Kaakook
connexion inscription

Personnage - Noah Calhoun

Noah apparaît dans :


Répliques de Noah (19)

- Pourquoi tu ne restes pas avec moi ?
- Rester avec toi ? Pour quoi faire ? Regardes-nous on se dispute déjà !
- Mais c’est dans notre nature ! On se bagarre ! Toi tu me traites de salopard arrogant et moi je te dis que tu es une emmerdeuse, Allie ! Ce qui est vrai. À 99% du temps. Je n’ai pas peur de te froisser, ça a été plus fort que toi, tu n’as pas pu t’empêcher de revenir m’emmerder !
- Et alors ?
- Alors ça ne sera pas facile, ce sera même très dur. Il va falloir faire des efforts chaque jour mais je suis prêts à le faire parce que je suis amoureux de toi ! Et je te veux chaque jour, près de moi. Toi et moi pour toujours. Tu veux faire quelque chose pour moi ? Imagine, essaie d’imaginer ce que sera ta vie dans 30 ans, dans 40 ans. À quoi ressemblera-t-elle ? Si tu la vois avec lui, pars. Vas-t’en je t’ai perdu déjà une fois, je le supporterais une autre fois, si c’est vraiment ce que tu souhaites, mais ne choisis pas la facilité.
- Quoi, quelle facilité ? Il n’y a rien de facile quoi que je fasse il y aura toujours une personne qui souffrira.
- Est-ce que tu veux bien arrêter de penser à ce que les autres veulent ? Arrête de penser à ce que je veux ! À ce qu’il veut ! À ce que tes parents veulent ! Qu’est-ce que TU veux ? Qu’est-ce que tu veux ?
- C’est pas aussi simple.
- Qu’est-ce-que-tu-veux ? Oh non d’un chien, qu’est-ce que tu veux ?
- Je dois partir.

9.36 (382 votes)

Alors ca ne sera pas facile, ce sera même très dur, il va falloir faire des efforts chaque jour mais je suis prêt à les faire parce que je suis amoureux de toi. Et je te veux chaque jour, près de moi. Toi et moi, pour toujours.

9.35 (1124 votes)

Ma très chère Allie,
Je n’ai pas pu fermer l’œil parce que je sais que tout est fini entre nous. Je ne suis plus amer car je sais que ce que nous avons vécu était vrai. Et si un jour, nous nous rencontrons dans nos nouvelles vies, je te sourirai sincèrement, en me rappelant l’été que nous avons passé sous les arbres, apprenant à nous connaître en étant amoureux l’un de l’autre. Le plus bel amour est celui qui éveille l’âme et nous fait nous surpasser. Celui qui enflamme notre cœur et apaise nos esprits. C’est ce que tu m’as apporté. Et c’est ce que j’espérais pouvoir t’apporter pour toujours.
Je t’aime,
À très bientôt.
Noah.

9.35 (716 votes)

Je ne suis pas exceptionnel, je n’ai rien fait dans ma vie mais j’ai aimé très fort.

9.34 (781 votes)

- Pourquoi tu ne m’as pas écrit ? Pourquoi, c’était pas fini pour moi, je t’ai attendue pendant sept longues années. Maintenant c’est trop tard.
- Je t’ai écrit 365 lettres, une par jour pendant un an.
- Tu m’as écrit ?
- Oui. Ce n’était pas fini… et ça ne l’est toujours pas.

9.31 (745 votes)

- Je peux être très drôle si tu le désires, ou songeur, intelligent, superstitieux, courageux… Et je sais faire des claquettes ! Je peux faire ce que tu veux. T’as qu’à me dire ce que tu veux que je sois pour toi.
- Tu es stupide.
- Ouais je peux l’être aussi.

9.29 (635 votes)

- Et qu’est-ce qui se passe si une voiture arrive ?
- On meurt !

9.24 (413 votes)

Le plus bel amour est celui qui éveil l’âme, et nous fait nous surpasser. Celui qui enflamme notre cœur et apaise nos esprit. C’est ce que tu m’as apporté.

9.19 (940 votes)

- Oui tu es un oiseau.
- Toi aussi t’es un oiseau.
- Si tu en es un, j’en suis un moi aussi.

8.93 (326 votes)

- Why Didn’t you write me? Why? It wasn’t over for me. I waited for you for seven years. But now, it’s too late.
- I wrote you everyday for a year.
- You wrote me?
- Yes. It wasn’t over… It still isn’t over.

8.88 (240 votes)

De beaux fragments tout ruisselants
Leurs déroulements indolents
L’un après l’autre
Au fur et à mesure que je me les rappelle et que j’y pense
Des vrais poèmes
Ce que nous appelons poèmes n’est qu’image
Les poèmes de l’intimité de la nuit et d’homme comme moi
Ces poèmes qui retombent timides et invisibles que je porte toujours avec moi
Et que portent tout les hommes

8.85 (251 votes)

- What happens if a car comes ?
- We die.

8.81 (250 votes)

Ça n’était pas fini… et ça ne l’est toujours pas !

7.62 (11 votes)

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

7.2 (15 votes)

Je n’ai rien d’extraordinaire. De cela, je suis certain. Je suis un homme ordinaire, aux pensées ordinaires, et j’ai mené une existence ordinaire. Aucun monument ne sera élevé à ma mémoire, et mon nom sera vite oublié. Mais j’ai aimé un être de tout mon cœur, de toute mon âme. Et, pour moi, cela suffit à remplir une vie.

6.96 (13 votes)

- Tu veux danser avec moi ?
- Ouais…
- Maintenant ?
- Oui.
- Ici ?!
- Oui.
- On n’est pas censé danser au milieu de la route ! Il n’y a même pas de musique !
- Eh bien, on va la faire.

6.25 (6 votes)

- Est-ce que tu dit que tu penses à me quitter ?
- Je pense qu’on verra ça à la fin de l’été.
- Est-ce que tu veux qu’on se sépare ?
- Ça marchera pas entre nous.
- Je vois. Non, ne me fais pas ça. J’t’en supplie. Oh mais si c’est ce que tu comptes faire alors pourquoi attendre la fin des vacances ? Hein ? Pourquoi est-ce que tu ne me quittes pas maintenant ? Hein ?
- Arrête.
- Réponds ! Réponds ! Vas-y ! Fais-le ! Quitte-moi ! Vas-y ! Allez ! Dis-le ! Arrête ! Tu sais quoi ? C’est moi qui vais te dire : c’est fini ! Tout est fini entre nous !
- Viens-là !
- Ne me touche pas ! J’te déteste ! J’te déteste !
- Je m’en vais !
- Ouais c’est ça ! Va-t’en ! Allez ! Fiche le camps ! Allez vite ! Va-t’en ! Va-t’en ! Non, non, non, t’en va pas ! Attends, attends, on ne va pas se séparer comme ça ! Attends, c’est une petite dispute de rien ! Dès demain on aura oublié ce qui s’est passé, pas vrai ?

5.63 (6 votes)

If you’re a bird, I’m a bird.

5.38 (3 votes)

- Say I’m a bird! Say it!
- Ok, you’re a bird…
- Now say you’re a bird!
- If you’re a bird, I’m a bird too.

5.38 (3 votes)