Kaakook

Top - Citations de films de l'année 1963

Adjoint Levey, vous n’êtes pas outrecuidant, vous êtes con comme un adjoint. Notez bien qu’c’est normal. Si vous étiez une lumière, vous ne seriez pas adjoint, vous seriez inspecteur.

#81
5 (0 vote)

- Qu’est-ce que vous avez contre l’Amérique ?
- Ce que j’ai contre ? Je serai vraiment surpris d’entendre ce qu’on pourrait trouver en sa faveur ! C’est un pays de parias. Le plus impensable matriarcat de l’Histoire de l’humanité ! Regardez-vous, et comment votre femme et son horrible mère vous font tourner en bourrique ! Aux États-Unis, les hommes ne sont plus que des omelettes, vous êtes des esclaves, des bagnards…

#82
5 (0 vote)

- Écoute, mon garçon, j’aimerais bien savoir ce qui t’as pris d’aller te promener tout seul dans les bois pour nous tourmenter !
- Je m’excuse, Seigneur !
- Je me fiche de tes excuses, tu auras quatre mauvais points ! Quatre heures de plonge supplémentaires ! File, va voir la cuisinière !
- Mais, Seigneur, je…
- Dépêche-toi, allez, hop, hop, hop ! Faut être rigoureux pour entretenir un château pareil et des règles très strictes, surtout pour ce gamin !

#83
5 (0 vote)

- Je ne peux pas attendre le Times, la nouvelle ne va pas tarder à arriver dans 1200 secondes. Archimède, ça te dirait de descendre et d’aller voir ?
- Ça ne m’intéresse pas !
- Allons, ne fais pas ta poule mouillée ! Ça va te dessécher de voler un peu !
- Non, non, non, non !
- Archimède, descends ou je te change en humain !
- Quoi ? Vous n’oseriez pas ?
- Oh, si je le ferais si tu ne m’obéis pas !
- Bon, très bien, j’y vais !
- Hé, hé, ça marche à tous les coups ce truc là ! Humain est un mot magique !

#84
5 (0 vote)

Madame Mim : Tout d’abord, si vous le permettez cher Merlin, c’est moi qui vais établir les règles
Archimède : Les règles du duel ! Elle va les établir et les enfreindre !
Madame Mim : Toi, l’idiot du village, je m’occuperai de toi plus tard, règle une : ni en minéral, ni en végétal rien qu’un animal. Règle deux : toujours des animaux existants (pas de Dragon, de Chimère, de Licorne, de Pégase, de Phénix, de Cerbère ou des trucs de ce genre). Règle trois : interdit de disparaître !
Merlin : Règle quatre : pas de tricherie !
Archimède : Ça va, je vais compter jusqu’à dix ! Un, deux, trois, quatre.

#85
5 (0 vote)

Merlin : Higitus Figitus, vent et neige galère.
Sire Hector : Mais que diable avez-vous fait là, Mervin ?
Merlin : Et voici ce que j’appelle moi, la preuve par froid !
Sire Hector : Ça alors, Kay, regarde ça, la neige dans le château et en plein de mois de Juillet !
Sire Kay : Et alors ?
Sire Hector : Très bien Mervin brrr, vous m’avez convaincu. Arrêtez ce froid, brrr !
Merlin : Alakazaam !

#86
5 (0 vote)

Sire Hector : J’espère qu’au moins vous ne faites pas de magie noire Mervin !
Merlin : Oh, non, non, je ne touche jamais à ces choses là ! Ma magie est surtout bénéfique ! En fait, je suis venu ici pour instruire le Moustique !
Sire Hector : Ah, non, rien à faire ! C’est moi le patron ici et si vous croyez que vous allez bouleverser mes horaires, vous pouvez faire vos bagages et repartir en vitesse ! Par tous les diables ! Kay, il est parti !
Sire Kay : Bon débarras !
Merlin : J’ai disparu mais je ne suis pas parti et quand je disparais, soyez sûr que je suis vraiment parti hé, hé, hé !
Sire Hector : Très bien, vous m’avez encore eu Mervin ! Ça va ! Vous avez gagné ! Restez ici si vous le désirez !

#87
5 (0 vote)

- Eh, bien faites comme chez vous Mervin !
- Mervin, Mervin, je m’appelle pas Mervin !

#88
5 (0 vote)

- Un endroit confortable, réservé, réservé aux invités, aux invités qu’on voudrait chasser mais s’il croit qu’il va se débarrasser de moi aussi facilement, ce vieux morse va être surpris car j’ai décidé de rester.
- Et moi je dis qu’il faut retourner dans la forêt !
- Pas question de ça ! Il faut instruire le Moustique ! Il a un grand avenir !
- Vous avez sans doute raison ! Un gosse aussi frêle peut faire une carrière de ramoneur !
- Archimède, j’ai l’impression que tu te noies dans tes principes !

#89
5 (0 vote)

Arthur : On s’amusait et tout allait bien jusqu’au moment où est arrivé un gros et immense brochet avec des dents pointues !
Sire Kay : Fais-le taire, Pa !
Arthur : C’était un vrai monstre, le plus gros que j’ai jamais vu !
Sire Kay : Et ton mensonge et le plus gros que j’ai jamais entendu !
Arthur : Mais c’est vrai Seigneur !
Sire Kay : Tu auras trois mauvais points pour ton retard et trois autres pour ton histoire ! File, va à la cuisine !
Sire Hector : Ah, j’ai toujours su que le Moustique était fou !
Sire Kay : Il a perdu l’esprit ou il se passe des choses étranges ici !

#90
5 (0 vote)

Chargez ! Pointe ta lance vers l’avant, Vas-y, Kay, vas-y, Oh non ! Tu es tombé pile ou face ?

#91
5 (0 vote)

Merlin : Madame, je n’ai pas disparu, je suis devenu microscopique, je suis un microbe extrêmement violent, je provoque une terrible maladie et vous m’avez attrapé Mime.
Madame Mim : Quoi ?
Merlin : Ha, ha, ha, ha !
Archimède : Vous allez être couverte de pustules. Ensuite vous serez glacée puis brûlante avec des excès de fièvre, et des crises d’éternuement.
Madame Mim : Attention, petit !
Archimède : Ouh, Canaille, vieux coquin, ouin, ouin, ouin !

#92
5 (0 vote)

Moi la magnifique, merveilleuse, Ma, Ma, Ma, Madame Mim ! Ha, Ha, Ha, Ha !

#93
5 (0 vote)

- Espèce de crétin, petit maladroit !
- J’te demande pardon Kay, j’lai pas fait exprès !
- Si jamais je t’attrape, j’te l’jure, j’t’écraserai comme un Moustique !
- J’vais chercher ta flèche, je suis sûr de la retrouver !
- Oh, oh, oh ! Ne me dis pas que tu vas dans la forêt oh oh ! Les bois sont pleins de loups !
- J’ai pas peur des loups !
- Bah vas-y, après tout c’est ta peau, pas la mienne, vas-y, oui vas-y !

#94
5 (0 vote)

- Ce n’est pas trop grave Madame ! Vous serez bientôt remise sur pied et serez dans d’aussi bonnes, je veux dire mauvaises dispositions, il vous faut beaucoup de repos et surtout beaucoup de soleil !
- Je déteste le soleil !
- Quelle vilaine sorcière !
- Je déteste le soleil, horrible salutaire, je le hais, je le hais, je le hais, je le hais !
- Au revoir, Madame !

#95
5 (0 vote)

Sire Hector : Regarde, fils ! Ils combattent à l’épée !
Arthur : L’épée, l’épée, oh mon Dieu ! Kay !
Sire Kay : Quoi, Quoi !
Arthur : Je, j’ai oublié ton épée !
Sire Kay : Tu as oublié mon épée, idiot !
Arthur : Je l’ai laissée à l’auberge !
Sire Kay : Malheureux, misérable crétin ! Va me la chercher et ramène là ou je t’arrache les oreilles !

#96
5 (0 vote)

Sire Hector : Ça va bientôt être à toi, fils ! Apprête-toi, il est temps !
Arthur : Kay, voici ton épée !
Sire Kay : Mais, ce n’est pas mon épée !
Sire Hector : Attends, attends, laisse-moi lire ! Celui qui pourra arracher cette épée sera… Ciel, c’est l’épée qui était dans l’enclume !

#97
5 (0 vote)

Sire Hector : Ça, alors, Kay, tu as entendu ?
Sire Kay : Ouais, je me vois très bien avec une couronne !
Sire Hector : Et je crois que tu peux gagner ce tournoi fils si tu t’entraînes sérieusement ! À Noël, je te fais Chevalier et ensuite j’t’enverrai à Londres au Nouvel An hein, qu’en dis tu ?
Sire Kay : Ouais, pourquoi pas, pourquoi pas, pourquoi pas…
Sire Hector : Moustique, est-ce que ça te dirait d’aller à Londres ?
Arthur : Seigneur, vous m’y enverrez ?
Sire Hector : Si, tu fais correctement ton travail, tu seras l’écuyer de Kay !
Arthur : Oh, j’ferai de mon mieux, Seigneur !
Sire Kay : Je n’veux pas du Moustique comme écuyer, Pa !

#98
5 (0 vote)

- Ah le Roi Arthur et ses Chevaliers de la Table Ronde !
- Ronde ?
- Tu préférerais une carrée ?
- Oh, non, ronde c’est parfait !

#99
5 (0 vote)

- Non, non, Mim, Pas de dragon on a dit !
- Est-ce que j’ai dit pas de dragon, l’ai je dit ?

#100
5 (0 vote)

Haut de page