Kaakook
connexion inscription

Personnage - Kyle

Kyle apparaît dans :


Répliques de Kyle (36)

Je connaissais le mot pour décrire ça… « papillons ». Comment était-il possible qu’une personne fasse passer de l’électricité dans votre corps ?

8.57 (46 votes)

Chaque espèce possède des instincts qui en fin de compte créent un équilibre avec la nature. Chaque espèce sauf celle dans laquelle je venais de naitre.

8.41 (72 votes)

Alors que je tenais Amanda dans mes bras, je réalisais que même si j’aimais tant entendre les battements de son cœur, c’était cent fois mieux de les sentir.

6.15 (3 votes)

Nos souvenirs sont un moyen de faire revivre notre passé. Certains sont tellement douloureux qu’on ne veut plus les revisiter. Mais un souvenir est parfois un cadeau, une image que l’on peut voir et revoir pour éprouver une sensation de bonheur.

5.45 (1 vote)

Les relations les plus brèves laissent parfois les empruntes les plus fortes et les plus indélébiles. Adam m’avait inspiré et donné du courage, il m’avait aidé à dénouer le mystère de mon passé. Mais sans lui, mon avenir semblait plus qu’incertain et plus dangereux que jamais.

5.45 (1 vote)

- Je voudrais… que ce soit déjà fini. Attendre, c’est ça le plus dur.
- Je crois que ça se passera bien pour toi, Andy.
- Quand c’est toi qui le dit, j’peux presque y croire…

5.45 (1 vote)

- Tu te rappelles… quand tu m’as dit que tu aimerais que les choses redeviennent comme avant ? C’est tout ce que je veux aussi.
- Ce n’est plus ce que je veux, à présent. Je veux qu’elles soient mieux qu’avant.

5.45 (1 vote)

- Tu croyais vraiment que mes sentiments avaient changé, c’est pour ça que tu m’as fait venir ici ?
- Je t’ai fait venir parce tout le monde faisait des suppositions sur ce que tu voulais, sur ce que tu éprouvais et sur ce qui te convenait le mieux, mais personne n’a cherché à connaître ton opinion.
[Amanda souriante, et émue.]
- Voilà pourquoi mes sentiments ne pourront jamais changer…

5.45 (1 vote)

Chaque histoire a un commencement, chaque vie a un sens et un potentiel. Mais je ne connaissais ni le commencement de mon histoire ni même mon véritable potentiel. Jusqu’à ce que je rencontre Adam Baylin, il y a quelques mois…

5.45 (1 vote)

- T’en fais pas pour Amanda, elle va bien.
- J’vois pas vraiment les choses comme ça.
- Comment tu vois les choses alors ?
- T’as pas été très honnête avec elle quand tu en as eu l’occasion.
- Lui dire la vérité, ça l’aurait fait souffrir, c’est tout. On avait rien à y gagner.
- Oui, surtout toi. C’est elle qui perd quelque chose là-dedans.

5.45 (1 vote)

Parfois, un évènement devient un souvenir en même temps qu’il se déroule. Parce qu’il est si évident, si pur, et si chargé de sens, qu’on voudrait le garder en nous pour toujours.

5 (0 vote)

Parfois, les relations qu’on crée avec les gens se renforcent d’un seul coup. On partage des expériences, on a un passé commun, on a un lien.

5 (0 vote)

Pourquoi les choses répréhensibles sont-elles les plus agréables ?

5 (0 vote)

Il me semble que parfois, nos erreurs nous donnent une deuxième chance, même si ce n’est pas évident à première vue.

5 (0 vote)

J’avais passé tout ce temps à essayer de recouvrer la mémoire. Mais je n’avais pas réalisé que parfois, il vaut mieux laisser la mémoire en sommeil. Je voulais savoir qui j’étais, mais il y a certains mystères qu’il vaut mieux ne pas vouloir élucider.

5 (0 vote)

- T’as pas changé !
- Et toi, t’as pas trop l’air dans le coltar !

5 (0 vote)

Le nettoyage de printemps, ce n’est pas seulement vider les placards et jeter les vieilleries. C’est aussi fouiller au fond de soi pour savoir qui on est et comment les autres nous voient. C’est l’occasion de se redéfinir, de changer nos espérances et de se rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour redevenir la personne qu’on était ou s’appliquer à devenir celle qu’on veut être.

5 (0 vote)

Dans la vie, on met des étiquettes sur tout le monde. Charlie était le tricheur. Il a mis sur Amanda l’étiquette de la femme trahie. Après la séparation du couple modèle, Declan et Lori se retrouvaient avec une nouvelle étiquette et cœurs brisés. Les autres essaient de nous dire qui nous devons être, mais c’est à nous de décider si l’étiquette nous convient vraiment. Après avoir fait tant d’efforts pour la refuser, je comprenais finalement l’étiquette que je devais porter. Je ne serai jamais un être normal ou ordinaire. Mon destin, c’était d’être extraordinaire. C’est l’étiquette que j’ai acceptée. Et maintenant, j’ai la responsabilité de la mériter.

5 (0 vote)

- T’as sauté du toit de la maison !
- Il fallait que je descende.

5 (2 votes)

- Kyle, il faut que tu apprennes à être pudique !
- Je suis pas pudique ?
- Non. Et pas juif, non plus apparemment.

5 (2 votes)

Les gens vivent la plus grande partie de leur vie dans l’incertitude. Que va-t-il se passer dans une semaine, dans un mois, dans un an ? Moi aussi, je m’interrogeais sur ma vie. Je me demandais si j’allais être capable de répondre aux questions qui surgissaient sans cesse. Je suppose que je cherchais moi aussi des certitudes.

5 (0 vote)

- Pourquoi ça te pose un problème que d’autres garçons dansent ensemble ?
- Oh… c’est complètement différent !
- Pourquoi ?
- Écoute, j’ai pas envie de t’expliquer ça maintenant…
- Je sais pourquoi t’aimes pas ça. Mais la danse, c’est la liberté, tu me l’a dit toi-même. Alors tout le monde doit pouvoir en profiter.

5 (0 vote)

C’est bizarre comme une chose qui devrait en principe unir les gens finit par les séparer.

5 (0 vote)

- J’ai beaucoup réfléchi à la fois où nous nous sommes parlés, mon père et moi. À quel point on était en colère tout les deux. Finalement, j’ai compris qu’au fil du temps, cette colère était passée, et… que j’avais peur.
- De quoi ?
- Que ça lui soit égal.
- Mais non, au contraire.
- Oui, c’est vrai… Je veux te remercier du fond du cœur, de tout ce que tu as fait. Ta présence a fait une vraie différence dans ma vie, et je suis vraiment heureux que tu sois là.
- Moi aussi.

5 (0 vote)

- Comment tu as su où j’étais ?
- Tu m’as dit que tu venais ici avec ton père.
- J’ai appris ce qui est arrivé au père de Stephen. Ça me rend triste.
- J’aurais jamais pu les aider sans toi.
- Si, tu l’aurais fait.
- C’est grâce à toi que je n’ai pas laissé tomber. Tu as bien fait de m’encourager.
- Ce que tu as fait, c’est génial. Tu as donné à Stephen, l’occasion de lui dire au revoir. Ça n’arrive pas pour la majorité des gens.
- C’est ton cas…
- Quand mon père est tombé malade, j’ai cru que ça s’arrangerait, j’ai cru qu’il s’en sortirait. Je n’arrivais pas à concevoir la vie sans lui. Quand j’ai trouvé le courage d’aller le voir à l’hôpital, il allait si mal qu’on m’a dit qu’il n’entendait plus. Et bien sûr, je les ai crus… Mais après avoir vu ce que tu as fait… je crois qu’ils avaient tort et que mon père aurait pu entendre ce que j’avais à lui dire. Est-ce que tu as compris comment tu as fait ?
- Pas vraiment, non. Mais j’ai réfléchi à ce que tu as dit, que la science ne peut pas toujours tout expliquer. Et j’ai compris qu’en fait… c’est sans importance comment ça s’est passé ou même pourquoi. L’important, c’est le résultat.
- … [Elle le regarde avec un profond sourire.]
- C’est quoi ce regard ?
- C’est toi qui lit dans les pensées, à toi de me le dire.
[Ils échangent un tendre baiser.]

5 (0 vote)

Si on dit qu’il ne faut pas attendre trop des évènements, il y a une bonne raison à ça. On n’aime pas voir une personne à qui l’on tient être déçue. On se protège instinctivement pour ne pas être blessé et on se débrouille comme on peut pour faire les bons choix, face à ceux qu’on aime. Mais si on attend beaucoup des évènements, c’est d’abord parce qu’on place la barre très haut. Quand on aime quelqu’un, il n’y a pas de limites à ce qu’on est capable d’accomplir.

5 (0 vote)

- Pourquoi vous avez pris la décision de me créer ?
- Je n’avais personne. Pas de famille. Personne avec un cerveau comme le mien, qui appréhendait le monde comme je le faisais. Je me sentais toujours différent. J’ai cru que s’il y avait une autre personne…
- Vous ne vouliez pas être seul.
- J’espère qu’avec le temps, tu me pardonneras.

5 (0 vote)

Je n’oublierai jamais ce que j’ai vu dans leurs yeux. La joie et le soulagement. Ils avaient l’air contents de me voir. Je voulais leur dire la vérité sur ce qu’il s’était passé. Mais plus que tout, je voulais être à la maison avec eux. Et pour ça, je devais accepter de jouer cette mascarade.

5 (0 vote)

- Lori ?
- Lori n’habite plus ici.
- Où-est ce qu’elle est allée ?
- En enfer. Ils ont un éclairage génial.

4.55 (1 vote)

- J’croyais que tu serais bien meilleure sur ce coup-là.
- Pourquoi tu dis une chose pareille ?
- Quand tu faisais le mur avec Declan, tu passais vachement de temps dans la voiture, non ?
- C’était tout à fait différent.
- C’est parce que t’étais sur la banquette arrière et pas devant ?
- Kyle… tu fais de l’humour, maintenant ?

4.55 (1 vote)

- Donc, on est venus à la piscine, mais on ne nage pas. Et on « reluque les belles meufs », mais on ne leur parle pas…
- Le monde est cruel ! C’est ça la vie.

4.55 (1 vote)

- T’es torride, tu sais…
- Oui, c’est parce qu’il fait chaud.

4.55 (1 vote)

- Tu sais si Lori voit toujours Mark ces temps-ci ?
- Stephen lui interdit de le voir.
- Ha… ça va la jeter tout droit dans ses bras !

4.55 (1 vote)

- Pourquoi ma vie aurait-elle plus de valeur que celle d’un rat ?
- Parce que tu es sans doute l’une des rares personnes au monde à te poser cette question.

4.55 (1 vote)

Parfois, la clé qui ouvre la boîte est plus insaisissable que les secrets qu’elle garde enfermés.

4.55 (1 vote)

[Amanda, angoissée, en parlant de Stephen Trager à Kyle.]
- Kyle, est-ce que tu sais si il a de quoi faire des retouches de peinture ? C’est pour ma voiture, pour les rayures ! Je sais qu’il y’a peu de chances pour qu’il ait les mêmes couleurs mais j’me suis dit que ça valait quand même le coup de tenter !
- Qu’est ce que tu parles vite…
- J’suis en mode panique c’est pour ça…

4.17 (2 votes)