Kaakook

Série - Skins

Affiche de Skins
Titre
Skins
Écrit par
Jamie Brittain et Bryan Elsley
Année de sortie
2007
Nombre de citations
240
Note moyenne des citations
8.1
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques de la série (240)

- Je t’aime et je t’aimerai toujours.
- Pour de vrai ?
- Oui, et c’est bien ça le problème…

9.39 (779 votes)

- Qu’est ce qu’ils foutent ?
- Ils essayent d’être heureux.

9.38 (827 votes)

Les personnes qui nous rendent heureuse sont jamais celle qu’on pense. Quand on trouve une personne comme ça, on se doit de la chérir.

9.38 (297 votes)

Tu es trop belle pour être gentille. C’est pourquoi tu détruis tout ce que tu touches.

Skins, Cook à Effy.
9.38 (460 votes)

J’ai réfléchi à ce que Chris aurait voulu que je dise aujourd’hui, aux conseils qu’il m’aurait donné, sûrement un truc du genre : « Je vais te dire, tu t’en branles, ces gens là ils savent déjà tout de moi parle leur de quelqu’un d’autre ! » Alors j’ai décidé de vous parler d’un des héros de Chris, cet homme, c’est le capitaine Jo Kittinger. En 1960, à bord d’un ballon, le Capitaine Kittinger fit une ascension de 32 kilomètre dans la stratosphère, armé d’un simple parachute, il s’élança dans les airs. Sa chute dura quatre minutes et trente six secondes, il atteignit une vitesse de 988 kilomètre heure avant d’ouvrir son parachute à 5000 mètres du sol. Personne n’avait réalisé un tel exploit avant lui et ça n’a jamais été réitéré, il l’a fait parce qu’il le pouvait, c’est tout. C’est pour ça que Chris l’aimait, parce que Chris était quelqu’un qui disait « Oui ». Il disait oui à tout. Il aimait tout le monde. Je n’ai jamais connu de garçon… d’homme, aussi courageux. Et ça c’était… Il s’élançait d’un ballon dans les airs, chaque jours, parce qu’il pouvait, parce qu’il était en vie, et c’est pour ça… Et c’est pour ça qu’on l’aimait tous…

9.37 (948 votes)

- Tu fais quoi quand la personne que tu aimes te déçois ?
- Il faut arriver à ne plus l’aimer.
- Et c’est possible tu crois ?
- Non.

9.37 (735 votes)

- J’suis devenue barge quand j’étais avec toi. L’amour est pas censé avoir cet effet là, je peux pas recommencer.
- C’est toi qui est en train de me rendre barge Effy, et c’est précisément l’effet que l’amour est censé avoir.

9.37 (723 votes)

Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller… Tu la perds à jamais.

Skins.
9.36 (2772 votes)

Tu veux qu’j’te raconte le plus beau jour de ma vie ? Chez les Louvteaux.
J’avais pas pu me retenir, j’m’étais pissé dessus, on était coincé dans une pièce depuis des plombes. J’essayais, de sortir de là tu vois, c’est tout. Mais y’avait un p’tit qui m’barrait le chemin. On aurait dit que ça l’amusait tu vois de me couper la route. Alors j’l’ai traité de tête de con et j’lui ai dit de me laisser passer, « tête de con ». Alors là un silence de mort parce que j’l’ai traité de tête de con, et ils se sont tous mis à rire, tous !
J’arrivais pas à savoir si c’était à cause des gros mots, ou parce qu’ils avaient vu que mon short était mouillé, j’ai voulu cacher la tâche avec mes mains, sauf que ça a attiré leur attention dessus et ils étaient tous mort de rire.
Mais y avait Peter, mon frère, il était le plus jeune de tous les chef de meutes, c’est eux qui donnent les ordres, qui gèrent. Alors en bon chef de meute, il s’est levé et là ils l’ont regardé lui, pas moi et ensuite il m’a pris la main et m’a conduis aux toilettes et ensuite il m’a aidé à enlever mon short et il m’a nettoyé, puis il a enlevé le sien et il me l’a mis. Ensuite, il m’a fait un bisou sur la joue, il a pris ma main, et on est sorti des toilettes. Il était en slip lui. Mais non, personne n’a rigolé. Le plus beau jour de ma vie.

9.36 (1125 votes)

L’amour, l’amour, l’amour. À quoi ça sert ? Absolument à rien…

9.36 (411 votes)

- Oh, l’amour… C’est un bien grand mot !
- Je sais pas… y a que 5 lettres.

9.36 (680 votes)

- Dis moi que tu m’aimes.
- Tu sais que je t’aime.
- Non ! Dis-le comme si tu donnerais ta vie pour moi, comme si rien d’autre ne comptait, comme si tout au monde tournait autour de moi. Comme si t’y croyais espèce de merdeux !

9.35 (1540 votes)

- Hamlet est simplement un ado : Il est tenaillé par tous ses désirs, mais n’a pas assez de bouteille pour les assouvir. Il devient fou et se branle en pensant à Ophélie, et devient si emmerdant qu’il faut que quelqu’un le tue.
- Je ne suis pas sur d’être d’accord. Il n’y a pas de branlette dans Hamlet.
- Si, Il y en a. Plein même. Seulement ils appellent ça des monologues.

Skins.
9.35 (618 votes)

- Allo Maman? Oui je suis avec une amie là, hein qu’est ce qu’on va faire ? Euh j’sais pas… Effy on va faire quoi ?
- Approvisionnements.
- En quoi ? demande ma mère…
- Drogues.
- Salade !

9.34 (822 votes)

Michelle, écoutes j’ai un truc à te dire. Tu m’entends là ? C’est sûrement le réseau. Faut que je te dises quelque chose ; je suis un connard. Je sais même pas pourquoi, je peux peut-être changer… Non, je peux changer. T’es la seule qui compte… la vérité… la vérité c’est que je t’aime.

Skins, Tony à Michelle.
9.34 (705 votes)

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. Aujourd’hui, je pulvériserai le record du plus gros sandwich si tu me le demandais, je tabasserais les mamies, je remplirais de soda les fleuves du pays… J’ai merdé sur toute la ligne je l’admets, t’imagines pas comme je regrette. Je t’aime Jal, t’es tout ce que j’ai au monde… T’as de la morve qui est entrain de couler.

9.34 (1673 votes)

- T’as toujours eu peur du noir, je parie que tu as toujours ta veilleuse.
- C’est pas une veilleuse, c’est une lampe fluorescente Batman, c’est vintage.

9.34 (563 votes)

Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !

9.34 (768 votes)

Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout (…) autrement tu passes forcément pour un con…

9.34 (508 votes)

Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un.

9.34 (310 votes)

Il manque une citation importante ? N'hésitez pas à proposer une réplique pour ce film.

Personnages du film

Haut de page