dégoûte, je vais le dire.

5.45 (1 vote)

Le désir est une émotion destinée à nous égarer. Il persuade ceux qui ont soif d’amour de faire des choix insensées, il pousse ceux qui aspirent à retrouver une famille à agir sous le coup de la colère, il permet aux cœurs solitaires d’ignorer toute prudence élémentaire. Et lorsque le besoin d’assouvir un désir viscérale tourne à l’obsession le mieux que nous puissions espérer c’est qu’un ami compréhensif vienne nous voir.

5 (4 votes)

Le bruit qui le réveilla, mon fils l’avait entendu une seule fois auparavant. Il y avait plusieurs années alors qu’il était encore petit. Mais il le reconnu instantanément, c’était le bruit d’un secret de famille.

5 (0 vote)

Après la mort, il se produit un phénomène étrange. Nos sens disparaissent peu à peu : le goût, le toucher, l’odorat et l’ouïe deviennent un lointain souvenir. Mais notre vue se développe. Et soudain, on voit très nettement le monde qu’on a laissé derrière soit. Bien sûr, une grande partie de ce que les morts voient, pourrait être aussi vu par les vivants, s’ils prenaient tout simplement le temps de regarder.

5 (4 votes)

Ne vous laissez pas impressionner par les bonnes manières, il est facile d’adresser un salut poli et amical, à la personne que l’on vient de voler. Ces gens si bien élevés peuvent également vous accueillir avec le sourire, et tenter par ailleurs de percer tout vos secrets. Ils sont aussi capables de vous offrir un café, tout en vous dénonçant à la police. De même, ne soyez pas choqué par le comportement de ceux qui vous traitent sans ménagement, derrière cette attitude ce cache parfois une générosité sans limite.

4.62 (3 votes)

Haut de page