Kaakook
connexion inscription

Personnage - Pierre

Pierre apparaît dans :


Répliques de Pierre (4)

- Je peux te poser une question ?
- Oui.
- Tu trouves pas qu’on va bien ensemble ?
- Si.
- Tu trouves aussi ? Moi je trouve qu’on va bien ensemble. J’aime bien être avec toi parce que je m’ennuis jamais. Je m’ennuis jamais ! Et je les connais tes défauts. Et justement j’ai l’impression que tes défauts vont bien avec les miens. Toi tu vaux mieux que ce que tu montres, moi c’est l’inverse. Moi j’ai besoin de ton regard pour avoir plus de matière, de consistance.
- Pourquoi tu me parles de tout ça ?
- J’ai envie que tu le saches.
- Pourquoi maintenant ?
- Je sais pas. C’est incroyable de rencontrer quelqu’un et de se dire « Avec cette personne là je suis bien ».
- Et pourquoi tu me dis ça maintenant ?
- Parce que quelques fois j’ai l’impression que tu te rends pas compte de la chance qu’on a.
- Mathilde, tu veux me quitter ?
- Non.
- Tu n’es pas heureuse ?
- Pas très.

9.2 (77 votes)

J’ai laissé l’amour de ma vie et je suis restée avec une femme que j’avais définitivement abimée.

8.96 (57 votes)

- En fait la question c’est de savoir est-ce qu’on a le droit de se tromper ?
- Vous savez quoi ? J’men fous je veux plus parler.
- J’ai aimé une femme. Je te parle pas de Suzanne, je te parle d’une autre femme. Je l’ai aimé plus que tout. Plus que tout. Je savais pas qu’on pouvait aimer comme ça. Enfin, moi je croyais que j’étais pas programmé pour aimer comme ça. Mais j’ai aimé une femme. Je suis tombé amoureux comme on attrape une maladie, sans le vouloir, et puis... Je l’ai perdu de la même manière. Elle s’appelait Mathilde. Elle s’appelle toujours Mathilde d’ailleurs. J’avais 46 ans et je me trouvais vieux déjà. Je me suis toujours trouvé vieux, c’est Paul qui était jeune. À 10 ans j’avais déjà le visage que j’ai aujourd’hui. Je n’attendais rien. Je travaillais encore et encore, et toujours, parce que je n’aimais pas tellement ça vivre. Je trouvais, il me semblait que je n’étais pas doué pour ça. C’est Mathilde qui m’a appris à vivre. Oh Chloé, je l’aimais... Si tu savais comme je l’aimais...

8.65 (27 votes)

Je savais qu’en entrant dans sa chambre d’hôtel, rien ne serait plus jamais pareil. J’allais faire l’amour pour la première fois avec l’amour de ma vie. On le sait, ça.

8.25 (30 votes)