Kaakook

Acteur / Actrice - Josh Hartnett

Josh Hartnett joue dans :


Répliques de Josh Hartnett (20)

- De toute façon t’es qu’un pochetron, et tu l’as toujours été.
- Ouais, et toi t’es un faux frère. Mais ça c’est nouveau.

9.38 (199 votes)

- Vous êtes pilotes ?
- Bah, on essaie mais y a pleins de manettes, c’est dur…

9.33 (302 votes)

- Rafe, fais-moi plaisir.
- Quoi ?
- N’inverse pas les lettres sur ma pierre tombale.
- Tu vas pas mourir, tu m’entend ? Regarde moi Danny, tu peux pas mourir, t’as pas le droit, tu sais pourquoi ? Tu vas être papa, Danny. Tu vas avoir un enfant, il fallait pas que je te le dise.
- Nan, c’est toi.

9.32 (447 votes)

J’ai le cœur qui va éclater…

9.26 (435 votes)

- Fait attention ! Les filles ça ennuagent l’esprit…
- Merci Gooz.
- De rien !

9.15 (132 votes)

Je n’ai pas pu l’éviter, Rafe, pas plus que toi.

9.11 (69 votes)

- Quelqu’un essaie de vous tuer.
- Qui ?
- Moi.


- Et pourquoi on l’appelle le rabin ?
- Parce qu’il est rabin.

8.54 (38 votes)

- Someone’s trying to kill you.
- Who?
- Me.


- Tu empreintes le matériel des labos ?
- Nan, je le vole et je le revendique. Je joue mon modeste rôle dans la déconstruction de l’Amérique.

7.06 (7 votes)

Toute ma vie, j’ai toujours rêvé de voler. j’ai toujours rêvé de vivre comme un faucon. Je sais qu’il ne faut pas être jaloux, mais prendre son envol, s’élever au dessus de tout et de tout le monde… c’est ça vivre. Mais un faucon ne vaut rien parmi les oiseaux normaux. Il ne trouve pas sa place. Même si tous les autres oiseaux rêvent surement d’être un faucon, ils le détestent d’être ce qu’ils ne seront jamais. Fier, puissant, déterminé, sombre. Odin est un faucon. Il s’élève au dessus de nous. Il vole. Un de ces jours, j’attirerai l’attention de tout le monde, parce que moi aussi je volerais.

6.47 (7 votes)

Défonce garantie, cocktail qui décoiffe !

6.47 (7 votes)

T’es comme mon frère !

6.15 (3 votes)

- Evelyn, tu as déjà vu Pearl Harbor au coucher du soleil ?
- Oui.
- Vu du ciel ?

6.15 (3 votes)

Si le danger se présente, je suis prêt. Mais pourquoi le chercher ?

5.45 (1 vote)

- Écoute Danny, je crois qu’il faut se dire les choses en face. La vérité c’est qu’on est amoureux de la même femme.
- Tu sais c’est la première femme pour laquelle j’éprouve un tel sentiment. J’ai pas pu l’éviter Rafe, pas plus que toi.
- Oui mais les choses sont différentes aujourd’hui, Evelyn a déjà perdu l’homme qu’elle aimait et je ne veux pas que les choses se reproduisent.
- On est en guerre aujourd’hui, on n’a pas le choix elle le sait.
- Alors arrête tout de suite, renonce à cette mission.
- Non !
- Tu n’as rien à prouver.
- [Petit sourire] Quand on était petit tu voulais déjà me protéger !
- [Petit sourire aussi] Ouais petit, de temps-en-temps tu n’es vraiment pas raisonnable.

5.45 (1 vote)

- [Narrateur] Le vent la fit légèrement trembler comme la dernière feuille d’un arbre mort. Je lui ai laissé entendre mes pas… Elle s’est raidie un moment… [À la cliente] Une cigarette vous ferait plaisir ?
- Oui, je veux bien. Ces gens vous ennuient-ils autant que moi ?
- Je ne suis pas venu pour la fête, je suis venu pour vous… et je vous observe depuis des jours. Vous êtes la femme dont nous rêvons tous. Il ne s’agit pas que de votre visage, votre… votre allure, votre voix, ce sont vos yeux, tout ce que je vois en eux.
- Et que voyez-vous dans mes yeux ?
- Je vois un calme profond et trouble. Cette vie vous fatigue, vous êtes prête à affronter ce que vous devez affronter, mais… vous ne voulez pas le faire seule.
- Non… je ne veux pas l’affronter seule…
- [Narrateur] Le temps devient électrique, elle est douce, chaude, légère comme le vent… Son parfum est une promesse et me fait monter les larmes aux yeux. Je lui dis que tout va bien se passer… Que je la débarrasserai de ce dont elle a peur et que je l’emmènerai loin, très loin. Je lui dis que je l’aime… Le silencieux a étouffé le bruit du coup de feu. Je la serre fort jusqu’à ce qu’elle s’en aille. Je ne saurais jamais ce qu’elle fuyait… J’encaisserai son chèque demain matin.

5.38 (3 votes)

- C’est lui qui m’a appris à piloter, et je savais que même dans les pires situations je ne serais jamais seul… Qu’il serait toujours avec moi. En vol, il m’a toujours poussé pour que je sois le meilleur, le plus rapide…
- Il m’a dit que tu étais un grand pilote… C’est le soir où il m’a dit qu’il était volontaire pour partir en Angleterre…
- Volontaire… ? Il m’a dit qu’il en avait reçu l’ordre… Il voulait toujours me protéger… Moi, je me vois quelques fois dans une glace, dans cet uniforme et je me demande qui je suis… J’ai l’air d’un héro mais j’en suis pas un… Rafe, lui, il n’en avait pas seulement l’air…
- Il brûlait tellement d’impatience…

5 (0 vote)

Je sens que c’est aujourd’hui que tu vas te rendre compte que ton fils a 17 ans et que ton côté mère poule paranoïaque inhibe mon processus de croissance.

5 (0 vote)

- J’ai pas fermé l’œil de la nuit. Fallait que je te vois, je sais qu’on a fait une folie cette nuit mais j’ai pas de regrets. Et toi ?
- Je n’sais pas… C’était merveilleux et en même temps… Tout ça est allé trop vite.
- Écoute je suis allé sur la plage ce matin très tôt, pour assister au levé du soleil, j’étais là à le regarder et j’ai compris que rien ne serait jamais plus pareil… Que quelque chose commençait à cet instant précis, ici à Pearl Harbor, et j’me fous complètement de ce que peuvent dire les autres. C’est tout à fait normal que je sois dans cet état… T’es très jolie.

5 (4 votes)

Haut de page