Kaakook

Film - La révolution française

Affiche de La révolution française
Titre
La révolution française
Réalisé par
Robert Enrico et Richard T. Heffron
Année de sortie
1989
Nombre de citations
32
Note moyenne des citations
6.15
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (32)

Canonniers, à vos pièces ! Soldats, en avant !

6.15 (3 votes)

- Vous êtes un corrupteur, monsieur Mirabeau ?
- Oh, monsieur, eh bien, si ça peut vous réconforter, de tout ce que vous pouvez voir dans cette maison, rien n’est payé, à part, à part vous, monsieur… [Il lui glisse un peu d’argent dans la poche] Même les domestiques sont inquiets pour leurs gages.
- Comment faites-vous ?
- Oh, monsieur, l’art de jongler avec six boules en même temps mais deux d’entre elles inévitablement vous appartiennent…

6.15 (3 votes)

- C’est pour le journal ?
- Pour le plus grand des journaux. Les murs de Paris.

La révolution française.
6.15 (3 votes)

Maillard : Si vous refusez de marcher sur Versailles pour demander au roi de nourrir son peuple, alors, nous le ferons !
Une femme : Allons chercher le boulanger et la boulangère !
Une autre femme : Et le p’tit mitron !
Maillard : À Versailles !

La révolution française.
6.15 (3 votes)

Messieurs, je ne vous ai pas demandé de venir ici pour que vous m’emmerdiez jusqu’à la mort avec vos arguments stupides !

La révolution française, Mirabeau à Danton et La Fayette.
6.15 (3 votes)

Feu ! Feu ! Feu !

La révolution française, Bailly.
6.15 (3 votes)

Nos ennemis sont à l’intérieur de la France, nos amis à l’extérieur.

6.15 (3 votes)

- Vive la Nation !
- Vive la Nation !

6.15 (3 votes)

Défense de crier « Vive le roi ! » !

6.15 (3 votes)

- Tout ce que j’ai à dire, votre majesté, c’est que l’intervention des régiments étrangers me semble mal avisée.
- Ce sont des régiments provinciaux, monsieur Necker, pas étrangers. Et je peux compter sur leur loyauté en cas d’insurrection de la capitale.
- Les gens ne regardent pas les uniformes, sire, mais les hommes qui les portent. Ils voient des troupes suisses et allemandes dont la plupart ne parlent pas un mot de français. Ils ne voient pas l’amour que votre majesté leur porte mais seulement une marque de tyrannie. C’est ce que souhaitent vos ennemis.
- Ce n’est pas mon avis, monsieur Necker, ni l’avis de ceux en qui j’ai confiance.
- Alors, votre majesté, je n’ai pas d’autre choix que de vous offrir à regret ma démission.
- Et moi, monsieur Necker, de l’accepter.

6.15 (3 votes)

- Qui s’occupera de mes Suisses, de ma maison et de tout ce que nous avons laissé derrière nous ?
- Le destin, Sire.

6.15 (3 votes)

Est-il possible que le peuple soit traître ?

6.15 (3 votes)

Il manque une citation importante ? N'hésitez pas à proposer une réplique pour ce film.

Personnages du film

Haut de page