Kaakook

Top - Citations de films de l'année 1980

Wendy… Darling, light of my life, I’m not gonna hurt you, you didn’t let me finish my sentence. I said I’m not gonna hurt you, I’m just gonna bash your brain in!

#81
5.45 (1 vote)

Mais de toute façon, papa, même si je l’avais eu, qu’est-ce que ça changeait ? Bachelier ou pas bachelier, même chômage.

#82
5.45 (1 vote)

Baptiste : Pour qu’un jour j’aie une chance d’avoir mon bac, il faudrait qu’on supprime les épreuves. Ou alors, qu’on tire au sort le nom des reçus, sinon…
MC2 : C’est vrai, le bac par tirage au sort, ça serait beaucoup plus équitable pour tout le monde. Fils d’ouvrier ou de bourgeois, même chance pour tout le monde au départ.
Gaëtan : Absolument, absolument. Et puis plus tard, la même chose. Tout le monde travaille et à la fin du mois, on tire le salaire au sort. Alors, pour le même boulot, un coup on gagne une brique, un coup on a le SMIG.

#83
5.45 (1 vote)

Nous ne nous connaissons pas et je les déteste déjà !

#84
5.45 (1 vote)

Graffiti : Le bac ça sert à que dalle, il y aura bientôt une guerre atomique, alors toute façon, bac ou pas bac…
L’écolo : Ouais, la guerre atomique, je suis pour. Je veux qu’elle éclate avant que j’ai des mômes.
Baptiste : Oui, une super guerre atomique vachement esthétique, style Coppola avec des champignons bleus, verts, rouges et puis derrière une musique genre Wagner, ça va payer ça ! Ça sera bien !
L’écolo : Ça raserait les monceaux de connerie accumulés depuis 30 ans d’ailleurs !

#85
5.45 (1 vote)

- Michel, tu vas me faire le plaisir de te mettre un costume et une cravate.
- Mais maman, les costumes et les cravates, c’est pour les gangsters, maintenant. C’est comme ça qu’on les reconnaît. C’est les escrocs, les ministres, les trucs comme ça qui sont en costume cravate.

#86
5.45 (1 vote)

- Vous ne me plaisez pas.
- Oh, je m’en consolerai.

#87
5.45 (1 vote)

- Comment vous appelez-vous, mon grand ?
- Élève Gaston Pourquier.

#88
5.45 (1 vote)

Notre peuple vaincra !

#89
5.45 (1 vote)

Le vainqueur saute celle de son choix !

#90
5.38 (3 votes)

C’est l’histoire d’une idiote qui aime un imbécile qui est marié à une conne.

#91
5.33 (5 votes)

La justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

#92
5 (10 votes)

- Mais comment j’ai pu aimer un type comme toi !
- Avec ta chatte.

#93
5 (0 vote)

Little pigs, little pigs, let me come in. Not by the hair of your chiny-chin-chin? Well then I’ll huff and I’ll puff, and I’ll blow your house in.

#94
5 (2 votes)

- Alors là mes enfants, un été grandiose ! 23 en deux mois.
- 23 quoi ?
- Mais discretos, j’aurais l’air de frimer.

#95
5 (2 votes)

J’ai conclu un arrangement qui maintient définitivement l’empire à l’écart.

#96 5 (0 vote)

Une boom c’est comme une mayonnaise si sa prend pas c’est Pfff !

#97
5 (2 votes)

Je fais le café !

#98
5 (0 vote)

On devient pas flic, on finit flic.

#99
5 (0 vote)

- Il est beau, dis-donc !
- Morzini ?
- Non, le gigot.
- Ah oui, le gigot il est beau. Parce que Morzini, sale gueule. C’est plutôt le genre de faciès, quand tu le vois tu changes de trottoir !
- Tu crois que t’es beau toi ?
- Ah ben non, mais moi je suis dans la police, ça a rien à voir.

#100
5 (0 vote)

Haut de page