Kaakook
connexion inscription

Série - Skins

Affiche de Skins
Titre
Skins
Écrit par
Jamie Brittain et Bryan Elsley
Année de sortie
2007
Nombre de citations
239
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques de la série (239)

- Le truc, c’est qu’je sais qu’je suis un vrai connard parfois. Mais, les gens aiment ça, pas vrai ? Mon côté emmerdeur, mon charme légendaire, ça plaît aux gens. Et ça m’plait qu’ça leur plaise.
- On n’est pas obligé d’en parler maintenant.
- Mais des fois, j’ai l’impression de pas être moi, parce que, parce j’suis plus que ça. J’veux pas être un connard moi. C’est vrai. Effy elle le sait, elle m’aime pour c’que j’suis vraiment.

9.29 (356 votes)

- Pourquoi s’emmerder ?
- À ?
- À s’inquiéter pour les gens qui nous entourent…
- Tu ne me la fait pas à moi, Effy Stonem.

Skins.
9.29 (214 votes)

En Russie Tony et moi on s’est tripotés… C’est parti de mon engueulade avec Anwar qu’a dit qu’il détestait les gays ! J’étais super mal et Tony m’a proposé une turlute pour me remonter le moral. Alors que c’était pas ce que je voulais ! Mais… j’avais les boules et lui il me les a léchées. Après ça on s’est fait expulser de Russie… Et voilà… J’suis vraiment désolé d’être une salope…

9.28 (588 votes)

- Désolé Angie.
- Tu n’as rien à faire dans les douches du personnel.
- Je sais, je sais. Situation de crise.
- Et bien je dirai que c’était juste un peu gênant. Mais ça va je ne suis pas complexée par mon corps et…
- Non c’est moi, qui traverse une crise.
- Ah. Et bien… on peut parfois être intimidé par un nouveau corps d’adulte, c’est tout à fait naturel.
- Oh putain ça va Angie, je m’en tape de vos seins. Je suis dans la merde. Dans une merde noire.
- Bon d’accord. Tu as besoin d’un conseil ?
- Oui d’un conseil et aussi de 300£. Sans quoi un mec a prévu de m’arracher les couilles.
- Ah bon ? C’est rien. Quand on ne peut pas régler ses dettes, on a intérêt à se prendre en main avant qu’il ne soit trop tard.
- Ah oui ?
- Oui. Il suffit d’aller voir la personne à qui on doit cet argent et de lui demander calmement un délai de remboursement.
- Un délai de remboursement ? Ça fera une burne tout de suite et puis le solde la semaine prochaine.
- Tu peux me faire confiance, je suis une adulte et j’ai de l’expérience, je sais ces choses. D’accord ? De quoi s’agit-il, c’est une histoire de téléphone ?
- Si vous voulez tout savoir, il s’agit de 100 grammes de beuh hydroponique en sachet.
- Du shit ?
- Ouais, du shit.
- Va à la police ?
- Je me ferais coffrer.
- Tu peux la rendre ?
- Je l’ai perdue dans l’eau.
- Tu fais profil bas ?
- Il a ma carte d’étudiant.
- D’accord. D’accord, je vois.
- Je pense que je suis foutu, non ?
- Ouais.
- [Sarcastique] Merci alors, merci Angie. Je me sens carrément mieux là.
- Écoute, laisse-moi un peu de temps, je vais te trouver une… non, désolée.

9.28 (212 votes)

- Et baaa, Je suis un super tchatcheur, vous savez ! Je tchate depuis au moins… je sais pas exactement depuis quand mais sa fait des années et j’ai un paquet de mots dans mon vocabulaire… euh… comme habivore, par exemple.
- Et qu’est ce que sa veut dire ?
- C’est quelqu’un qui mange des abeilles.
- Ah bon… d’accord !

9.28 (239 votes)

C’est toujours pareil ; Ils en loupent pas une seule putain ! « Vas nous acheter de la beuh Sydney… » : « À vos ordres chef ». « Enfonces toi un sachet de cam’ dans le cul Sydney » : « Oh oui oui bien sur ». « Viens m’aider à délivrer une poule inconnue… Ah tu veux bien ? » Ce qui nous prouve, Sydney, que tes potes sont des enculés !

9.28 (280 votes)

- Ma vie est vraiment pourrie. Tu ferrais quoi si ta vie était foutue toi ?
- Je mangerais plus jusqu’à ce qu’on me conduise aux urgences.

Skins.
9.28 (241 votes)

Vivre dans le passé ne parviendra qu’à te foutre en l’air, Federicco.

9.28 (184 votes)

Waooow.

9.27 (739 votes)

I’m Katie Fucking Fitch.

Skins.
9.27 (334 votes)

Je suis Cook !

9.27 (319 votes)

Fuck it.

9.27 (303 votes)

J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.

9.27 (416 votes)

- Maman je vais dans la chambre.
- OK.
- Avec Michelle.
- D’accord.
- Et on va coucher essemble.
- Encore.

9.27 (223 votes)

- [à Michelle] Je vais te tuer sale planche à pain tout juste bonne à te faire enculer par un cheval !
- Wow! Là respect.

9.26 (329 votes)

J’m’en branle.

9.26 (435 votes)

T’as buté mon pote… et… je suis Cook… JE SUIS COOK !

Skins, Cook à John Foster.
9.26 (316 votes)

Je pourrais être morte dans une seconde. Tout est si fragile.

Skins.
9.25 (285 votes)

- Y’a pas d’avenir sans elle…
- On l’emmerde l’avenir.
- Mais lâche moi, il reste plus rien, il reste plus rien du tout !
- Il reste l’instant présent, vieux.
- Mais qu’est ce que j’ai fait, qu’est ce que j’ai fait ?!
- T’es allé jusqu’au bout du monde mec, putain, jusqu’au bout du monde. Et tu vas devoir aller encore plus loin. Pour elle, pour toi. Pour moi.

9.25 (325 votes)

- Ils nous foutent en vrac…
- Ils le font pas exprès, Eff’
- Mais il le font.

9.25 (177 votes)

J’m’en branle, j’fais comme j’l’e sens. Ceux qui m’aiment comprendront pourquoi je le fais justement parce qu’ils m’aiment, j’m’en branle.

9.24 (280 votes)

- Alors ? Qu’est ce que tu veux ?
- J’voulais vous voir…
- C’est fait !
- Et heu… J’suis pas contre un bisou.

9.23 (238 votes)

Je suis prête à avaler des lames de rasoirs pour toi, et même ça c’est pas assez.

9.23 (145 votes)

- [Parlant de Cassie à Sid] Vas-y tu devrais te la taper, ça serait trop démoniaque.
- Je parie qu’elle baise comme une belette sous acide.

9.22 (273 votes)

Les bulles ça montent… ça monte… ça monte… et soudain ça disparaît, pouf !

9.22 (273 votes)

J’arrête pas de pleurer. J’ai essayé de m’arrêter de penser mais… ça marche pas. Il faut pas s’attendre à ce qu’il se passe quoi que ce soit. On peut pas contrôler les choses, on contrôle rien. [] On se sent tous un peu seuls, et tout ce qu’on veut c’est… c’est juste que quelqu’un fasse enfin attention à nous et que cette personne nous dise qu’on est beau, et séduisant, et qu’elle dise qu’elle a envie de… de…

9.22 (106 votes)

C’est vrai, je suis juste un petit merdeux. Je suis rien d’autre qu’un branleur, un pauvre inconscient. Un criminel, un putain de bon à rien mec. Je vaux vraiment rien. Donc maintenant, j’aimerai que tu te fourres bien ça dans ta p’tite tête de piaf. T’as buté mon pote mon vieux. Et… je suis Cook. JE SUIS COOK.

Skins, Cook à John Foster.
9.21 (154 votes)

C’est ça qui est génial dans l’univers ; son côté imprévisible.

9.2 (166 votes)

- C’est divin !
- Oui, divin. Si je meurs demain, alors j’aurais été heureux.
- Et moi ? Je ne serai pas heureuse !
- Oh ouais… Eh bien, je reviendrai et je te ferai des blagues salaces pour te faire sourire !
- J’aimerais ça.

9.2 (90 votes)

- Tu te sens mieux depuis que t’es sortie ?
- Ouais super. Je peux de nouveau porter du blanc et j’arrive à manger des yaourts, de la soupe toute prête et des noisettes maintenant. Et je me fais pas vomir si j’ai le droit de jouer avec les chats. Comme si j’étais… dans le col-tard, tu vois ?
- Ben, c’est très encourageant.
- Oh, merci t’es trop sympa.

9.19 (322 votes)

Oh, wow, lovely!

9.18 (124 votes)

Avec le temps, le déni, la colère et le marchandage se transformeront en dépression. Dans cette période, le sentiment d’abandon est amplifié et peut sembler insoutenable. Dans cette période, il n’est pas rare que les sujets perdent leur confiance et leur espoir. Mais ce mal-être fini par aboutir, avec le temps, à la phase finale de l’acceptation. Le sujet accepte que ce qu’il a perdu ne pourra lui revenir, mais que sa vie continue malgré tout quand bien même elle sera très différente.

9.18 (87 votes)

- Ça te tient énormément à cœur pas vrai ?
- De quoi ?
- La vie. Seulement toi tu vis la tienne plus à fond que les autres. Tu patauges dedans, tu t’y vautres, genre tu veux pas en perdre une miette.

9.15 (61 votes)

Je proteste avec véhémence.

9.14 (141 votes)

- Pourquoi pas en fait ?
- Pourquoi pas ?
- Ouais.
- Parce que je suis trop jolie pour toi. Parce que t’es fringué bizarrement. Parce que je peux sentir ton caleçon d’ici. Mais surtout, parce que je préfère lécher la merde du trou du cul d’un cheval mort du Sida que d’envisager la possibilité de toucher ta bite pubère, ignoble, rêche, gangreneuse, à moitié circoncis, et horriblement puante. OK ?

Skins.
9.14 (256 votes)

- Pourquoi lutter Naomi ? T’en as envie, j’en ai envie… On a qu’à se faire du bien tout les deux !
- T’arriverais pas à me faire du bien même en agrafant ta langue sur mon clito et en tenant un marteau piqueur…

9.13 (150 votes)

- I love you forever Sid.
- You will ?
- Yes, that’s the problem.

9.07 (130 votes)

- Wohwohwoh tu… t’as sauté ma sœur ??
- Rahh… tu sais comment j’suis Freddie un fois que j’ai un peu bu je vais tirer tout ce qui bouge, je deviens une vraie mitraillette.

9.04 (104 votes)

- Dis Tony, t’as pas quelque chose à me dire ?
- Euh… J’aime tes cheveux ?
- Han han
- J’aime ton pull ?
- … [Michelle hoche la tête négativement]
- Je t’aime ?
- … [un nouveau hochement de tête négatif]
- Aucun des trois ?

9.03 (279 votes)

I’m Fucking in love with you.

9.02 (164 votes)

Personnages du film