Kaakook
connexion inscription

Personnage - le narrateur

le narrateur apparaît dans :


Répliques de le narrateur (55)

Sa philosophie de la vie c’était qu’elle pouvait mourir à tout moment. Ce qu’il y avait de tragique selon elle c’est qu’elle ne mourrait pas.

9.28 (574 votes)

- Pourquoi il y a des masques à oxygène pour les passagers ?
- Pour pouvoir respirer...
- L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.

9.27 (566 votes)

Et alors il s’est passé quelque chose, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.

9.27 (760 votes)

Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro.

9.24 (449 votes)

C’est votre vie et elle s’achève minute après minute.

9.23 (536 votes)

- On est des consommateurs. On est des sous-produits d’un mode de vie devenu une obsession. Meurtres, banditisme, pauvreté, toutes ces choses ne me concernent pas. Ce qui me concerne moi ce sont les revues qui parlent de stars, la télévision avec 500 chaînes différentes, les slips avec un grand nom marqué dessus, le viagra, les repas minceurs...
- Madame Propre ?
- J’emmerde madame Propre ! Madame Propre elle astique les cuivres du Titanic ! Tout est en train de couler, mec. Alors merde ! j’emmerde tes canapés à motif, tes strings à rayures vertes bordel ! Moi je te dis ne soit jamais complet, je te dis arrête d’être parfait. Je te dis qu’il faut évoluer et que ce qui doit arriver arrive.

9.22 (296 votes)

Avec l’insomnie, plus rien n’est réel ! Tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...

9.18 (391 votes)

Si je ne disais rien, les gens supposaient toujours le pire.

9.18 (184 votes)

Avec le canon d’un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles.

9.17 (667 votes)

J’avais envie de loger une balle entre les deux yeux de tous les pandas qui n’était pas foutu de baiser pour sauver leur espèce.

9.14 (811 votes)

Tu m’as rencontré à un moment étrange de mon existence.

9.12 (424 votes)

Si j’avais vraiment une tumeur je la nommerais Marla... Marla, la petite écorchure qu’on a sur le palais et qui ne peut cicatriser que si on ne cesse de la lécher. Mais on ne peut pas.

9.08 (284 votes)

- Le cancer des testicules, normalement ça me revient.
- Je dois dire que, techniquement, j’ai plus de droit que toi : t’as encore tes couilles.
- Tu rigoles ?!
- Je sais pas, c’est toi qui sait.

9.08 (219 votes)

À chaque nouveau voyage, toute une vie en miniature : sachet de sucre à usage unique, gobelet de crème à usage unique, noix de beurre à usage unique, kit plateau repas cordon bleu micro-ondé, shampooing deux en un, échantillon gratuit de bain de bouche, savonnette miniature. Les gens que je rencontre sur chaque vol sont mes amis à usage unique.

9.06 (287 votes)

- Vous savez qu’en mélangeant des parts égales d’essence et de concentré de jus d’orange congelé, on peut faire du napalm ? On peut fabriquer toutes sortes d’explosifs avec de simples produits de ménage.
- Vraiment ?
- Si c’est votre truc...

9.06 (223 votes)

- Pourquoi toi tu le fais ?
- Je sais pas. Quand les gens croient qu’on est mourant, ils écoutent vraiment ce que l’on dit au lieu de...
- ... D’attendre que ce soit leur tour de parler...

9.04 (262 votes)

Quand on souffre d’insomnies, on n’est jamais vraiment endormi et on n’est jamais vraiment éveillé.

9.02 (236 votes)

- Marla a pas besoin d’un amant mais d’une assistante sociale.
- Elle a besoin d’une douche, c’est pas d’l’amour c’est du baisodrome.

9.02 (164 votes)

Je suis le sentiment de rejet exacerbé de Jack...

9.02 (297 votes)

J’ai couru... J’ai couru jusqu’à sentir tous mes muscles brûler, jusqu’à sentir dans mes veines de l’acide sulfurique à la place du sang. Puis, j’ai couru encore.

9.02 (256 votes)

Dans le temps, on lisait les revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.

9 (201 votes)

Je n’hébergeais pas de cancer, ni de parasites sanguins. J’étais le petit centre chaud autour duquel se pressait toute la vie de ce monde.

9 (90 votes)

- T’étais où là schizo-boy ?
- J’avais envie de détruire quelque chose de beau...

8.99 (298 votes)

- Une femme aurait pu te couper la bite pendant ton sommeil et la balancer par la fenêtre d’une voiture !
- C’est vrai que ça peut arriver.

8.98 (234 votes)

- C’est quoi ça ?
- Ça ? C’est une brulure chimique...

8.97 (135 votes)

J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était ça la liberté.

8.96 (453 votes)

Cette gonzesse, Marla Singer, n’avait pas de cancer des testicules. C’était une menteuse.

8.95 (399 votes)

- Un duvet, tu sais ce que c’est ?
- Une couette rembourrée.
- C’est une couverture, tout simplement. Et pourquoi toi et moi on sait ce que c’est qu’un duvet à ton avis ? Parce que c’est essentiel à notre survie, dans cette existence précaire que nous menons ? Non. Alors on est quoi ?
- On est que des... Consommateurs.

8.94 (151 votes)

Et bien je vais vous le dire : je ferais preuve de la plus grande vigilance quant aux gens à qui j’en parlerai, parce que la personne qui à écrit ça est dangereuse, et ce psychopathe en fringue de marque pourrait bien péter un disque dur, et ensuite ce balader d’étage en étage avec une arme qui serait dans le style de ces nouveau fusils à pompe Armalite AR-10 et tirer cartouche après cartouche sur vos collègues et autres employés. C’est peut-être un homme que vous connaissez. Quelqu’un qui est vraiment très proche de vous.

8.93 (232 votes)

C’est là que j’trouve ma place, entre ces deux protubérances graisseuse pleines de sueurs, tellement grosses qu’on dirai les mamelles de Dieu.

8.91 (127 votes)

- Pour faire du savon il faut un taux de graisse bien déterminé et la meilleure graisse qui existe vient des Humains.
- Attends, on est où la ?
- Dans une clinique de liposuccion.

8.85 (207 votes)

Chaque soir je mourrais et chaque soir je renaissais... Ressuscité.

8.82 (143 votes)

- Tyler était un personnage nocturne, pendant que nous étions occupé à dormir, lui, il travaillait. Il avait un emploi à mi-temps, comme projectionniste. Voyez vous, un film ne se trouve pas sur une seule grande bobine, il y en a plusieurs, à la suite. Alors il faut que quelqu’un soit là pour permuter les projecteurs à l’instant précis où une bobine se termine et où l’autre commence. Si vous observez attentivement, vous verrez des petites taches dans le coin supérieur droit de l’image.
- Dans le métier, nous autres, on les appelle des brulures de cigarette.
- C’est le signal qui lui dit qu’il faut changer de bobine. Il permute les projecteurs, il n’y a pas d’interruption, et strictement personne ne remarque quoi que ce soit.
- Qu’est-ce-qui pourrait bien motiver quelqu’un pour faire ce boulot de merde ?
- C’est parce que ça lui fournit la possibilité de faire des choses plus intéressantes...
- Comme d’insérer quelque images pornographiques dans des films pour la famille !
- Et quand le chat arrogant et le chien courageux, qui parlent avec des voix de stars, se voient pour la première fois dans la bobine 3, c’est la qu’on a un bref aperçu de la contribution de Tyler au film.
[Musique du film] [Han] [Musique du film]
- Personne ne le sait, mais ils l’ont tous vu...
- Une belle grosse queue !
- Faudrait être plus rapide que l’éclair pour voir son travail.

8.78 (178 votes)

Je le sais, parce-que Tyler le sait.

8.76 (176 votes)

- Tout ça est dans ma tête, le flingue n’est pas dans sa main, il est dans la mienne.
- Ouais c’est bien mais ça change quoi ?!

8.75 (86 votes)

C’était un vrai guerriero de l’industrie de la restauration : en plus de pisser dans la bisque de homard, il pétait sur les meringues, il éternuait sur les plats d’endives brisées et quand au velouté aux champignons et bien... j’suis sûr que vous avez deviné...

8.69 (127 votes)

- Est-ce qu’on entendait un tic-tac à l’intérieur ?
- À vrai dire les balanceurs s’en balancent car les bombes modernes font plus tic-tac.
- Comment ça les balanceurs ?
- Les bagagistes. Quand une valise vibre, les balanceurs doivent appeler la police.
- C’était ma valise... qui vibrait...?
- 9 fois sur 10 c’est un rasoir électrique mais... une fois d’temps en temps... c’est un god. Bien sûr notre compagnie a pour règle de ne jamais conclure que le voyageur est le propriétaire du god, nous devons employer l’article indéfini : un god mais jamais... jamais... votre god.

8.63 (70 votes)

Quand l’exploration de l’espace intersidéral prendra de l’ampleur ce seront les multinationales qui mèneront tout. La sphère stellaire IBM, la galaxie Microsoft, la planète aux cafés Starbucks.

8.62 (84 votes)

Si on se réveillait à une heure différente, à un endroit différent, pourrait-on se réveiller dans la peau d’une personne différente ?

8.62 (48 votes)

J’affronterai Gandhi.

8.61 (105 votes)