Kaakook

Personnage - Meredith Grey

Meredith apparaît dans :


Répliques de Meredith (93)

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

9.29 (2593 votes)

Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.

9.29 (2057 votes)

Soyons extraordinaires ensemble, plutôt qu’ordinaires séparément.

9.29 (1587 votes)

J’ai menti, ce n’est pas vrai, notre histoire n’est pas encore terminée. Je ne veux pas, je ne veux pas et c’est humiliant parce que je suis là à supplier. Ton choix est très simple. C’est elle ou moi. Et je suis sûre qu’elle est vraiment super. Mais Derek, je t’aime vraiment. Tu sais, vraiment, vraiment au point de prétendre adorer ton genre de musique, te laisser manger la dernière part de gâteau, tenir une radio à côté de mes oreilles en chantant sous tes fenêtres… Malheureusement ce qui fait que je te déteste fait que je t’aime aussi. Alors prends-moi. Choisis-moi. Aime moi…

9.27 (2870 votes)

La douleur, vous devez arriver à la surmonter,
Espérer qu’elle disparaisse d’elle-même,
Espérer que la blessure qui l’a causée se referme.
Il n’y a pas de solution, pas de remède miracle,
Vous devez respirer à fond, et attendre qu’elle s’estompe.
La plupart du temps, on peut gérer la douleur.
Mais parfois la douleur s’abat sur vous
Quand vous vous y attendez le moins.
Elle vous attaque en traître. Et ne vous lâche pas.
La douleur, vous devez juste continuer à vous battre,
Parce que de toute façon vous ne pouvez pas l’éviter.
Et la vie en fournit toujours plus.

9.16 (730 votes)

Mais la vérité c’est que ça fait mal, alors on ment.

9.15 (613 votes)

Vous vous arrêtez une seconde et vous restez en arrière… Plus on tente d’aller de l’avant, plus le fait de ne jamais regarder en arrière est tentant. Le passé fait toujours surface pour nous botter le cul. Parfois on apprend de nouvelles choses sur le passé, qui changent tout ce que nous savons sur le présent.

9.14 (825 votes)

Callie Torres : Ça arrive que toutes les deux on vous prennent pour un couple ?
Meredith : Non, pare ce qu’on s’envoie des mecs comme des tapineuses alcooliques.
Cristina : Et après, on essaye soit de l’épouser, soit de se noyer.

9.08 (435 votes)

Si je disparaissais subitement, est ce que quelqu’un s’en rendrait compte ?

9.08 (435 votes)

[La porte de l’ascenseur s’ouvre]
- Hey, entre ! C’est le scanner de Katie Bryce, jeune femme de 16 ans, anévrisme subarachnoïde…
- [Elle le coupe] … Du à une chute pendant la gymnastique rythmique je m’en souviens.
- C’était notre première intervention ensemble. Notre première vie sauvée ! Ici, c’est un kyste cérébral. C’était dur mais on a réussi. Je t’ai embrassé dans les escaliers après l’opération. Et ça [en lui montrant un scanner] c’est quand le Dr Bailey t’a viré de l’intervention parce qu’elle nous avait surpris dans ton allée dans ma voiture. Et ici c’est la craniotomie de sept heures. Tu as tenu le clamp pendant toute la durée de l’intervention, sans bouger. C’est là que j’ai su que tu deviendrais un chirurgien incroyable. Et Beth Monroe, qui a fait de notre essai clinique une réussite en survivant. Tu m’as convaincu de l’accepter. C’est là que j’ai su que j’avais besoin de toi. Et c’est aujourd’hui. Scanner crânien post-op d’Izzie Stevens. Tu vois ça ? Tu vois ? Plus de tumeurs… Grâce a toi ! Tu m’as conduit au bloc. S’il y a une crise tu ne te figes pas. Tu vas de l’avant. Tu nous obliges à aller de l’avant. Parce que tu as vu pire. Tu as survécu à pire. Et tu sais qu’on survivra aussi. Tu dis que tu es sombre et tordue… Ce n’est pas un défaut. C’est une force. Ça fait de toi ce que tu es. Je ne vais pas poser un genou parterre. Je ne vais pas poser une question. Je t’aime Meredith Grey. Et je veux passer le reste de ma vie avec toi.
- Et je veux passer le reste de ma vie avec toi.
[Ils s’embrassent]

9.07 (450 votes)

À chaque instant, le cerveau a 14 milliards de neurones qui fusent à la vitesse de 700km/h. On ne contrôle pas la plupart d’entre eux. Quand on a froid : la chair de poule. Quand on est excité : l’ adrénaline. Le corps suit naturellement ses impulsions, c’est pourquoi c’est, en partie, si difficile pour nous de contrôler les nôtres. Bien sûr, quelque fois, on a des impulsions qu’on préfère ne pas contrôler, que l’on regrette ensuite.

9.02 (490 votes)

Et là… ou on fait un pas en avant, ou on tourne le dos et on s’en va.

9.01 (584 votes)

Certaines trahisons sont inévitables. Quand notre corps nous trahi, la chirurgie est souvent la clé d’un rétablissement réussi. Quand on trahi l’autre… quand on trahi l’autre, c’est plus compliqué de réparer les dégâts. On fait l’impossible, pour reconstruire la confiance qu’on a perdu, mais certaines trahisons, certaines blessures sont si graves, si profondes, qu’on est impuissant à les guérir. Et dans ces cas là, il n’y a rien d’autre à faire qu’attendre.

9.01 (615 votes)

- Je préférerais avoir voulu devenir un grand chef. Ou un moniteur de ski, ou une institutrice.
- J’aurais sûrement fait un bon postier, au fond. Je suis plutôt fiable. Tu sais, mes parents disent à tout le monde que leur fils est chirurgien. Comme si c’était le summum de la réussite. Je suis un super héros, c’est un peu ça. S’il me voyaient en ce moment.
- Moi, quand j’ai dis à ma mère que je voulais faire médecine, elle a essayé de m’en dissuader. Elle disait que j’avais rien pour être chirurgien, que j’y arriverais pas. Alors, t’as de la chance. Super héros, c’est plutôt un compliment.

8.98 (323 votes)

Te raconte pas d’histoire t’as le cœur entre les cuisses.

8.95 (483 votes)

On a des vies entre nos mains. Puis vient le moment où… c’est bien plus qu’un jeu.

8.93 (402 votes)

Le dictionnaire définit le chagrin comme une intense souffrance mentale ou une détresse due à une peine ou une perte, une douleur aigüe, un douloureux regret.

8.89 (484 votes)

On fait l’impossible pour regagner l’amour qu’on a perdu.

8.89 (360 votes)

Je suis un évier qui n’a plus de bouchon, et tout ce que tu peux me dire va tout droit à l’égout. Alors ça sera toujours insuffisant.

8.83 (478 votes)

Ça fait mal de grandir, changer. Si on vous dit le contraire, c’est un mensonge.

8.8 (339 votes)

Haut de page