Kaakook

Top - Citations de films de l'année 1963

Les Allemands se sont emparés de Kiautschou, les Russes se sont emparés de Port-Arthur, les Français ont obtenus des concessions dans le Yunan, le Guangsi et le Kwantung. En tout, treize des dix-huit provinces de la Chine sont sous la domination étrangère. Des bateaux de guerre étrangers occupent nos ports. Des armées étrangères occupent nos forts. Des financiers étrangers administrent nos banques. Des dieux étrangers troublent la paix des esprits de nos ancêtres. Est-il surprenant que notre peuple se soulève ?

#21
7.62 (11 votes)

- Vous rappelez-vous ce que Napoléon disait à propos de la Chine ?
- Oui, je m’en souviens. Laissez la Chine dormir car lorsqu’elle s’éveillera, le monde entier tremblera.
- Que n’a-t-il pas dit, celui-là !

#22
7.62 (11 votes)

- Alors ? Quel est cet important problème féminin ?
- Seulement celui-ci. Dois-je faire les malles ou ne pas faire les malles ? Retournons-nous en Angleterre ? Prenons-nous notre congé cette année ?
- Ah ! J’sais pas !
- Vous ne savez pas ?
- Pourquoi ne feriez-vous pas les malles ? Si nous ne partons pas, il vous suffira de les défaire.
- Si c’étaient les hommes qui faisaient et défaisaient les malles, la face du monde serait toute différente !

#23
7.62 (11 votes)

[Lors du commencement de l’édification des barricades, on prend ce qu’on peut. Des marins français entassent des livres. Le ministre français arrête un marin et regarde un livre]
Histoire d’Angleterre ? Pfff !
[Il envoie le marin entasser les bouquins avec les autres]

#24
7.62 (11 votes)

Sir Arthur Robertson : Le captaine Hanley m’a dit que vous avez repris le Mur, mon commandant. Je suppose qu’on vous a dit. Il est mort aussi.
Le sergent Harry : Monsieur le ministre peut peut-être nous dire pourquoi il est mort et pourquoi le capitaine Marshall est mort, puisqu’il a l’air de tout savoir ?
Le major Lewis : Ça suffit, sergent. Retournez là-bas.
Sir Arthur Robertson : C’est un excellent soldat quand il sait pourquoi il se bat.
Le major Lewis : C’est plus facile quand c’est pour quelque chose qui se voit, un mur, un bastion, une rivière… Mais comment leur expliquer quand c’est pour un principe ?
Sir Arthur Robertson : Ce n’est pas facile, surtout ici, en Chine. C’est trop loin de leur pays.

#25
7.62 (11 votes)

Les inconnus sont quelques fois les meilleurs amis d’un soldat.

#26
7.62 (11 votes)

[Confusion des hymnes nationaux joués par les diverses fanfares]
- Qu’est-ce que c’est, cet horrible vacarme ?
- Il y a vingt nations qui crient la même chose en même temps, « Prenons la Chine ! »

#27
7.62 (11 votes)

- L’amour a un grand pouvoir d’attraction sur les créatures.
- Plus grand que la gravitation ?
- Oui mon garçon, c’est une force énorme. Je dirais même que c’est la plus grande force sur cette Terre.

#28
7.5 (10 votes)

Les dieux de Grèce sont cruels ! Il arrivera bien un jour où l’on se passera d’eux !

#29
7.5 (10 votes)

Contre les enfants issus des dents de l’Hydre, il n’est aucune protection !

#30
7.37 (9 votes)

Ah, mon cher, vous êtes Démosthène !

#31
7.37 (9 votes)

Il y a ceux qui craignent l’ambition de César. Mais qu’y a-t-il à craindre ? Qu’il détruise un jour la république ? Oui, il le fera. Je vous promets qu’il le fera.

#32
7.37 (9 votes)

- Tes cartes sont inférieures et désuètes comparées aux miennes.
- Elles et moi avons vieilli ensemble.
- Les lacs de l’ouest sont très mal marqués et des positions importantes dans les collines ne sont pas même notées.
- Je veillerai à ce que tu aies une entrevue avec mes géographes et mon état-major.

#33
7.37 (9 votes)

- Ne serait-ce pas l’un des Titans ?
- Ah ça s’pourrait bien. Il paraît assez grand pour ça.
- Est-ce que Jason ne nous a pas parlé de Talos ?

#34
7.37 (9 votes)

- Dis-moi, Jason, pourquoi es-tu venu ici ?
- Je suis venu en ami.
- J’ai dit pourquoi. Je n’ai pas dit comment.

#35
7.37 (9 votes)

Seigneur Zeus, je suis un pécheur, je n’ai jamais essayé de le nier, mais je n’ai pas péché chaque jour, alors pourquoi me punis-tu chaque jour ?

#36
7.37 (9 votes)

Dressez-vous ici, restes enchantés de l’Hydre. Levez-vous les morts, sortez de vos tombes et vengez-nous. Ceux qui volent la Toison d’Or, ceux-là le paieront cher !

#37
7.37 (9 votes)

Reine de la nuit, ô toi, Hécate, tire vengeance toi-même de ces Thessaliens. Confie-moi les enfants issus des dents de l’Hydre. Les enfants des nuits noires !

#38
7.37 (9 votes)

- Remontons le cours du fleuve, tuons les gardes et emparons-nous de la Toison et puis prenons le large pendant qu’Aétès et ses soldats sont encore endormis.
- Une attaque de nuit ?
- Oui.
- Et dans le noir, pendant l’attaque, un homme sera massacré. Cet homme-là, ce sera moi, tué d’un javelot dans le dos. Et un javelot grec, Acaste ! Peut-être le tien !

#39
7.37 (9 votes)

- Je te dois la vie, étranger.
- Oh, c’est une façon comme une autre de passer un fleuve à gué mais je crains d’avoir perdu une sandale dans l’affaire.

#40
7.37 (9 votes)

Haut de page