Kaakook
connexion inscription

Personnage - Wade / Deadpool

Wade / Deadpool apparaît dans :


Répliques de Wade / Deadpool (23)

Je ne parle pas le cantonnais monsieur… heu… je vais même pas essayer. Mais j’ai fait espagnol au collège alors tiens « Donde esta la biblioteca ? ». Ce qui, traduit littéralement donne : « je ne négocie pas avec les baiseurs de courges. »

7.67 (20 votes)

Le pire dans un cancer c’est pas ce qu’il te fait à toi, c’est ce qu’il fait aux gens que t’aimes.

7.22 (8 votes)

Biquet… Tu pourrais articuler ? J’entends rien entre la queue dans ta bouche et l’apitoiement qui t’étouffe.

7.04 (17 votes)

T’as entendu David beckham quand il parle ? C’est le bruit d’un cunni sur un sac d’hélium. Tu crois que Ryan Reynolds en est arrivé là grâce à ses prouesses de comédien ?

6.67 (8 votes)

Al : Mais qu’est-ce qu’il se passe ici ? Décris-moi ça.
Wade / Deadpool : Heu… à ta place je ne demanderais pas ce genre de choses.
Weasel : On dirait qu’ils voulaient accoucher par voie anale mais ils ont renoncé à finir le truc. Ils l’ont sorti jusqu’à la taille et ils ont dit « ok, terminé ».
Wade / Deadpool : T’es contente ?
Weasel : Sous la ceinture, on dirait un Muppet, et c’est après que, on voit que le Muppet a un gland.

6.67 (11 votes)

- Une fois, j’aimerais trouver une planète où tous les mecs sont moins bons que moi. Toute une planète avec rien que des bras cassés. Et moi je vais là-bas, je suis Superman.
- C’est le Canada, ça ?
- Toi tu fermes ta sale bouche, t’es qu’un mal élevé.

6.67 (14 votes)

- AAH ! MON DIEU ! C’EST LE FLÉAU ! Je me disais bien que c’était toi ! J’aurais dû mettre mon froc blanc ! Oh, tu dois entendre ça tout le temps, mais je suis ton plus grand fan ! Uncanny X-Men n°183, Thor 411, Strange n°12… ça me va, je me bile pas. J’ai toujours rêvé de voir mon reflet sur ton casque pendant que tu me foncerais dessus avec des intentions meurtrières ! Enfin, pas tout-de-suite. Maintenant… [Le fléau l’attrape par le cou]
- Je vais te déchirer en deux morceaux.
- C’est tellement fléau de dire un truc pareil ! [Il le déchire en deux] OH, BON DIEU ! OH BON DIEU ! JE SENS PLUS MES JAMBES ! JE SENS PLUS MES… ah, c’est bon. Pardon, elles sont là.

6.67 (8 votes)

Vulverine me pète les couilles ! Ça lui suffisait pas de chier sur mes plates-bandes avec son moins de douze ans, il fallait qu’il monte les enchères, le poilu ! Il meurt ! Salopard, va ! Bah tiens-toi bien, Vulvy. Moi aussi, je vais mourir dans mon film.

6.67 (8 votes)

Si ta jambe gauche c’est Nöel, et ta jambe droite c’est le jour de l’An, on se fait une bouffe entre deux réveillons ?

6.47 (7 votes)

- D’accord, aux poings.
- Ah ? Parce qu’il t’arrive de te les sortir du cul ?

6.43 (4 votes)

C’est un gag. C’est pas un gag ? Je vous sens gaguesque.

6.43 (4 votes)

- Tu perds ton temps mon petit Colossus, les X-Men c’est pas ma tasse de thé.
- L’euphémisme de l’année. Wade, Yukio… Yukio, Wade…
- Squat the fcoque ?! C’est quoi ça encore ?
- C’est ma meuf espèce d’enfoiré sexiste.
- Mollo sur la haine, on n’est pas à la manif’ pour tous ! J’aurais pas imaginé qu’on veuille de toi c’est tout. Encore moins la Pinkie Pie de Mon Petit Poney.

6.32 (9 votes)

Quatre ou cinq moments. C’est tout ce qu’il faut pour être un héro. Les gens pensent qu’on se réveille en héro, qu’on se brosse les dents en héro, qu’on éjacule dans le bac à savon en héro. Mais non, être un héro ça ne prend que quatre ou cinq moments. Des moments qu’on passe à faire les saloperies qui dégoûtent les autres.

6.25 (6 votes)

Vanessa était déjà sur le plan A, le plan B, elle avait tout jusqu’au plan Z… Moi ? J’apprenais par cœur les contours de son visage comme si je les voyais pour la première fois ou la dernière.

6.25 (6 votes)

- Attends ! Quatre ou cinq moments.
- Plaît-il ?
- Quatre ou cinq moments c’est tout ce qu’il faut.
- Pour… ?
- Pour être un héro… Tout le monde pense que c’est un poste à plein temps ; se réveiller héro, se brosser les dents héro, aller au bureau héro. C’est pas ça du tout. Sur une vie entière, il n’y a que quatre ou cinq moments qui comptent vraiment. Des moments où la vie te laisse choisir ; faire un sacrifice, surmonter un défaut, sauver un ami, épargner un adversaire. Dans ces moments-là, tout le reste s’efface, la façon dont le monde nous considère, la façon dont nous…

6.15 (3 votes)

Ce soir, branlette !

6 (10 votes)

Attendez ! Vous vous demandez pourquoi le costume rouge, c’est pour que les méchants me voient pas saigner. Y’en a un qu’a tout compris, il a mis son froc marron.

5.79 (9 votes)

C’est moi qui ai pété !

5.71 (4 votes)

Première fois que je dis ça : t’avale surtout pas !

5.71 (4 votes)

Ah ouais ? Toi tu viens du futur ? Alors j’ai trois questions pour toi.
La première : La dubstep existe encore ?
La deuxième : On en est à Sharknado combien ?
Et la troisième : Quand le public en aura-t-il sa claque de se taper des bras robotisés ?

5.71 (11 votes)

Maintenant je vais faire à ta gueule ce que Limp Bizkit a fait à la musique des années 90.

5.29 (7 votes)

Y’a Papa qu’a la haine !

5 (4 votes)

La merde se crée toute seule, je ne fais que la remuer.

5 (0 vote)