Kaakook

Top - Citations de films et séries des années 1940

La vieillesse. C’est la seule maladie dont on ne peut espérer guérir.

#1
9.01 (71 votes)

Espoir... Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.
Vous n’êtes pas des machines.
Vous n’êtes pas des esclaves.
Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.
Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.
Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !

Hannah, est-ce que tu m’entends ?
Où que tu sois, lève les yeux ! Lève les yeux, Hannah !
Les nuages se dissipent ! Le soleil perce ! Nous émergeons des ténèbres pour trouver la lumière !
Nous pénétrons dans un monde nouveau, un monde meilleur, où les hommes domineront leur cupidité, leur haine et leur brutalité.
Lève les yeux, Hannah ! L’âme de l’homme a reçu des ailes et enfin elle commence à voler.
Elle vole vers l’arc-en-ciel, vers la lumière de l’espoir.
Lève les yeux, Hannah ! Lève les yeux !

#2
9 (221 votes)

Vous avez le pouvoir de rendre cette vie magnifique, et d’en faire une merveilleuse aventure.

#3
8.49 (43 votes)

Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment d’un aussi grand amour.

#4
8.35 (99 votes)

- Monsieur, cette dame est mon épouse. Vous devriez avoir honte !
- Si cette dame est votre femme, c’est vous qui devriez avoir honte.

#5
8.27 (42 votes)

L’Italie sous les Borgia a connu 30 ans de terreur, de meurtres, de carnage... Mais ça a donné Michel-Ange, de Vinci et la Renaissance.
La Suisse a connu la fraternité, 500 ans de démocratie et de paix. Et ça a donné quoi ? ... Le coucou !

#6
7.92 (38 votes)

Of all the gin joints in all the towns in all the world, she walks into mine.

#7
7.78 (17 votes)

Rosebud.

#8
7.33 (35 votes)

Une nuit que la Lune était pleine, il est tombé.

#9
7.2 (15 votes)

Here’s looking at you, kid.

#10
6.82 (12 votes)

- Je vous croyais Aryen !
- Non, je suis végétarien !

#11
6.67 (5 votes)

Oh Garance mon seul mon unique, mon premier et mon dernier amour, ne restons pas ici dans cette foule, nous sommes si loin l’un de l’autre et nous pourrions être si près... Tout les deux !

#12
6.43 (18 votes)

Commettez un crime et la terre devient de verre. Commettez un crime, et il semble qu’un manteau de neige revête le sol, tel celui qui, dans les bois, trahit le passage de la perdrix, du renard, de l’écureuil, de la taupe. Impossible qu’un mot qu’on a dit ne l’ait point été, impossible d’effacer la trace de son pas, impossible de retirer l’échelle, impossible de ne pas laisser un indice... Une piste...

#13
6.43 (4 votes)

Ramassez les suspects habituels.

#14
6.25 (14 votes)

Mon égocentrisme est entièrement justifié. Je n’ai jamais rencontré personne plus digne de mon intérèt que moi.

#15
6.15 (16 votes)

I’m Charles Foster Kane!

#16
6 (5 votes)

Nous aurons toujours Paris.

#17
6 (5 votes)

Tea, coffee or me.

#18
5.79 (9 votes)

I can remember absolutely everything, young man. That’s my curse. That’s one of the greatest curses ever inflicted on the human race… memory.

#19
5.45 (1 vote)

Moi, je suis pour l’éducation moderne : nudisme et union libre !

#20
5.45 (1 vote)

Un rêve m’a dit une chose étrange
Un secret de Dieu qu’on a jamais su
Les petits bossus sont des petits anges
Qui cachent leurs ailes sous leurs pardessus
Voilà le secret des petits bossus

#21
5.38 (3 votes)

On m’appelle Garance.

#22
5.33 (5 votes)

A kiss is just a kiss, a sigh is just a sigh.

#23
5 (2 votes)

Mark McPherson : Je n’ai convoqué que vous Carpenter.
Anne Treadwell : Je suis montée, Shelby me conduit chez le coiffeur.
Waldo Lydecker : Mon excuse est aussi peu crédible. Je viens m’enquérir de votre santé. N’est-ce pas lamentable ?

#24
5 (0 vote)

Ta mère ne pourra plus jamais être auprès de toi.

#25
5 (0 vote)

What’s up doc ?

#26
5 (0 vote)

Si tu ne peux pas dire un mot gentil, tu ne dis rien du tout !

#27
5 (0 vote)