Kaakook

Personnage - George O’Malley

George apparaît dans :


Répliques de George (9)

- Je préférerais avoir voulu devenir un grand chef. Ou un moniteur de ski, ou une institutrice.
- J’aurais sûrement fait un bon postier, au fond. Je suis plutôt fiable. Tu sais, mes parents disent à tout le monde que leur fils est chirurgien. Comme si c’était le summum de la réussite. Je suis un super héros, c’est un peu ça. S’il me voyaient en ce moment.
- Moi, quand j’ai dis à ma mère que je voulais faire médecine, elle a essayé de m’en dissuader. Elle disait que j’avais rien pour être chirurgien, que j’y arriverais pas. Alors, t’as de la chance. Super héros, c’est plutôt un compliment.

8.98 (323 votes)

Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fais rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois…

8.83 (373 votes)

C’est comme d’être dans un train qui roule à 300 km/h. Ce serait vraiment, vraiment très chouette de descendre et de rester sur le quai une petite minute.

8.65 (331 votes)

Viens me chercher, c’est délivrance ici !!

7.65 (71 votes)

- Tu m’as vu sortir de la maison ce matin, hein ?!
- Ah, c’était vous…
- Je ne me sers pas d’elle, et elle n’a aucun traitement de faveur.

7.31 (94 votes)

Mais, tu vois, chaque fois que je te regarde, je me sens mieux, ça me remonte le moral, ça me bouleverse totalement, mais… c’est vrai : j’ai pas besoin de coucher avec toi, je pourrais me contenter de te regarder de l’autre bout de la pièce, chaque petite partie de toi, et avec de la chance toi toute entière, ce serait pour moi, ce qu’il y aurait de mieux… Parce que je t’aime.

6.97 (56 votes)

- Il y a un club, le club de ceux qui ont perdu leur père, et les autres en sont exclus. Évidemment, ils peuvent essayer de comprendre, ils compatissent, mais tant qu’on ne ressent pas ce vide… J’ai perdu mon père à 9 ans. Georges… Je suis vraiment désolée que tu sois entré dans l’club.
- Je… je sais pas comment vivre dans… dans un monde où mon père à cesser d’exister.
- C’est quelque chose qui changera jamais vraiment.

6.62 (64 votes)

Les personnes auprès desquelles nous voulons être mettent un point d’honneur à nous fuir.

6.11 (44 votes)

- Callie tu peux pas juste dire que tu me pardonnes ce que je t’ai fait… c’est impardonnable.
- Non c’est comme ça que sa marche ça veut dire ça, je te pardonne.
- Non tu vois que ça veut dire que tu me pardonnes pas… non sinon t’arriverais à me parler, t’arriverais à me regarder, mais tu peux pas t’es tellement en colère que tout ce que tu es capable de faire c’est dire que tu me pardonne… et après ? On fait comme si il ne s’était rien passé ? Je t’ai trompé et je crois que tu me pardonnes pas.
- Non t’as raison je te pardonne pas…

5.85 (31 votes)

Haut de page