Kaakook
connexion inscription

Personnage - Dr. Perry Cox

Cox apparaît dans :


Répliques de Cox (7)

Bizu, la seule chose qui te permettrait d’être moins productif là tout de suite serait en fait que tu deviennes le mur contre lequel tu t’adosses. Bien sûr, tu ne serais pas à l’abri qu’un pauvre crétin vienne s’adosser contre toi. Ce qui soulèverait une question. Lequel est le plus crétin des deux ? Je sais oui, c’est une énigme ! Mais surtout ne t’inquiètes pas, je vais me creuser le citron et je te donnerais la réponse. En attendant tu pourrais au moins faire semblant de bosser un peu et sans vouloir te brusquer, même si tu n’es pas sur ton terrain de basket, « oh oui il fait un temps super pour faire des bonds », alors tu vas bondir de ton trou... Tu vas bondir. Tu vas bondir, allez allez tu bondis ! Saute, saute, saute mon petit chou !

8.67 (35 votes)

L’homme est un enrobage de saloperie, fourrée à la saloperie.

8.57 (39 votes)

Je suis tellement énervé que je pourrais m’en foutre une sans le faire exprès.

8.53 (24 votes)

J’adore ce moment... En fait j’aime tellement ce moment que je crois que je vais l’inviter a sortir, et si tout se passe bien on fondra peut-être une famille et on aura tout un tas de bébés.

8.28 (19 votes)

- Perry, je commence à en avoir plus qu’assez d’entendre tout le monde se plaindre parce que vous les traitez de gros lard, de pauvre mec, de looser, d’ivrogne, de goinfre, de gros bide et de jamaclown... C’est quoi un jamaclown exactement ?
- J’étais en train de le traiter de clown et j’avais un gâteau dans la bouche...
- Peu importe. Contrairement à ma masseuse, vous n’êtes pas assez joli pour être aussi brutal !

8.28 (19 votes)

Monsieur Warner, vous voyez ce que vous m’obligez à faire en vous obstinant une fois de plus à passer tout votre temps libre à vous faire dorer au soleil jusqu’à l’apparition d’un mélanome ? Vous me forcez à faire sortir un dermatologue de son séminaire sur les pustules galopantes et à justifier ainsi le plus ridicule de tous les choix de carrière. Votre peau, très cher, ressemble tellement à du cuir que je ne sais pas si je résisterais à l’envie de vous envelopper autour d’une bâte de base-ball, de vous fixer à la glu et de vous coller sous mon matelas pour vous assouplir en attendant le match de dimanche. Mais comme mon rôle c’est de soigner et non de juger, je vais me contenter de vous rédiger une petite prescription. La première vous permettra d’acquérir chez le quincaillier de votre choix un grand marteau pour vous enfoncer un peu de bon sens dans la tête. La seconde est une ordonnance pour un beau chapeau de paille que vous allez désormais porter chaque fois que vous mettrez le nez dehors. Passez une bonne journée ! Vous avez vraiment l’air d’un homard.

7.92 (14 votes)

Mesdames, ceci est le breuvage que j’essaie de vous décrire depuis toujours et je sais que vous allez trouver cela curieux mais le secret c’est de moudre du vrai café, non des excréments.

7.6 (15 votes)