Kaakook
connexion inscription

Personnage - Guenièvre

Guenièvre apparaît dans :


Répliques de Guenièvre (5)

- Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe. C’est nouveau.
- Et les autres font ça aussi ?
- Ah non, ça c’est que nous. Parce qu’il faut être capable de passer pour des cons en un temps record. Ah non, là-dessus on a une avance considérable.

9.32 (342 votes)

- Mais je vous en prie, éclairez-moi de vos lumières, puisque vous êtes soudainement devenu un expert en beau langage...
- Pas besoin de devenir un expert, s’il vous plaît ! « Le vent, pareil à l’enfance, se joue de l’arbre moqueur... » ?
- Oui, et ben ?
- Eh ben c’est nul. Nul, nul, nul, zéro. « L’arbre moqueur », déjà ; ils peuvent pas s’empêcher de foutre des épithètes à tout ce qui bouge, ces poètes, même à ce qui bouge pas ! « La fleur goguenarde », « L’abeille malicieuse », « Le roseau pliable », « L’ourson rabat-joie ». Et même, des fois, ils le mettent avant le mot, comme ça, ça fait genre : « Le gai souriceau », « Le prompt madrigal », « La frisottée moustache ». [Il lève les yeux au ciel]
- Je trouve révoltant de votre part de mettre systématiquement tout en œuvre pour me décourager !
- Non, mais enfin vous allez pas me dire que c’est pas des conneries ! Est-ce que je vous dis, moi, « Passez-moi la blanche sauce » ? Non ! Est-ce que je vous dis : « Tiens c’est bon, ça, qu’est-ce qu’il y a dedans ? De la hachée viande et des secs raisins ? » ?
- Mais vous ne comprenez rien à rien... C’est une licence poétique !
- Non, non, non, non, je suis désolé, il y a trop de clampins qui se disent poètes qui sortent la licence poétique dès qu’ils pondent trois merdes que personne comprend !

9.22 (119 votes)

Une fois j’ai pissé par la fenêtre !

7.33 (20 votes)

Et ben, on est pas sortis du sable !!

5.71 (4 votes)

J’y connais rien, hein, mais... à votre avis, le fait que vous me touchiez pratiquement jamais, ça a une influence sur la fécondité ?

4.58 (14 votes)