Kaakook

Personnage - Clubber Lang

Clubber Lang apparaît dans :


Répliques de Clubber Lang (29)

C’est pas une statue qu’il faut lui offrir, c’est une paire de couilles !

6.43 (4 votes)

Tire-toi, fous le camp, tu pues la défaite ! J’ai pas besoin de toi. J’veux pas d’ringards pour m’emmerder dans mon coin et tu ferais mieux d’pas me faire cette gueule là si tu veux pas que j’te la défonce ! Allez, viens ! T’as envie d’me cogner ? Cogne ! Vas-y ! Frappe-moi, Creed ! Allez, viens ! Viens me frapper ! Ouais, tu t’dégonfles ! C’est c’que t’as d’mieux à faire ! Te dégonfler !

6.15 (3 votes)

- J’vais t’pêter la gueule !
- On verra ça !

5.83 (2 votes)

Je veux Balboa, donnez moi Balboa ! T’entends ça le vieux ? Dis lui de venir s’il a des couilles ! Personne ne peut me battre, tu lui répéteras ça de ma part ! Je l’aurai ! Dis lui que je lui péterai la gueule moi, et que personne ne pourra m’en empêcher ! Dis à ton Balboa que j’arrive ! Que j’suis prêt pour lui, tu peux lui dire !

5.71 (4 votes)

- Alors connard, t’es revenu reprendre une branlée ? T’aurais pas du venir, tu le regretteras ! Alors ringard ! Eh, Creed ! Quand j’en aurai fini avec lui, je te péterai la gueule !
- Fais gaffe toi ! Ne t’approche pas de trop près ! Ne me tourne pas le dos, sale con !

5.45 (1 vote)

Clubber Lang : Il a peur, regardez il a peur de moi alors laissez-moi vous expliquer quelque chose : j’suis classé numéro un vous entendez numéro un et c’ringard accepte des combats faciles avec d’autres ringards. J’vous l’dit à tous devant témoins, j’suis prêt à affronter c’mec où il veut et quand il veut, il vaut rien. Mais jamais vous n’verrez ça, jamais parce qu’il va s’débiner facile. Cet homme a peur de moi, ses combats sont truqués.
Rocky : Quoi ?
Mickey : Oh, Ferme un peu ta gueule sale macaque ! Tu es une honte pour le noble art.

5.45 (1 vote)

Clubber Lang : La ferme, vieux con ! Toi et ton pote savez pas d’où je viens. Ta femme et toi pétez dans la soie. Si tu crois que tu es un boxeur, prouve-le ! Donne ma chance ! Tu peux pas continuer à m’éviter éternellement. Si t’es pas un lâche, pourquoi tu veux pas me rencontrer ?
Rocky : Ferme là un peu ! Je te rencontre où et quand tu veux, d’accord ? Mickey : Moi, je m’en fous de ton classement, t’entends ? Y’aura pas de rencontre entre vous deux et c’est moi qui te le dis.


T’es un homme mort !


Ouais, regarde ! Il chiale dans son froc ! Regarde sa tête !


Je suis champion du monde et y’a rien à changer ! Personne ne peut me battre et personne ne me battra et je vais m’entraîner encore plus qu’avant. Y’aura pas de KO ou de deuxième round ! Je vais le torturer ce gros balourd, je vais le crucifier à mort, je vais le tuer !


Enlevez-moi la ceinture, je vais le tuer ce con !


J’suis prêt à aller décrocher le titre si Balboa a assez de couilles pour me rencontrer sur un ring ou ailleurs, j’veux le titre, rien d’autre, j’m’entraîne seul, tout seul, j’gagnerai le titre tout seul. Il pourra pas m’éviter toujours. Il court vite d’accord mais j’suis pas Q4.


Il a rien dans l’ventre, j’vous l’avais dit, rien dans le ventre, rien. Il est à moi, à moi, j’vais l’démolir, j’vais l’tuer !


Allez, debout, debout, debout l’Italien, ringard ! J’l’avais dit que j’t’écraserais, allez, debout espèce de fainéant !


Ouais, j’ai gagné, j’ai battu Balboa, j’suis le meilleur, j’vous l’avais dit, j’vous l’avais dit qu’je l’aurai, j’suis dvenu champion du monde !


Clubber, t’es une sale brute ! Barre-toi d’là !


Je n’ai rien à vous dire, je lui parlerai sur le ring. Je vous ai dit de m’foutre le camp, je veux qu’on m’laisse seul ! Faites-moi chasser ces centaines de parasites !


Qu’est-ce que j’vous ai d’ja dit ! Tirez-vous d’ici !


Allez, cogne, cogne ! Donne tout ce t’as, viens ! Frappe mon ami, frappe !


Allez, viens Balboa, viens par là, allez espèce de gros lard, allez, viens m’chercher, viens, essaie d’me frapper, allez, viens par là si t’as les couilles !


Haut de page