Kaakook

Acteur / Actrice - Jean Gabin

Jean Gabin joue dans :


Répliques de Jean Gabin (64)

Écoute ma bonne Suzanne, tu es une épouse modèle. Mais si, t’as que des qualités et physiquement, t’es restée comme je pouvais l’espérer. C’est le bonheur rangé dans une armoire. Et tu vois, même si c’était à refaire, je crois que je t’épouserai de nouveau. Mais tu m’emmerdes. Tu m’emmerdes gentiment, affectueusement, avec amour, mais tu m’emmerdes…

6.88 (6 votes)

Assez !

6.88 (6 votes)

Les bénéfices ça se divise, la réclusion, ça s’additionne.

6.82 (12 votes)

- À partir de maintenant on ne paye plus, on ne connait plus, on ne salut plus…
- On méprise !! [Il claque la porte et fait tomber le panneau « picon »]

6.67 (8 votes)

Salauds de pauvres !

6.67 (11 votes)

Comment ? C’est toi, Cosette ?

6.67 (5 votes)

Je crois avoir été l’un des hommes les plus détesté de son époque. Ce fut longtemps mon chagrin. C’est aujourd’hui mon orgueil.

6.67 (5 votes)

C’est une habitude bien française que de confier un mandat aux gens et de leur contester le droit d’en user.

6.67 (5 votes)

Hé oui Marcel, les bastos c’est plus facile à donner qu’à recevoir… J’suis sûr que t’avais jamais songé à ça !

6.15 (3 votes)

Quand on tue un poulet, c’est fou ce qu’il y a de parties de poker qui s’organisent chez les voyous.

6.15 (3 votes)

Méfiez-vous, parce qu’à force de chercher un coupable, on le fabrique.

5.83 (2 votes)

Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l’ordre n’est pas un fin en soi.

5.77 (16 votes)

Ton ventre est un cimetière.

5.71 (4 votes)

Tu m’emmerdes gentiment, affectueusement, avec amour… mais tu m’emmerdes !

5.71 (4 votes)

La Politique, messieurs, devrait être une vocation. Je suis sûr qu’elle l’est pour certains d’entre vous. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier. Un métier qui ne rapporte pas aussi vite que beaucoup le souhaiteraient et qui nécessite de grosses mises de fonds. Une campagne électorale coûte cher. Mais pour certaines grosses sociétés, c’est un placement amortissable en quatre ans. Et pour peu que le protégé se hisse à la présidence du conseil, alors là, le placement devient inespéré. Les financiers d’autrefois achetaient des mines à Djelizer ou à Bazoa. Eh bien ceux d’aujourd’hui ont compris qu’il valait mieux régner à Matignon que dans l’Oubangui, et que de fabriquer un député coûtait moins cher que de dédommager un roi nègre.

5.71 (4 votes)

Tu portes ta carte d’inspecteur sur la figure. Avoir l’air faux-jeton à ce point-là, j’te jure que c’est vraiment de la franchise.

5 (2 votes)

Tu me parlerais d’Adam et Eve que j’y verrais un attentat à la pudeur.

5 (0 vote)

Autrefois on cantonnait les loufs dans des réserves, un peu comme les Indiens d’Amérique : à Charenton, à Perray-Vaucluse. Maintenant on les met dans des boîtes, des cabanons roulants. Production annuelle : trois millions de voitures. Le plus grand asile de France !

5 (0 vote)

C’est une race, les comptables ! Le plus curieux, c’est qu’on parle des mêmes choses, mais pas avec les mêmes mots. « Recherche » par exemple, ça veut dire « budget ». « Tungstène », « titane », pour eux, ça veut dire « factures ». On leur parle d’amour, ils vous parlent d’argent ! Ça devrait être un métier de femmes !

5 (0 vote)

Qu’il s’agisse de capitaux privés ou de subventions d’État, la mendicité est devenue l’activité fondamentale du chercheur.

5 (0 vote)

Haut de page