Kaakook
connexion inscription

Film - Fight Club

Affiche de Fight Club
Titre
Fight Club
Réalisé par
David Fincher
Année de sortie
1999
Nombre de citations
151
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (151)

Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq.

9.29 (580 votes)

On a frôlé la vie !

9.28 (918 votes)

Sa philosophie de la vie c’était qu’elle pouvait mourir à tout moment. Ce qu’il y avait de tragique selon elle c’est qu’elle ne mourrait pas.

9.28 (574 votes)

Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.

9.28 (1004 votes)

Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.

9.27 (2206 votes)

- Pourquoi il y a des masques à oxygène pour les passagers ?
- Pour pouvoir respirer…
- L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.

9.27 (566 votes)

C’était de toute beauté. Nous revendions à des femmes riches la graisse qui provenait de leurs fesses.

Fight Club.
9.27 (444 votes)

Et alors il s’est passé quelque chose, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.

9.27 (760 votes)

Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro.

9.24 (450 votes)

C’est votre vie et elle s’achève minute après minute.

9.23 (537 votes)

Maintenant une question de protocole. Pour passer je vous présente mon cul ou bien ma queue ?
#

Fight Club, Tyler au narrateur.
9.22 (619 votes)

- On est des consommateurs. On est des sous-produits d’un mode de vie devenu une obsession. Meurtres, banditisme, pauvreté, toutes ces choses ne me concernent pas. Ce qui me concerne moi ce sont les revues qui parlent de stars, la télévision avec 500 chaînes différentes, les slips avec un grand nom marqué dessus, le viagra, les repas minceurs…
- Madame Propre ?
- J’emmerde madame Propre ! Madame Propre elle astique les cuivres du Titanic ! Tout est en train de couler, mec. Alors merde ! j’emmerde tes canapés à motif, tes strings à rayures vertes bordel ! Moi je te dis ne soit jamais complet, je te dis arrête d’être parfait. Je te dis qu’il faut évoluer et que ce qui doit arriver arrive.

9.22 (296 votes)

La pub nous fait courir après des voitures et des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui nous servent à rien !

Fight Club.
9.2 (438 votes)

Avec l’insomnie, plus rien n’est réel ! Tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie…

9.18 (391 votes)

Ça va, ça va, ça va, j’ai compris, j’ai pigé, j’ai pigé ! Merde, je pige plus.

Fight Club, Tyler à Lou.
9.18 (491 votes)

Si je ne disais rien, les gens supposaient toujours le pire.

9.18 (184 votes)

Avec le canon d’un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles.

9.17 (668 votes)

C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.

9.17 (2366 votes)

Putain, j’vois ici les hommes les plus forts et les plus intelligents que j’aie jamais vu. J’vois tout ce potentiel, et j’le vois gâché. J’vois une génération entière qui travaille à des pompes à essences, qui fait le service dans des restos, qui est esclave d’un petit chef dans un bureau. La pub nous fait courir après des voitures et des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui nous servent à rien. On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis, on n’a pas de but ni de vraie place ; on n’a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c’est nos vies. La télévision nous a appris à croire qu’un jour on serait tous des millionnaires, des dieux du cinéma ou des rock stars, mais c’est FAUX. Et nous apprenons lentement cette vérité. On en a vraiment, vraiment, plein le cul.

9.17 (1062 votes)

Mets moi un flingue sur la tempe et décore les murs avec ma cervelle.

Fight Club.
9.16 (433 votes)

T’as entendu parler du mec qui a inventé le fight club ? Il parait qu’il est né dans un hôpital psychiatrique et qu’il dort pas plus qu’une heure par nuit. C’est un grand homme.

9.16 (324 votes)

La capote c’est le soulier de verre de notre génération, on l’enfile quand on rencontre une inconnue, on « danse » toute la nuit, et puis on la balance… la capote j’veux dire, pas l’inconnue.

9.15 (519 votes)

Mon dieu ! On ne m’avait plus baisé comme ça depuis l’école primaire.

9.14 (1176 votes)

J’avais envie de loger une balle entre les deux yeux de tous les pandas qui n’était pas foutu de baiser pour sauver leur espèce.

9.14 (811 votes)

Je le considère comme un impôt sur la connerie.

9.14 (233 votes)

Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.

9.13 (973 votes)

Tu m’as rencontré à un moment étrange de mon existence.

9.13 (425 votes)

Vous n’êtes pas exceptionnels, vous n’êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique, vous êtes fait de la même substance organique pourrissante que tout le reste, nous sommes la merde de ce monde prête à servir à tout, nous appartenons tous au même tas d’humus en décomposition.

9.12 (936 votes)

J’emmerde madame Propre ! Madame Propre elle astique les cuivres du Titanic ! Tout est en train de couler, mec !

Fight Club, Tyler au narrateur.
9.12 (207 votes)

- Ce sang, c’est le votre ?
- Enfin, une partie, ouais.

Fight Club.
9.1 (256 votes)

Si j’avais vraiment une tumeur je la nommerais Marla… Marla, la petite écorchure qu’on a sur le palais et qui ne peut cicatriser que si on ne cesse de la lécher. Mais on ne peut pas.

9.08 (284 votes)

- Le cancer des testicules, normalement ça me revient.
- Je dois dire que, techniquement, j’ai plus de droit que toi : t’as encore tes couilles.
- Tu rigoles ?!
- Je sais pas, c’est toi qui sait.

9.08 (219 votes)

Je veux que tu saches, au lieu d’en avoir peur, que tu saches que tu mourras un jour.

Fight Club, Tyler au narrateur.
9.08 (228 votes)

Les choses qu’on possède finissent par nous posséder.

9.07 (1151 votes)

C’est toi qui m’a crée. C’est pas moi qui ai créé un pauvre looser pour me sentir mieux dans ma peau.

Fight Club, Tyler au narrateur.
9.07 (249 votes)

À chaque nouveau voyage, toute une vie en miniature : sachet de sucre à usage unique, gobelet de crème à usage unique, noix de beurre à usage unique, kit plateau repas cordon bleu micro-ondé, shampooing deux en un, échantillon gratuit de bain de bouche, savonnette miniature. Les gens que je rencontre sur chaque vol sont mes amis à usage unique.

9.06 (287 votes)

- Vous savez qu’en mélangeant des parts égales d’essence et de concentré de jus d’orange congelé, on peut faire du napalm ? On peut fabriquer toutes sortes d’explosifs avec de simples produits de ménage.
- Vraiment ?
- Si c’est votre truc…

9.06 (223 votes)

Une issue de secours à 9000 mètres d’altitude, l’illusion de la sécurité !

Fight Club, Tyler au narrateur.
9.06 (118 votes)

La première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.
La seconde règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.
Troisième règle du Fight Club : quelqu’un crie stop, quelqu’un s’écroule ou n’en peut plus, le combat est terminé.
Quatrième règle : seulement deux hommes par combat.
Cinquième règle : un seul combat à la fois, messieurs.
Sixième règle : pas de chemises, ni de chaussures.
Septième règle : les combats continueront aussi longtemps que nécessaire.
Et huitième et dernière règle : si c’est votre première soirée au Fight Club, vous devez vous battre !

9.04 (575 votes)

On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On n’a pas de but ni de vraie place. On n’a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

9.04 (668 votes)

Personnages du film