Kaakook

Film - Sin City

Affiche de Sin City
Titre
Sin City
Réalisé par
Robert Rodriguez
Année
2005
Nb de citations
21
Liens
Proposer une citation pour ce film

Répliques du film (21)

Et quand il aura crevé, son enfer aura un gout de paradis tellement il aura dérouillé.

9.22 (106 votes)

L’enfer c’est de se lever tous les matins et te demander pourquoi t’es là !

8.9 (135 votes)

Moi je fais dans le sonore et le dégueulasse ! C’est mon style.

8.89 (125 votes)

Je me sens comme un paralytique qui doit effectuer une opération du cerveau avec une clé de 12.

Sin City.
8.64 (34 votes)

- As-tu commis des péchés mon fils ?
- Eh ben c’est à dire, mon père, que je voudrais pas qu’on y passe la nuit alors je vais juste vous rencarder sur la dernière fournée.

8.6 (47 votes)

Ça vaut la peine de mourir, ça vaut la peine de tuer, ça vaut la peine d’aller en Enfer. Amen.

8.59 (68 votes)

Elle ne lui tranche pas tout a fait le tête. Elle le transforme en distributeur de Pez.

Sin City.
8.55 (66 votes)

Je ne sais pas toi mais moi j’me fend la gueule.

8.52 (71 votes)

Je finis par m’asseoir comme il m’a dit... Les sirènes se rapprochent, elle est hors de danger... Tout s’assombrit... J’me fous de ma mort... J’ai sommeil... Tout va bien, elle est hors de danger... Un vieux meurt, une enfant vit... C’est dans l’ordre des choses...

8.4 (40 votes)

- Regarde toi ! T’as plus la force de soulever le canon de ton flingue !
- Tu veux que j’essaie ?!
[BANG]

8.21 (29 votes)

La plupart des gens pensent que Marv est fou. Il a juste eu la malchance pourrie d’être né au mauvais siècle. Il serait tout a fait a sa place sur un champ de bataille moyenâgeux, fendant un crâne à coups de hache ou dans une arène romaine a croiser le fer contre d’autre gladiateur comme lui. Des filles comme Nancy il en aurait eu des dizaines a l’époque.

Sin City.
8.18 (56 votes)

À Sin City, si tu prends la bonne ruelle, tu trouveras ce que tu cherches...

8.11 (43 votes)

Hartigan avait raison, si je crie pas chéri, tu peux pas bander. T’es qu’un pauvre naze !

7.78 (35 votes)

Un vieux meurt, une jeune fille vit. C’est dans l’ordre des choses. Je t’aime Nancy...

7.73 (34 votes)

Me voila pris d’un embarras qui frise l’inquiétude !

7.67 (20 votes)

Ce feu, mon amour, nous consumera tout les deux, il n y a pas de place en ce monde pour ce feu qui nous anime. Ma guerrière, tu es a moi pour toujours, toujours et jamais.

7.62 (32 votes)

Une fois que tous les pigeons sont convaincus que ce qu’ils pensent au fond d’eux est faux, tu les tiens par les burnes.

Sin City.
6.67 (14 votes)

Belle manière de rompre un tandem.

6.59 (31 votes)

Le vent la fit légèrement trembler comme la dernière feuille d’un arbre.

Sin City.
6.25 (30 votes)

Roark se serait-il donné autant de mal juste pour torturer un vieux bonhomme brisé, comme un gosse en train de jouer avec une mouche après lui avoir arraché les ailes ?

5.65 (13 votes)

- [Narrateur] Le vent la fit légèrement trembler comme la dernière feuille d’un arbre mort. Je lui ai laissé entendre mes pas… Elle s’est raidie un moment… [À la cliente] Une cigarette vous ferait plaisir ?
- Oui, je veux bien. Ces gens vous ennuient-ils autant que moi ?
- Je ne suis pas venu pour la fête, je suis venu pour vous… et je vous observe depuis des jours. Vous êtes la femme dont nous rêvons tous. Il ne s’agit pas que de votre visage, votre… votre allure, votre voix, ce sont vos yeux, tout ce que je vois en eux.
- Et que voyez-vous dans mes yeux ?
- Je vois un calme profond et trouble. Cette vie vous fatigue, vous êtes prête à affronter ce que vous devez affronter, mais… vous ne voulez pas le faire seule.
- Non… je ne veux pas l’affronter seule…
- [Narrateur] Le temps devient électrique, elle est douce, chaude, légère comme le vent… Son parfum est une promesse et me fait monter les larmes aux yeux. Je lui dis que tout va bien se passer… Que je la débarrasserai de ce dont elle a peur et que je l’emmènerai loin, très loin. Je lui dis que je l’aime… Le silencieux a étouffé le bruit du coup de feu. Je la serre fort jusqu’à ce qu’elle s’en aille. Je ne saurais jamais ce qu’elle fuyait… J’encaisserai son chèque demain matin.

5 (0 vote)

Personnages du film