Kaakook

Série - Skins

Affiche de Skins
Titre
Skins
Écrit par
Jamie Brittain et Bryan Elsley
Année de sortie
2007
Nombre de citations
240
Note moyenne des citations
8.1
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques de la série (240)

- Alors ? Qu’est ce que tu veux ?
- J’voulais vous voir…
- C’est fait !
- Et heu… J’suis pas contre un bisou.

9.24 (239 votes)

J’m’en branle, j’fais comme j’l’e sens. Ceux qui m’aiment comprendront pourquoi je le fais justement parce qu’ils m’aiment, j’m’en branle.

9.24 (280 votes)

Je suis prête à avaler des lames de rasoirs pour toi, et même ça c’est pas assez.

9.23 (145 votes)

- [Parlant de Cassie à Sid] Vas-y tu devrais te la taper, ça serait trop démoniaque.
- Je parie qu’elle baise comme une belette sous acide.

9.22 (273 votes)

Les bulles ça montent… ça monte… ça monte… et soudain ça disparaît, pouf !

9.22 (273 votes)

J’arrête pas de pleurer. J’ai essayé de m’arrêter de penser mais… ça marche pas. Il faut pas s’attendre à ce qu’il se passe quoi que ce soit. On peut pas contrôler les choses, on contrôle rien. [] On se sent tous un peu seuls, et tout ce qu’on veut c’est… c’est juste que quelqu’un fasse enfin attention à nous et que cette personne nous dise qu’on est beau, et séduisant, et qu’elle dise qu’elle a envie de… de…

9.22 (106 votes)

C’est vrai, je suis juste un petit merdeux. Je suis rien d’autre qu’un branleur, un pauvre inconscient. Un criminel, un putain de bon à rien mec. Je vaux vraiment rien. Donc maintenant, j’aimerai que tu te fourres bien ça dans ta p’tite tête de piaf. T’as buté mon pote mon vieux. Et… je suis Cook. JE SUIS COOK.

Skins, Cook à John Foster.
9.21 (155 votes)

- C’est divin !
- Oui, divin. Si je meurs demain, alors j’aurais été heureux.
- Et moi ? Je ne serai pas heureuse !
- Oh ouais… Eh bien, je reviendrai et je te ferai des blagues salaces pour te faire sourire !
- J’aimerais ça.

9.21 (91 votes)

C’est ça qui est génial dans l’univers ; son côté imprévisible.

9.2 (166 votes)

- Tu te sens mieux depuis que t’es sortie ?
- Ouais super. Je peux de nouveau porter du blanc et j’arrive à manger des yaourts, de la soupe toute prête et des noisettes maintenant. Et je me fais pas vomir si j’ai le droit de jouer avec les chats. Comme si j’étais… dans le col-tard, tu vois ?
- Ben, c’est très encourageant.
- Oh, merci t’es trop sympa.

9.19 (322 votes)

Oh, wow, lovely!

9.18 (124 votes)

Avec le temps, le déni, la colère et le marchandage se transformeront en dépression. Dans cette période, le sentiment d’abandon est amplifié et peut sembler insoutenable. Dans cette période, il n’est pas rare que les sujets perdent leur confiance et leur espoir. Mais ce mal-être fini par aboutir, avec le temps, à la phase finale de l’acceptation. Le sujet accepte que ce qu’il a perdu ne pourra lui revenir, mais que sa vie continue malgré tout quand bien même elle sera très différente.

9.18 (87 votes)

- Ça te tient énormément à cœur pas vrai ?
- De quoi ?
- La vie. Seulement toi tu vis la tienne plus à fond que les autres. Tu patauges dedans, tu t’y vautres, genre tu veux pas en perdre une miette.

9.17 (62 votes)

Je proteste avec véhémence.

9.14 (141 votes)

- Pourquoi pas en fait ?
- Pourquoi pas ?
- Ouais.
- Parce que je suis trop jolie pour toi. Parce que t’es fringué bizarrement. Parce que je peux sentir ton caleçon d’ici. Mais surtout, parce que je préfère lécher la merde du trou du cul d’un cheval mort du Sida que d’envisager la possibilité de toucher ta bite pubère, ignoble, rêche, gangreneuse, à moitié circoncis, et horriblement puante. OK ?

Skins.
9.14 (256 votes)

- Pourquoi lutter Naomi ? T’en as envie, j’en ai envie… On a qu’à se faire du bien tout les deux !
- T’arriverais pas à me faire du bien même en agrafant ta langue sur mon clito et en tenant un marteau piqueur…

9.13 (151 votes)

- I love you forever Sid.
- You will ?
- Yes, that’s the problem.

9.07 (130 votes)

- Wohwohwoh tu… t’as sauté ma sœur ??
- Rahh… tu sais comment j’suis Freddie un fois que j’ai un peu bu je vais tirer tout ce qui bouge, je deviens une vraie mitraillette.

9.04 (104 votes)

- Dis Tony, t’as pas quelque chose à me dire ?
- Euh… J’aime tes cheveux ?
- Han han
- J’aime ton pull ?
- … [Michelle hoche la tête négativement]
- Je t’aime ?
- … [un nouveau hochement de tête négatif]
- Aucun des trois ?

9.03 (279 votes)

I’m Fucking in love with you.

9.02 (164 votes)

Il manque une citation importante ? N'hésitez pas à proposer une réplique pour ce film.

Personnages du film

Haut de page