Kaakook
connexion inscription

Série - Dawson

Affiche de Dawson
Titre
Dawson
Écrit par
Kevin Williamson
Année de sortie
1998
Nombre de citations
30
Publication

Dernière mise à jour

Liens
Répliques en anglais sur l’IMDB
Proposer une citation pour ce film

Répliques de la série (30)

Dommage qu’il ait fallu avoir recours à ce stratagème pour vous avoir ici ce soir. Quand mon père, l’autre jour, m’a suggéré de prendre des vacances jusqu’à la fin de l’année scolaire, je me suis assise face à mon fidèle second… et j’ai commencé à dresser la liste des « pour » et des « contre ». Les avantages sont évidents. C’est une occasion unique, n’est-ce pas ? Et ensuite est venu le tour des vilains inconvénients. Devinez lequel est arrivé en tête : vous cinq. Je quitterais tous mes amis… des amis qui ont toujours été là quand il fallait, qui m’ont soutenue et consolée. [elle a les larmes aux yeux] Tout ça sans rien attendre en retour. Mais regardez-nous aujourd’hui ! C’est la pagaille ! Je voudrais qu’on en parle maintenant et qu’on revienne sur le fiasco de l’autre soir. D’accord ? Ça suffit avec Jen ! Pourquoi vous en faites un drame, pourquoi vous l’accablez ? Je ne lui en veux pas, moi… Et oui, elle les avait sur elle mais c’est moi qui les ai prises, je suis responsable. Et Pacey, et Joey et Dawson… Si vous saviez la chance que vous avez… Est-ce que vous vous rendez compte à quel point c’est rare d’avoir des amis que l’on connaît depuis toujours ? [Pacey, Joey et Dawson écoutent attentivement] Je vous en prie, ne sous-estimez pas ce privilège. Dans la vie, en fin de compte, on revient toujours vers ceux qui étaient là au début. Et au début, autant que je saches, c’était vous trois. Quand à vous deux, vous voulez que je vous dise, votre attitude est… carrément inexcusable. Si je n’ai pas sauté tout de suite sur la proposition, c’est qu’il y avait une bonne raison. [à Jack] Tu allais te retrouver seul si je faisais ce voyage, tu ne m’aurais plus pour te tenir compagnie. Et puis j’ai réalisé que tu avais une autre sœur… À l’époque où j’ai commencé à vous fréquenter, je connaissais pratiquement rien à l’amour, ou à l’amitié. Grâce à vous, j’ai appris ce qu’étaient ces deux superbes choses. Et mon départ, c’est peut-être une façon de vous renvoyer l’ascenseur. Parce que quand je vois comment tout ça risque de se terminer, quand je vois le malaise qui s’est installé dans ce groupe, je me dis que… que c’est tout le contraire du souvenir que je veux avoir de nous. Pas vous ?

7.5 (22 votes)

On comprend qu’on aime réellement une personne lorsqu’on est capable de la regarder dormir durant des heures.

7.37 (9 votes)

I remember everything.

Dawson’s Creek, Pacey.
6.84 (9 votes)

- What’s a soulmate?
- It’s uh… It’s like a best friend but more. It’s the one person in the world who knows you better than anyone else. That someone who makes you a better person. No, actually they don’t make you a better person. You do that by yourself because they inspire you. A soulmate is someone you carry with you forever. It’s one person who knew you, accepted you and believed in you before anyone else did or when no one else would. And no matter what happens, you’ll always love them. And nothing could ever change that.

5.45 (1 vote)

- Qu’est qu’une âme-sœur ?
- Eh bien, c’est comme un meilleur ami, mais en mieux. C’est la seule personne au monde qui vous connaît mieux que quiconque. C’est quelqu’un qui fait de vous une meilleure personne. En fait, il ne fait pas de vous une meilleure personne, vous le devenez parce qu’il vous inspire. Une âme sœur c’est quelqu’un qui vous transportera pour toujours. C’est la seule personne qui vous connaît, qui vous a accepté et cru en vous avant tout le monde ou quand personne d’autre ne le faisait. Et peu importe ce qui arrive, vous l’aimerez toujours. Rien ne pourra jamais changer cela.

5.45 (1 vote)

- Je te demande de m’excuser. J’ai eu peur. Peur de devenir l’ami.
- Oh non ! L’ami, c’est affreux ?
- Oui, c’est affreux. Je ne veux pas devenir le confident à qui tu viendrais raconter tes petites aventures. Je veux que ce soit moi, ton aventure.

Dawson.
5.45 (1 vote)

Si c’est vrai, ma vie a commencé quand je t’ai rencontrée Andie, et tu ne m’as jamais abandonné alors je peux pas t’abandonner.

Dawson, Pacey à Andie.
5 (0 vote)

Quand une chose pareille se produit on a envie de tendre les bras, de s’agripper aux gens autour de soi. Ce qui compte le plus c’est qu’ils soient là tout le temps, on a envie de les retenir, de les serrer très fort contre soi, de leur dire combien ils sont précieux, combien le seul fait qu’ils existent rend chaque jour la vie meilleure. Quand une chose pareille se produit, on se rend compte.

5 (0 vote)

- Je crois que je suis amoureuse de toi !
- Tu crois ou tu sais ?
- Je le sais.

5 (0 vote)

- Cette fille est un mystère pour moi mais j’ai l’impression de l’avoir connue toute ma vie… Je veux dire, c’est comme ce que je ressens pour toi… Elle me défie comme tu le fais, elle pourrait être toi. Sauf qu’elle est… Jen.
- Alors laisse moi juste te rappeler comment ton petit film d’horreur romantique se termine. Le monstre n’a pas la fille à la fin. Il meurt dans une violente, sanglante et horrible mort. Repose en paix Dawson. C’était cool de t’avoir connu.
- Où tu vas ?
- Je suis déjà morte, tu te souviens ?

5 (0 vote)

Je sais pas trop ce que je fais ici. En fait c’est pas vrai. Écoute je suis venue ici ce soir parce que je voulais te dire que t’as foiré. T’a vraiment foiré. Et pas parce que t’as brisé la loi, que tu t’es fait attrapé ou que tu m’a laissée sans père. T’as foiré parce que tu ne me connais pas. Je suis ta fille et tu ne me connais pas du tout. Donc je suppose que je suis juste venue pour te dire que je vais bien. Je m’en suis plutôt bien sortie. Et je vais bien m’en sortir, j’ai pas besoin de ton aide. Et j’ai juste une question… Est-ce que tu m’aime ?

Dawson, Joey à Mike Potter.
5 (0 vote)

- Moi aussi on dit que j’suis un p’tit malin !
- Et quand on apprend vraiment à te connaitre, là on voit qu’il pas se fier aux apparences, derrière y’a un brave type qui a du cœur…
- Hin, c’est vrai…
- Ben tu t’plantes ! Moi en tout cas j’suis pas du tout comme ça ! et j’suis pas du tout comme toi ! Picey !
- Pacey…
- J’men fiche Picey !

5 (0 vote)

- T’as pas le droit de me demander ça.
- Qu’est ce que tu sais faire à par te plaindre ?
- Je sais écrire des lettres !
- Et ben tu vas peindre. Regarde c’est simple, en haut et en bas puis encore en haut et encore en bas.
- On t’a jamais appris qu’il y avait un sens pour peindre ?

5 (0 vote)

Mes parents se sont mariés une première fois très jeunes, juste après leurs études et je me rappelle, qu’étant petit, bien souvent, je me demandais pourquoi je n’étais pas sur les photos ? Quand on aime les gens aussi fort, on a du mal à accepter qu’ils aient pu vivre heureux aussi longtemps sans nous et j’avoue qu’aujourd’hui le fait d’avoir pu être aussi présent, de me retrouver sur les photos, rend cette événement unique à mes yeux. Je suis heureux de faire partie de votre vie telle qu’elle est maintenant. Vous vous êtes tout pardonné et je suis certain que c’est ça l’amour, la capacité de tout se pardonner. Alors à mes parents, qui m’ont appris que l’amour n’est jamais acquis, l’amour s’achève et renaît. Merci.

5 (0 vote)

- Ça va ? Tu as fait un très beau discours.
- Merci.
- Dawson… ce que tu as dit, tu le penses vraiment ?
- Chaque mot. C’est pour ça que tu peux faire demi-tour. Va… rejoindre Pacey.
- Quoi ?
- L’an dernier, tu devais aller à paris et à cause de moi tu n’y es pas allé.
- Non c’était pas ta faute !
- Si, c’était la mienne. J’aurais du t’encourager à partir mais j’ai été trop égoïste ; je voulais que tu reste ici à Capside avec moi. Je ne veux pas répéter la même erreur.
- Oui mais cette fois je veux pas partir, c’est mon choix non ?
- Joey je t’en prie, même moi je le vois, Pacey c’est comme l’année à Paris et cette fois-ci tu dois y aller. Je peux te répéter que c’est une bêtise et que ta place est ici avec moi mais ça ne ferait pas la moindre différence. Des paroles et encore des paroles, ça ne sert à rien en vérité, ce qui compte c’est ce que toi tu veux.
- Je sais même pas ce que je veux.
- Si, c’est lui, tu veux de lui comme moi je veux de toi, tu l’aimes comme moi je t’aime. La seule différence c’est qu’il t’aime également, parce que tu le mérites. Je ne m’interposerai pas, tu as le droit de recevoir cet amour, tu es libre, fais ce que tu veux.
- Mais tu sais je tiens beaucoup à notre amitié et j’ai besoin de savoir que tu ne m’en voudras pas…
- Ce ne sont que des mots, ce ne sont que des mots. Quand tu auras terminé, tu t’en iras de toute façon, tu me tourneras le dos et tu t’en iras, ce n’est pas vrai ?
- Il le faut, autrement je ne serai jamais…
- Allez, va-t-en.
- Dawson !
- Joey, va-t’en, pars s’il te plaît, ne me fais pas regretter ce que je viens de te dire, va-t’en, va-t’en.

5 (0 vote)

- Dawson. Je venais te voir pour…
- Non, tu ne me dois rien.
- Si, on sait parfaitement toi et moi ce que t’as fait hier…
- … Je sais que tu en aurais fait autant.
- Peut-être, peut-être pas.
- J’en suis persuadé. Tu aurais fait pareil.
- Ouais, j’ose l’espérer. Je voulais te revoir et te dire merci.
- Je t’en prie. [Il retourne à son occupation]
- Non, attends une seconde, j’ai pas fini. Y’a autre chose que je voudrais te dire. Oui, je sais qu’en ce moment notre relation n’est pas vraiment au beau fixe, et je ne prétends pas pouvoir régler quoi que se soit par cette conversation, je sais que ça se passe pas comme ça mais… je voulais aussi te dire que… je suis désolé Dawson. Sincèrement désolé pour ce qui s’est passé cet été, pendant les vacances. Pour ma responsabilité dans cette histoire, pour le mal que ça t’a fait, et… je regrette d’avoir gâché notre amitié, ça me manque… cruellement. Et, c’est peut-être irréparable mais j’espère qu’un jour on redeviendra de bons amis. Alors, en attendant…
- En attendant. [Pacey s’en va et Dawson retourne au jardinage]

5 (0 vote)

Elle est complètement largué votre génération !

5 (0 vote)

- Il t’a tout raconté, pas vrai ? Pacey ?
- Je sais pas, qu’est-ce que tu penses ?
- Je pense que je vous déteste tous les deux.
- Mmm. Tu risques de me détester encore plus en entendant ce que je vais dire. Il a fait la bonne chose, tu sais. Tous les deux vous avez besoin de gardez vos distances pour le moment.
- Comment tu pourrais savoir de quoi j’ai besoin ?
- Oui t’as probablement raison. C’est vrai que je ne sais pas combien c’est dur de laisser l’être qu’on aime s’en aller. Combien c’est douloureux… de savoir que si on est fait l’un pour l’autre, ça ne signifie pas forcement qu’on est fait l’un pour l’autre maintenant. Oh mais oui, qu’est-ce que j’en sais ? C’est vrai comment je pourrais comprendre moi qu’on est parfois malheureux au point d’avoir envie de hurler… de frapper quelqu’un. S’asseoir au clair de lune et pleurer.
- De toutes les personnes qui auraient pu me voir dans cet état, il fallait que ce soit toi…
- Joey une nouvelle année commence. Et qui sait ? tout les deux, on pourrait même peut-être devenir amis.
- Pacey. Je suis déjà assez démoralisée comme ça.
- [rires] Viens par là Potter. [Elle s’appuie contre lui et pleure]

5 (0 vote)

C’est intéressant comment les gens utilisent cette expression, la vie et la mort. Comme si la vie était l’opposé de la mort, mais la naissance est l’opposé de la mort. La vie elle, elle n’a pas d’opposé.

5 (0 vote)

- Une dernière question pour en avoir le cœur net. Après j’arrête, promis.
- Quoi ?
- Dawson mis à part, est-ce que tu pourrais m’aimer comme ça ?
- Comme une âme sœur.

5 (0 vote)

Écoute Joey… personnellement je me suis jamais vraiment intéressé à ta vie parce que… entre nous ta vie n’est pas particulièrement intéressante…

5 (0 vote)

- Alors, merci.
- Pourquoi ?
- Pour être mon ami, pour me comprendre mieux que quiconque et pour m’avoir supportée pendant ces 16 dernières années. Je t’aime.
- Je t’aime aussi.

5 (0 vote)

- Je pense que la première décision qu’on devrait prendre serait de décider ou on va vivre. Comme on a trois enfants, on devrait avoir une maison avec quatre chambres.
- Les enfants n’ont pas besoin d’avoir leur propre chambre. Tu sais, tout le monde n’a pas la chance de grandir comme toi, princesse.
- Je demande le divorce.
- Super ! On peux se partager l’argent, tu peux garder les enfants, je prendrai la voiture.

5 (0 vote)

- Je t’ai demandé si ça te dérangeait.
- Non ça ne me dérange pas.
- Ça te dérange.
- Ça ne me dérange pas. Ça te dérange. Tu veux juste que ça me dérange aussi.
- D’accord, alors qu’es-ce qui te dérange ?
- Toi.

5 (0 vote)

Aujourd’hui cette petite fille apeurée ne me suit plus comme mon ombre et elle me manque, beaucoup. Il y a des choses que j’aimerais lui dire : de ne pas s’angoisser, de sourire à la vie et que tout ira bien. Je veux qu’elle sache que rencontrer des gens qui vous aiment, vous comprennent et vous acceptent pour ce que vous êtes ne fait pas partie du quotidien des adultes.
Jen, Jack, Andie, Audrey, Pacey et Dawson, ces amis qui ont fait de moi ce que je suis, seront avec moi partout où j’irai. Et bien que chaque jour ma mémoire sélective réécrive notre histoire, mon amour pour eux est de plus en plus fort. Parce qu’en vérité c’est la plus belle période de la vie. Il y a eu des erreurs et des cœurs brisés, des leçons douloureuses mais tout ça a laissé place à de merveilleux souvenirs.
Comment est-ce possible ? On oublie si vite les détails négatifs pour ne garder que les bons souvenirs et les embellir, sûrement parce que nous avons besoins de croire que le temps passé ensemble est précieux. Nous étions là les uns pour les autres à un moment déterminant de notre existence, une période que nous n’oublierons jamais.

5 (0 vote)

- Pacey je sais que tu m’en veux mais si je l’ai demandé à Dawson, c’est parce que ça ne pouvait être que lui. [Pacey ne sait pas quoi répondre. Joey s’assoit.] Quand j’avais huit ans, et que je me suis cassé le bras en voulant sauter de la balançoire de Peter Masick, Dawson était là. Tout comme le soir où je suis rentrée prématurément du lac Emandale parce que j’avais le mal du pays. Il était là aussi, la première fois qu’il a fallu que j’achète un… un horrible soutien-gorge de sport. Le jour où Maman est morte, c’est lui… oui c’est Dawson qui est arrivé en premier chez nous, il est resté assis près de moi jusqu’au soir. Il se taisait. Pas une fois il m’a demandé comment j’allais parce que… lui, contrairement aux autres, il me connaissait assez pour savoir qu’il n’y avait aucun mot pour exprimer ce que j’éprouvais. [Pacey acquiesce et baisse les yeux] Alors vraiment Pacey… tu ne devrais pas être furieux parce que c’est à lui que j’ai pensé.
- Je ne t’en veux pas d’avoir sollicité Dawson pour cette recommandation. C’est ailleurs que ça se situe. « La personne qui te connaît le mieux »… Quand serai-je enfin cette personne ?

5 (0 vote)

Ma Joey chérie. Si tu lis ces quelques mots, cela veut dire que tu as obtenu ton diplôme. Je te félicite mon cœur. Les encouragements d’une mère t’ont sûrement beaucoup manqués toutes ces années. Mais je veux que tu sois fière de ta famille. Si nos dissensions t’ont rendue malheureuse, elles t’ont aussi rendue forte. Bessie est forte. Je suis certaine qu’elle prendra soin de toi. En tête de tout ce que cette maladie m’a volé, je place la joie de te voir grandir. Tu as à peine 13 ans aujourd’hui mais tu es déjà une jeune fille. Et je n’ai plus qu’à imaginer la femme que tu seras. Une très belle femme j’en suis sûre, mais peu consciente de sa beauté. Une femme vive d’esprit, déterminée, dotée du beau regard expressif et profond de l’artiste, d’un sourire timide qui trahit régulièrement cet air dur que tu tiens absolument à te donner. Ce portrait qui peut te sembler remarquablement précis est celui de la fille que tu as toujours été Joey. Celui de la femme que tu seras toujours. Quelque soit les décisions que tu prendras dans la vie, je sais que ton avenir sera brillant. Quelque soit l’endroit où tu iras, souviens toi affectueusement de Capeside. Et reste proche de ceux qui ont partagé ton enfance. Jamais personne ne t’aimera comme ils t’aiment, ils seront toujours avec toi. Moi aussi je t’aime. Et je serai toujours avec toi. Maman.

5 (0 vote)

- [Effarée] Mais t’es cinglé ?! À quoi tu pensais ? Comment ? Comment as-tu pu prendre une simple déclaration d’amitié pour une invitation à m’empêcher de respirer ? Réponds ! Qu’est-ce qui t’as pris ? Hein ?
- Mais j’en sais rien. Je sais pas. C’était une impulsion.
- [Le frappant] Une impulsion ?
- Oui, une impulsion soudaine, momentanée et éphémère. Crois-moi !
- [Furieuse] As-tu une idée de l’impact monumental que risque d’avoir cette vulgaire impulsion ? Le bouleversement qu’elle peut créer dans notre univers fragile et minuscule.
- C’est vrai. Pardonne-moi d’avoir cru qu’un baiser n’était qu’un baiser.
- Parfaitement… un baiser n’est pas qu’un baiser surtout entre toi et moi. Tu sais pourquoi ? Dawson ! Tu l’oublies ? Il est à prendre en considération dans ton dysfonctionnement hormonal.
- Dysfonctionnement ?
- Oui.
- Alors je suis complètement détraqué ? Excuse-moi, je ne crois pas que ce soit une des plus grandes tragédies de l’humanité que Pacey Witter, dans un moment de folie induite par un dysfonctionnement hormonal, ait osé et eut le courage d’embrasser Joey Potter. Et tu t’es plutôt laissée faire, avoue, tu t’es laissée faire. Et je suis sûr que l’univers s’en remettra. Maintenant en voiture, on n’est pas encore arrivé. Non mais ! [Pacey va en direction de la voiture et Joey va en direction de la route] Remonte dans cette voiture Potter !
- Non !

5 (0 vote)

- Écoute Dawson, on est amis. Mais les sœurs sont…
- Hors-limite.
- Les sœurs sont comme les mères. Seulement belles…

5 (0 vote)

[Dawson et Andie chantent]
- My name is Dawson Leery. I’m feeling kind of weary. Today is my birthday. You all look a little blurry.
The girl I cared for, Left me and ran away, Straight into the arms of, A GUY THAT TURNED OUT TO BE GAY!
I got the blues! Yeah! Today I woke up feeling like I was born to lose!
Yeaaah I got the bluueeesss. Somedays you’re born to lose!
- My name is Andie, and my brother is the one who’s gay.
My other brother died, and my father went away…
But I’m still Andie, and my boyfriend makes me randy…
His name is Pacey, and my mom’s completely crazy!!…
I got the blues…
Sometimes you swear you’re born to lose…
- Now, I’ve been restless, hopeless and confused…
While the girl I told you about, she’s been on the move…
She’s at my surprise party, where everyone I know is now…
When I show up late there, they’re gonna have a cow!!…
I got the blues…
Some days you swear you’re born to lose…

5 (0 vote)

Personnages du film